>@Solaria Energía y Medio Ambiente, S.A
©Solaria Energía y Medio Ambiente, S.A
  • La banque de l’UE fournira à Solaria un montant total de 54 millions d’EUR par l’intermédiaire d’une structure de financement sur projet.
  • Les centrales seront situées en Castille et León, Castille-La Manche et Estrémadure. D’une puissance totale de 261,05 MWc, elles produiront environ 477 GWh par an, soit l’équivalent de la consommation de 121 300 ménages espagnols.

La Banque européenne d’investissement (BEI) a signé un accord avec Solaria Energía y Medio Ambiente, S.A. (« Solaria »), pour participer au financement de sept centrales photovoltaïques situées en Castille et León, Castille-La Manche et Estrémadure. D’une puissance conjuguée de 261,05 mégawatts-crête (MWc), ces nouvelles installations produiront, au total, environ 477 GWh d’énergie par an, soit l’équivalent de la consommation de 121 300 ménages espagnols.

Elles seront la propriété de Solaria, qui en sera également le promoteur, le constructeur et l’exploitant. Solaria est une société espagnole spécialisée dans le développement, la construction et l’exploitation de centrales solaires photovoltaïques. Elle compte actuellement plus de 800 MWc installés en exploitation en Espagne, en Europe et en Amérique du Sud.

Afin d’appuyer la construction et la mise en service des centrales, la banque de l’UE fournira à Solaria jusqu’à 54 millions d’EUR au total, par l’intermédiaire d’une structure de financement sur projet. Le financement de la BEI se compose de deux volets : un prêt de premier rang, jusqu’à concurrence de 51,7 millions d’EUR, et un mécanisme de réserve pour le service de la dette de la BEI d’un montant maximal de 2,3 millions d’EUR. La BEI octroiera des financements privés supplémentaires à l’appui du projet au moyen d’un prêt intermédié d’un montant de 14 millions d’EUR au maximum, dont la signature devrait intervenir ultérieurement. Le solde du financement du projet a été souscrit par Natixis, qui agira également en qualité de fournisseur de swaps de taux d’intérêt pour toutes les dettes de premier rang. La participation de la BEI a amélioré les conditions de financement offertes à Solaria.

En outre, le concours de la BEI favorisera la sécurité de l’approvisionnement énergétique, la lutte contre les changements climatiques, la création d’emplois et la cohésion sociale. Toutes les centrales seront situées dans des régions relevant de l’objectif de cohésion, ce qui stimulera la reprise économique de ces régions qui ont été particulièrement touchées par la pandémie de COVID-19.

La construction de parcs photovoltaïques contribuera à la réalisation des objectifs de l’Espagne en matière de réduction des émissions de CO2 à l’horizon 2030, en plus de contribuer aux objectifs espagnols en matière d’énergie renouvelable énoncés dans le plan national en matière d’énergie et de climat (PNEC), qui prévoit de faire passer la part des sources d’énergie renouvelables dans la consommation finale brute d’énergie de 20 % en 2020 à 42 % en 2030.

Ricardo Mourinho Félix, vice-président de la BEI : « En tant que banque européenne du climat, nous nous réjouissons de promouvoir le développement d’infrastructures de production d’énergie renouvelable afin de contribuer à une croissance économique durable et à la création d’emplois de qualité en Espagne. Cette opération démontre une fois de plus l’engagement ferme de la BEI en faveur des technologies propres, élément clé de la réalisation de l’objectif européen de neutralité climatique d’ici à 2050. »

Enrique Díaz-Tejeiro, président de Solaria : « Solaria est fière de travailler de nouveau avec la BEI. Ce nouvel accord souligne une fois de plus l’engagement de la BEI en faveur de Solaria et, en particulier, de la transition énergétique que nous encourageons afin de remplacer les énergies polluantes par d’autres sources d’énergie renouvelables. »

Informations générales

Active dans quelque 160 pays, la Banque européenne d’investissement est le plus grand bailleur de fonds multilatéral au monde à l’appui de projets concourant à l’action pour le climat.

Récemment adoptée, la « Feuille de route du Groupe BEI dans son rôle de banque du climat » lui permettra de mettre en œuvre son programme ambitieux qui vise à soutenir des investissements à hauteur de 1 000 milliards d’EUR en faveur de l’action climatique et de la durabilité environnementale au cours de la décennie 2021-2030, ainsi qu’à consacrer plus de 50 % des prêts de la BEI à ces deux domaines prioritaires d’ici à 2025. En outre, dans le cadre de la Feuille de route, à compter de cette année, toutes les nouvelles opérations du Groupe BEI seront alignées sur les objectifs et les principes de l’accord de Paris.

À propos de Solaria (www.solariaenergia.com)

Solaria est le chef de file du développement et de la production d’énergie solaire photovoltaïque dans le sud de l’Europe. Depuis sa création en 2002, l’entreprise s’est spécialisée dans les énergies renouvelables et plus particulièrement dans le développement et le déploiement de la technologie solaire photovoltaïque, s’engageant à contribuer à un avenir meilleur et au développement durable de la société. Son modèle économique est passé de la fabrication de cellules et de panneaux photovoltaïques au développement et à la gestion de centrales de production. Autrefois groupe industriel, Solaria est devenue, ces dernières années, une entreprise de production d’énergie. Introduite à la Bourse espagnole en 2007, elle a un long historique de cotation, qui a culminé en 2020 avec son entrée dans le très sélectif Ibex 35. En mars 2021, Solaria est devenue membre signataire du Pacte mondial des Nations unies, dans le droit fil de son engagement ferme en faveur de la durabilité, grâce au renforcement et à l’alignement de sa stratégie sur les dix principes universellement acceptés dans les domaines des droits humains, des normes du travail, de l’environnement et de la lutte contre la corruption, ainsi qu’en prenant des mesures à l’appui des objectifs de développement durable (ODD) et du Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations unies.