>@EIB
©EIB
  • La Banque européenne d'investissement (BEI) s’engage à soutenir les villes et les régions dans le cadre de ses services de prêt et de conseil.
  • Les villes bénéficieront d’une augmentation des investissements en faveur de l’action pour le climat et de la viabilité environnementale
  • Un nouvel appui annoncé pour les transports durables, les logements abordables et plus économes en énergie et la résilience face aux changements climatiques

La BEI intensifie son soutien aux villes et aux régions pour lutter contre les changements climatiques et favoriser l’inclusion sociale. Au cours des cinq dernières années (2014-2018), la banque de l'UE a consacré 104 milliards d'EUR à des prêts à l’appui de programmes d’aménagement urbain, notamment dans les domaines de la santé, du logement, des transports urbains ou de la gestion de l’eau et des eaux usées.

En prévision de la Semaine européenne des régions et des villes à Bruxelles, la banque de l’UE a annoncé le nouvel appui qu’elle apportait à des projets en Europe :

  • Un prêt de 1,5 milliard de PLN (350 millions d’EUR) à la Ville de Varsovie pour cofinancer le prolongement de la seconde ligne du métro ;
  • Un programme de 355 millions d'EUR pour protéger Athènes, Thessalonique et le Péloponnèse des crues et des effets des changements climatiques ;
  • Un montant de 90 millions d'EUR pour le financement de six lycées publics et professionnels en Guadeloupe ;
  • Un prêt de 115 millions d'EUR à la société de transports publics de Rotterdam et de la région métropolitaine de Rotterdam-La Haye pour l’acquisition de nouveaux autobus électriques et hybrides diesel, l’installation de l’infrastructure de recharge correspondante et le renouvellement des voies de tramway et de métro dans la ville ;
  • Un partenariat entre la BEI et HBOR pour faciliter l’accès des entreprises et des municipalités croates à des prêts à l’appui de l’efficacité énergétique ;
  • Un financement de 3 milliards de SEK (300 millions d'EUR) pour la construction de logements abordables et économes en énergie dans cinq villes de Suède ;
  • Un financement de 200 millions d'EUR à l’appui des transports urbains propres en Espagne, dans des villes telles que Las Palmas de Gran Canaria, Barcelone, Valence et Palma de Majorque.

Vazil Hudák, vice-président de la BEI responsable des financements dans le cadre de la cohésion économique et sociale : « Les villes et les régions sont des partenaires de choix de la banque de l'UE depuis plus de 60 ans. Elles sont aujourd’hui confrontées à de nouveaux défis, comme une urbanisation croissante et les effets des changements climatiques. La BEI s’engage donc pleinement à soutenir les investissements qui permettront à nos villes et à nos régions d’aller de l’avant. D’ici 2025, elle ambitionne d’allouer au moins 50 % de ses activités de financement à des projets relevant de l’action en faveur du climat et de la durabilité environnementale. Une part importante de ces activités concernera les villes. »

Karl-Heinz Lambertz, président du Comité européen des régions : « Le CdR et le Groupe BEI ont pour objectif commun d’apporter croissance économique et création d'emplois dans les régions et les villes de l’UE. Le plan d'action, renouvelé en 2019, s’inscrit dans le prolongement de notre excellente coopération et réaffirme les bonnes relations qui caractérisent les travaux communs au CdR et au Groupe BEI. Il contribuera à appuyer des projets de haute qualité qui bénéficieront tant aux citoyens qu’aux entreprises et ne laissera aucune région de côté. »

La BEI sera présente à la Semaine européenne des régions et des villes et organisera à cette occasion plusieurs séances de présentation des outils qu’elle met à la disposition des collectivités locales et des autorités régionales. On peut notamment citer les prêts-cadres (des prêts flexibles destinés à financer plusieurs projets de petite dimension), les prêts d’investissement, les investissements en fonds propres ou les services de conseil comme URBIS, une nouvelle plateforme de conseil axée exclusivement sur les investissements dans les aménagements urbains. Par ailleurs, la BEI, qui a acquis un savoir-faire unique, peut aider les villes et les régions qui souhaitent constituer des instruments financiers au moyen d’aides de l’UE provenant de fonds structurels.

La BEI souhaite réduire les déséquilibres économiques régionaux et accroître le niveau de vie dans l’UE. À cette fin, elle alloue au moins 30 % de toutes les nouvelles opérations dans l’UE et les pays en phase de préadhésion à des projets qui relèvent de l’objectif de cohésion. Au cours des cinq dernières années (2014-2018), la BEI a approuvé des projets pour un montant total de 88 milliards d'EUR dans des régions de l’UE relevant de l'objectif de cohésion. En 2018, le montant s’élevait à 14,25 milliards d’EUR.

Informations générales

Si vous souhaitez savoir combien la BEI a investi dans votre région, cliquez ici.

Autres documents sur l’appui de la BEI à l’aménagement urbain

Autres documents sur l’appui de la BEI au développement régional

Pour en savoir plus sur la Plateforme européenne de conseil en investissement