Recherche Fr menu ClientConnect
Recherche
Résultats
5 premiers résultats de la recherche Voir tous les résultats Recherche avancée
Recherches les plus fréquentes
Pages les plus visitées

    Face à la croissance démographique rapide, un programme de rénovation des établissements scolaires était nécessaire pour que le Luxembourg en suive le rythme. Voici comment les choses se sont passées.

    Découvrez comment le Luxembourg a fait face à la croissance rapide de sa population scolaire :

    • La croissance démographique rapide exerçait une pression sur l’infrastructure éducative luxembourgeoise – jusqu’à l’investissement de la Banque européenne d’investissement
    • Comment assurer l’efficacité énergétique dans une école
    • Comment la rénovation d’une école motive les élèves

    Retrouvez d’autres épisodes de notre podcast en anglais sur iTunesSpotify et Acast

    Le podcast Future Europe est une série de reportages audio sur chacun des 28 États membres de l’UE. Chaque épisode de la série raconte un projet qui illustre la façon dont les Européens vivront à l’avenir. Et ce sont les personnes impliquées dans le projet qui s’expriment.

    Au Luxembourg, l’éducation est le garant de l’avenir de ce petit pays

    La population du Luxembourg connaît une forte croissance. Cependant, les écoles du pays n’ont pas été en mesure d’en suivre le rythme. Le Grand-Duché a donc investi dans un vaste programme de rénovation et de construction pour permettre au système éducatif du pays de relever ce défi.

    Cette petite contrée, voisine de l’Allemagne, de la Belgique et de la France, compte actuellement 560 000 habitants, mais au moins 15 000 personnes la rejoignent chaque année. L'État a investi 679 millions d’EUR pour des projets liés à l’éducation, somme qui inclut un prêt de 300 millions d’EUR de la Banque européenne d’investissement, la banque de l’UE. Ces mesures sont essentielles pour l’avenir du Luxembourg.

    « Lorsque vous vous attaquez à l’éducation », affirme Didier Bosman, qui a contribué à évaluer le prêt pour la BEI, « vous touchez à l’économie et au développement du pays et ce, de façon directe ». 

    Au Luxembourg, un investissement dans l’éducation respectueux de l'environnement

    Le prêt de la BEI a accéléré l’achèvement de ces projets relatifs à l’éducation au Luxembourg, ajoute M. Bosman, architecte de formation. « Quand la BEI accorde un prêt, la réalisation de nombreux projets se trouve accélérée. »

    Pour développer le secteur éducatif, le Luxembourg :

    • Bâtit une nouvelle bibliothèque nationale
    • Construit six nouvelles écoles et en rénove dix
    • Garantit des bénéfices à long terme grâce à des installations de pointe qui respectent aussi l’environnement

    Rénovation d’un établissement des années soixante

    L'une des institutions qui fait l’objet d'une reconstruction et d’une rénovation compte parmi les plus anciennes à Luxembourg, il s’agit du lycée Athénée.

    S’appuyant sur quatre siècles d’existence, ce lycée a été déplacé, dans les années 60, du centre-ville vers un nouveau bâtiment situé dans la partie sud-ouest de la ville. L’État luxembourgeois a tenu à préserver les caractéristiques originelles de ce remarquable fleuron de l’architecture des années 60 lorsqu'il a entrepris de le remettre à neuf. 

    Lors de son réaménagement, de nombreux éléments externes d’origine ont été conservés, tandis que l’intérieur a été modernisé.

    Dans le cadre de ce projet, Carlo Reckel est chargé des questions de consommation énergétique et des technologies disponibles dans le bâtiment. Il a pour tâche de veiller à ce que le lycée offre un environnement pédagogique de pointe, tout en respectant les normes de performance énergétique les plus strictes.

    « Nous avons isolé le bâtiment et entièrement remis à neuf tout son espace intérieur, afin que les élèves profitent d’un bâtiment moderne très efficace » explique M. Reckel, « sans pour autant soustraire à la ville un édifice qui a de l’importance et constitue un monument connu ».

    La motivation des élèves sur une courbe ascendante

    Le directeur de l’établissement, Joseph Salentiny, est ravi du résultat. Le jour où le lycée a rouvert ses portes, les représentants du comité des élèves sont venus le trouver en s’exclamant : « Le lycée est superbe. Nous nous y sentons bien. Ce projet a été bien réalisé. »

    Selon l’actuel vice-président du comité des élèves, Egan Paquay, 18 ans, l’établissement est source d'inspiration. « Lorsque vous fréquentez un lycée d’une telle qualité, vous vous sentez toujours motivé pour apprendre et vous surpasser » affirme-t-il. « C’est stimulant. »

    Nouvelle bibliothèque nationale : mémoire et avenir du pays

    La nouvelle bibliothèque nationale, qui devrait être achevée d’ici 2020, s'inscrit dans le cadre du programme du Luxembourg en faveur de l’éducation.

    Les locaux existants étaient devenus trop exigus et les conditions de stockage inadaptées.  Les documents du fonds – 1,8 million d’ouvrages – sont actuellement conservés dans différents sites de la capitale.  Lorsque le nouveau bâtiment sera achevé, tout sera stocké à un seul endroit, ce qui facilitera l’accès du personnel et du grand public à ces sources d'information.

    Christine Kremer, qui travaille à la bibliothèque nationale voit en elle « la mémoire du pays et son avenir aussi, car les jeunes viennent ici pour accéder à des ressources qu'ils ne possèdent normalement pas. »

    Pour Carlo Reckel, les retombées du projet se feront encore sentir à très long terme. « L’éducation, voilà la pierre angulaire sur laquelle nous construisons notre avenir