>@free
©free
  • Investissement de 40 millions d’EUR de la banque de l’UE pour la réfection et la modernisation de 180 km de cinq grands axes routiers dans tout le pays
  • Ce projet, qui contribuera à la création de 4 100 emplois temporaires, renforcera la sécurité routière et les échanges commerciaux.
  • Le prêt de la BEI est complété par la première subvention d’assistance technique (1,5 million d’EUR) jamais octroyée dans les Balkans occidentaux au titre de l’initiative « Résilience économique ».

La Banque européenne d’investissement (BEI) a signé la deuxième tranche, d’une valeur de 40 millions d’EUR, d’un prêt en faveur de la réfection de 180 kilomètres de routes sur cinq grands axes du Monténégro. Ce prêt de la banque de l’UE est complété par une subvention d’assistance technique de 1,5 million d’EUR accordée au titre de l’initiative « Résilience économique » (IRE). Il s'agit de la première subvention au titre de l’IRE octroyée à un projet dans les Balkans occidentaux. L’investissement de la BEI, qui représente 80 millions d’EUR au total, devrait permettre de renforcer la sécurité routière et l'efficacité du trafic routier et de faciliter la reprise économique et les échanges commerciaux dans la région.

Les subventions d’assistance technique au titre de l’IRE soutiennent la résilience économique et la croissance durable, l’emploi et les infrastructures essentielles dans les pays du voisinage de l’UE les plus touchés par la crise migratoire. Dans le cas présent, la subvention d’assistance technique au titre de l’IRE vise à aider le promoteur à élaborer une approche moderne et standardisée et à exercer une supervision de meilleure qualité, en conformité avec les normes de l’UE.

La modernisation des routes et le renforcement de la sécurité sur les tronçons reconstruits réduiront le coût d'exploitation des véhicules, les temps de trajet domicile-travail et la fréquence des accidents de la route. Ce projet permettra de créer quelque 4 100 emplois temporaires, ce qui soutiendra le secteur privé au Monténégro.

Dario Scannapieco, vice-président de la BEI : « La revitalisation des infrastructures de transport reste très importante lorsqu'il s'agit de faciliter les échanges commerciaux, soutenir l’emploi et appuyer la reprise économique globale des Balkans occidentaux. Améliorer la capacité des économies locales d’absorber les crises et d’y réagir permet de créer un environnement favorisant la croissance économique et la création d’emplois. En permettant la réfection d’un quart du réseau routier du Monténégro, nous entendons soutenir la connectivité régionale et renforcer l’intégration entre les pays des Balkans occidentaux et l’UE. Avoir accès à des routes sûres et modernes ne devrait pas être un privilège, mais est une nécessité pour tous, car nous cherchons à améliorer la compétitivité, à soutenir le développement durable et à permettre une adhésion plus rapide à l'Union européenne. »

Aivo Orav, ambassadeur de l’UE et chef de la délégation de l’UE au Monténégro : « Nous traversons une crise sanitaire et économique inédite et l’enveloppe financière proposée par la BEI est une excellente nouvelle. Le soutien à la création d’emplois et le resserrement des liens économiques, d’une part, et le renforcement de la sécurité routière afin de sauver des vies, d’autre part, représentent une combinaison gagnante. Elle est particulièrement importante pour le Monténégro car, selon une évaluation de la sécurité routière récemment effectuée grâce à des fonds de l’UE, 55 % des routes de ce pays sont qualifiées de « routes les moins sûres ». Le renforcement de la sécurité routière, s’il permet d’éviter des tragédies humaines, présente aussi un fort intérêt économique. Les investissements dans ce domaine ont donc une justification économique et seront toujours doublement récompensés. Associé aux projets financés par l’UE que la délégation de l’UE met déjà en œuvre sur le terrain, cet appui de la BEI contribuera également à doper l’économie, le commerce et la création d’emplois, tout en rendant les transports routiers plus modernes, efficaces et sûrs pour le public. »

Le prêt permettra de rénover des tronçons routiers sur le couloir entre Tivat et le port de Bar, entre la ville de Danilovgrad (située dans le nord du pays) et la capitale Podgorica ainsi qu’entre Lepenac et le poste-frontière de Spiljani. Des tronçons entre Ribarevina et Dobrakovo, et entre Pljevlja et Mihajlovica - au niveau de la frontière avec la Serbie - seront également reconstruits. La première tranche de ce prêt a été signée en novembre 2018.

Informations générales

À propos de l’initiative « Résilience économique »

L’initiative Résilience économique (IRE) a été créée en 2016 en réponse à un appel du Conseil européen. Elle a pour objectif de faire évoluer les modèles de migration à moyen et long terme et d’apporter un soutien aux populations déplacées de force en renforçant la résilience des économies face aux chocs futurs. L’IRE permet de mobiliser des financements pour soutenir la croissance, la création d’emplois, les infrastructures vitales et la cohésion sociale dans les régions voisines de l’UE. 

À propos de l’activité de la BEI au Monténégro

Active au Monténégro depuis 1977, la banque de l’UE y a fourni des prêts d’une valeur globale de 890 millions d’EUR, principalement en faveur des petites et moyennes entreprises (PME) et des infrastructures dans les secteurs de l’éducation et des transports dans le pays. Au cours de la seule année 2019, la BEI a signé des prêts d’une valeur de 141 millions d’EUR à l’appui principalement des PME et de la construction d’installations scolaires supplémentaires dans tout le pays. Pour de plus amples informations concernant les projets que la BEI soutient au Monténégro

À propos de l’activité de la BEI dans les Balkans

La BEI est l’un des premiers bailleurs de fonds international dans les Balkans occidentaux. Depuis 2007, elle y a financé des projets pour un total de près de 8 milliards d’EUR. En plus de maintenir son appui à la reconstruction et à la modernisation des infrastructures publiques, depuis 2010, la Banque a étendu son activité à de multiples nouveaux domaines, tels que la santé, la recherche-développement, l’éducation et les PME.

Pour plus d’informations sur les activités de la BEI dans les Balkans occidentaux

À propos de Team Europe et de la réponse à la crise de COVID-19 dans les Balkans occidentaux

Dans le cadre de la stratégie #TeamEurope, la réaction globale de l’UE à la crise du COVID-19, le Groupe BEI a rapidement mobilisé 5,2 milliards d’EUR en dehors de l’UE, accélérant les financements et l’assistance technique ciblée. En ce qui concerne plus particulièrement les Balkans occidentaux, la BEI a élaboré un train de mesures de soutien immédiat d’un montant de 1,7 milliard d’EUR à l’appui principalement des PME et du secteur sanitaire. L’UE a également mobilisé 53 millions d’EUR d’aides non remboursables pour le secteur de la santé monténégrin, dont 3 millions d’EUR destinés à l’achat d’équipements médicaux vitaux, tels que des respirateurs, des appareils de radiologie numériques mobiles, des kits de dépistage et du matériel de protection individuelle. Les 50 millions d’EUR restants serviront à atténuer l’impact socio-économique de la pandémie, en soutenant notamment les entreprises les plus touchées, telles que celles des secteurs du tourisme et des transports (https://www.eib.org/en/press/all/2020-111-eib-group-to-contribute-eur1-7-billion-to-the-eu-s-covid-19-response-package-for-the-western-balkans). Le soutien financier total de l’UE en faveur des Balkans occidentaux dépasse 3,3 milliards d’EUR.