>@Richard Willis/EIB
©Richard Willis/EIB

Werner Hoyer, le président de la Banque européenne d’investissement (BEI), s’est rendu pour la première fois cette année à Athènes et à Nicosie. À cette occasion, il a réaffirmé les partenariats établis de longue date par la banque de l’UE avec la Grèce et Chypre. En 2019, la BEI a mis à disposition 2 milliards d’EUR pour de nouveaux investissements en Grèce dans les domaines de l'action en faveur du climat, de la santé, des énergies propres, des transports et des petites entreprises notamment. Chypre a quant à elle bénéficié de 230 millions d’EUR de nouveaux investissements en vue d’un appui à des projets ayant trait au développement urbain, aux transports, à l’innovation, aux énergies renouvelables ou encore à l’efficacité énergétique.

Appuyer l’agriculture et la bioéconomie en Grèce

En collaboration avec la Banque nationale de Grèce et Piraeus Bank, la BEI a lancé un programme d’investissement à l’appui de l’agriculture de 560 millions d’EUR afin de moderniser la production, d’accroître les exportations et d’améliorer la qualité de la production agricole grecque. Ce programme comprend notamment des financements visant en particulier les jeunes agriculteurs et les jeunes propriétaires d’exploitations agricoles et agroalimentaires.

>@Richard Willis/EIB
©Richard Willis/EIB

« Cette nouvelle initiative exaltante, qui constitue le deuxième plus grand programme national mis en place au titre des investissements de la BEI dans le secteur agricole partout en Europe, contribuera à transformer l’agriculture grecque, stimulera l’innovation dans l’industrie agroalimentaire et encouragera les jeunes agriculteurs à créer des emplois », a déclaré Christos Staikouras, ministre des finances de la République hellénique et gouverneur de la BEI.

Le président Hoyer ainsi que Pavlos Mylonas, directeur général de la Banque nationale de Grèce, et Christos Megalou, président-directeur général de Piraeus Bank, ont signé les contrats de financement relatifs à cette nouvelle initiative à Athènes le 14 février 2020, en présence de Makis Voridis et Kostas Skrekas, respectivement ministre et vice-ministre du développement rural et de l’alimentation.

Investir dans les réseaux énergétiques en Grèce

La BEI apporte par ailleurs son concours au programme d'investissement de l’exploitant du réseau grec de distribution d’électricité (HEDNO), une filiale de Public Power Corporation SA (PPC), le premier producteur et fournisseur d’électricité en Grèce. Un prêt de 255 millions d’EUR, signé le 14 février 2020, s’inscrira dans le cadre du financement du renforcement et de la modernisation du réseau grec de distribution d’électricité, sur le continent et dans les îles, en insistant sur la sécurité de l'approvisionnement et sur l’efficacité énergétique.

>@Richard Willis/EIB
©Richard Willis/EIB

La BEI et Chypre

Le président Hoyer s’est rendu à Chypre afin de passer en revue les investissements effectués récemment et les investissements à venir dans le pays. Au cours de sa visite, il s’est entretenu avec le président chypriote, Nicos Anastasiades, et a prononcé un discours devant 150 étudiants de l’école anglaise de Nicosie.

La BEI appuie actuellement des projets de construction, d’agrandissement et de rénovation d’écoles maternelles, primaires et secondaires à Chypre. « C’est un plaisir pour moi de revenir à Chypre. Cette visite constitue l’occasion parfaite d’informer le président Anastasiades des mesures prises par la BEI pour aider les entreprises chypriotes à croître et à améliorer des services importants, après une année 2019 marquée par un vaste engagement de la banque de l’UE. J’aurai aussi l’occasion d’aborder la question du soutien que la BEI pourra apporter à l’avenir en faveur d’investissements prioritaires. Je me réjouis de me rendre compte de visu, dans le contexte de notre intervention dans 213 écoles du pays, de l’effet qu’a l’investissement de la BEI à l’école anglaise sur la qualité de l’enseignement proposé aux étudiants chypriotes - grecs et turcs », a ajouté en conclusion le président Hoyer.