>@NAOWARAT/Shutterstock
©NAOWARAT/Shutterstock
  • Engagement du Groupe BEI lors d’une conférence mondiale d’appel aux dons organisée à l’initiative de l’Union européenne
  • Des partenaires internationaux s’engagent à appuyer le financement urgent de la mise au point de vaccins efficaces contre le coronavirus et du renforcement des capacités de production rapide à grande échelle de tests de dépistage, de vaccins et de traitements.
  • La conférence d’appel aux dons fait suite à de nouvelles initiatives récentes soutenues par la BEI, notamment des accords avec l’OMS, la CEPI et ONU-Habitat

Le Groupe Banque européenne d’investissement (BEI) s’est joint aujourd’hui à une collecte de fonds mondiale dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. La conférence mondiale d’appel aux dons, organisée à l’initiative de l’Union européenne et coprésidée par Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, et d’autres dirigeants mondiaux, vise à mobiliser un financement initial de 7,5 milliards d’euros pour mettre fin à cette pandémie.

L’UE s’associera à des partenaires du monde entier pour lancer un appel aux dons dans le but de réunir les fonds requis de toute urgence pour financer la mise au point accélérée de vaccins efficaces contre le coronavirus et le renforcement des capacités de fabrication à grande échelle de tests de dépistage, de vaccins et de traitements. Outre les promesses de dons, l’initiative visera également à obtenir un engagement politique de haut niveau afin de garantir un accès équitable aux produits élaborés pour lutter contre cette pandémie.

La BEI s’attache à constituer une réserve d’investissements potentiels à l’appui de vaccins, de traitements et de tests de dépistage pour la lutte contre la pandémie de COVID-19, en s’appuyant sur les partenariats qu’elle a conclus à l’échelle internationale avec des organisations telles que la Commission européenne, l’OMS, et la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI), notamment dans l’objectif de mettre sur pied des capacités de production suffisantes. Cette initiative est complétée par les mesures prises par la BEI dans les secteurs de la santé et de la préparation aux pandémies, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’UE. Avec des partenaires des secteurs de la santé et des sciences de la vie, la Banque a constitué une réserve de projets de financement pour un montant d’environ 6 milliards d’euros.

Werner Hoyer, le président de la BEI, s’est exprimé en ces termes : « Pour obtenir les meilleurs résultats au niveau mondial, nous avons besoin de solidarité, de collaboration et de partenariats, immédiatement. Le Groupe BEI peut apporter son soutien au moyen de financements et de services de conseil, mobilisant ainsi la puissance de feu nécessaire à la mise au point d’une série de vaccins contre le coronavirus. Nous voulons également nous assurer qu’une fois que nous aurons les vaccins, ils seront disponibles partout. Jamais auparavant n’avons-nous vu le monde se mobiliser de manière aussi rapide et concertée pour appuyer la mise au point de vaccins et de traitements contre un ennemi commun. Avec les partenaires internationaux participant à cette conférence mondiale d’appel aux dons, nous pouvons donner un nouveau coup d’accélérateur à cette mobilisation et faire en sorte d’utiliser toutes les armes de notre arsenal de la meilleure manière possible. »

Dans le cadre de partenariats et d’investissements conjoints, le Groupe BEI et la Commission européenne engageront 770 millions d’euros en faveur des entreprises œuvrant à la mise au point de traitements, de tests de dépistage et de vaccins. Dans ce contexte, la BEI fera aujourd’hui une première promesse de contribution de 141 millions d’euros sur ses ressources propres. La Commission annoncera également les prochains jalons d’une campagne mondiale, qui doit donner le coup d’envoi d’un réapprovisionnement continu au cours des prochaines semaines.

Promesses de dons et coopération internationale

L’Union européenne collabore avec un large éventail de partenaires internationaux pour donner vie à cette initiative. Il s’agit notamment de co-organiser le « marathon des donateurs », d’obtenir des promesses de financement et un engagement politique ferme en faveur d’un accès équitable pour tous les pays, toutes les entreprises et toutes les organisations partenaires. À cette fin, la Commission européenne est en contact avec des pays partenaires et des organisations internationales, telles que les Nations unies, l’OMS, le G7, le G20, et une série de grands pôles d’experts du monde entier (par exemple, le Wellcome Trust, la Fondation Bill et Melinda Gates, GAVI, le Fonds mondial), ainsi qu’avec l’industrie pharmaceutique et la communauté scientifique.

Nouvelles initiatives de la BEI dans le secteur de la santé

La semaine dernière, la BEI a annoncé la signature d’un nouveau protocole d’accord avec l’OMS et d’un accord portant sur des services de conseil avec la CEPI. Elle a également fait part du lancement d’une collaboration avec l’Autorité israélienne de l’innovation et de la conclusion d’un accord de financement de 50 millions d’euros avec Pluristem pour la mise au point de thérapies en lien avec le coronavirus, ainsi que du renforcement de sa coopération avec ONU-Habitat.

Soutien accru de la BEI aux investissements dans les domaines de la santé, des sciences de la vie et de la lutte contre la pandémie de COVID-19

Ces dernières années, la Banque européenne d’investissement a mobilisé plus de 2 milliards d’euros par an à l’appui d’investissements dans les soins de santé et les sciences de la vie.

Dans le contexte de la pandémie de COVID‑19, la BEI évalue actuellement plus d’une vingtaine de projets liés à la mise au point de vaccins, de tests de dépistage et de traitements, ce qui devrait donner lieu à des investissements potentiels de l’ordre de 770 millions d’euros.

Informations générales

La BEI est l’un des plus grands bailleurs de fonds publics de l’innovation dans l’UE. Par son soutien à l’innovation de pointe et à l’action en faveur du climat, la BEI contribue à renforcer la compétitivité de l’Europe. Depuis 2000, la Banque a investi plus de 210 milliards d’EUR à l’appui de projets innovants et d’activités de recherche-développement, de développement des compétences et de formation. En 2019, la BEI a contribué à améliorer les services de santé pour 12 millions de personnes. De plus, les prêts de la Banque ont permis à 10 millions de personnes d’accéder à une eau potable plus saine.