corporate_banner_fr

Morocco inaugurates Rabat-Salé tramway and Oujda wastewater treatment plant

Le Maroc inaugure le tramway Rabat-Salé et la station d’épuration d’Oujda

  •  Date: 22 Juillet 2011

Le Roi Mohammed VI vient d’inaugurer deux projets urbains financés par la BEI : le tramway Rabat-Salé et la station d’épuration d’Oujda. Coup de projecteur sur ces réalisations majeures en matières environnementale et économique.

Attendu depuis 2010, le tramway Rabat-Salé marque un saut qualitatif dans le domaine des transports collectifs urbains de la capitale du royaume. Réalisé avec un budget de plus de EUR 303 millions, ce projet répond aux besoins quotidiens de transport de 400 000 habitants entre Rabat et sa voisine Salé et devrait permettre de transporter quelques 180 000 voyageurs par jour.

A terme, 80% des voyageurs devraient être d'anciens usagers des bus, taxis ou des piétons, ainsi qu'une part significative d'automobilistes. A ce titre, trois parkings ont été construis près des terminus des lignes. Le nouveau tramway permettra également d'accompagner la croissance démographique de l'agglomération de Rabat - Salé, qui est passée de 1,318  million d’habitants au recensement de 2004 à plus de deux millions en 2010.

Pour l’heure, deux lignes d’une longueur totale de 20 km et 31 stations sont en service. Elles desservent les principaux pôles émetteurs et attracteurs d’activité de l’agglomération : quartier universitaire, hôpitaux, administrations, centre des deux villes, principales gares routières et ferroviaires. Elles constituent, par ailleurs, le premier pas d’un plus grand réseau qui devrait comporter quatre lignes. 

Les travaux du tramway ont également nécessité la construction d'un important viaduc, le pont Hassan II, qui relie les villes jumelles. Les trois tabliers sont situés à 14 m au-dessus du niveau de l’eau. L'un deux est dédié au tramway, piétons et cyclistes et les deux autres aux voitures. Les retombées socio-économiques du projet sont, quant à elles, estimées à 4000 emplois directs et indirects durant la phase des travaux et à 1000 emplois en phase d’exploitation.

1

Oujda se dote de la plus grande station d’épuration à lagunes du Maroc

Plus au nord, prés de la frontière algérienne, la ville d’Oujda a inauguré en juin dernier, une des plus grandes stations d’épuration du Maroc. Conçue pour une population de près de 530 000 personnes, elle permet le traitement de 40 000 m3 d'eaux usées par jour, l’équivalent de 14,6 millions de m3 d’eau usées par an qui se déversaient auparavant de manière brute dans l'Oued Bounaim au nord de la ville.

Construite sur une superficie de 60 hectares, elle est peu énergivore et n’utilise aucun ajout de produits chimiques grâce à un procédé 100 % naturel, dit, le lagunage aéré. Ce procédé d’épuration par lagunes utilise la désinfection finale de l'eau par les rayons ultraviolets du soleil. La station permettra également de réaliser des économies d’eau grâce à la réutilisation des eaux usées épurées pour l’irrigation d'environ 1200 ha de terres agricoles.

Une extension de 30 hectares est prévue en 2015 pour couvrir les besoins de la ville vers l’horizon 2025-2030 et répondre aux besoins d’une population estimée à 840 000 habitants.




 Imprimer
 Lien Court