>@Mwanza Urban Water Supply and Sanitation Authority
©Mwanza Urban Water Supply and Sanitation Authority
  • ONU-Habitat et la Banque européenne d’investissement renforcent leur soutien à l’urbanisation durable dans toute l’Afrique et dans le reste du monde
  • Un nouvel accord pour le financement de villes bien gérées qui créent des emplois, réduisent la pauvreté et s’adaptent aux changements climatiques
  • Une coopération à Mwanza pour l’hygiène des mains et l’éducation sanitaire de la population en vue de réduire la propagation du coronavirus (COVID-19) dans les zones d’habitat informel

ONU-Habitat, l’agence des Nations unies pour les établissements humains, et la Banque européenne d’investissement (BEI), la plus grande banque publique internationale du monde, ont décidé de renforcer leur coopération en vue de soutenir l’investissement en faveur de l’urbanisation durable dans toute l’Afrique et dans le reste du monde.

Ce nouveau partenariat permet la mise en commun de bonnes pratiques, de savoir-faire techniques et d’initiatives de soutien à l’appui de projets urbains visant à améliorer les conditions de vie dans les villes. Il aidera ces dernières à lutter contre les changements climatiques, la pauvreté et les inégalités entre les hommes et les femmes, tout en améliorant les perspectives économiques et les infrastructures sociales.

ONU-Habitat et la Banque européenne d’investissement ont également confirmé leur intention de mettre des stations de lavage des mains et des informations de santé publique à la disposition de milliers de résidents locaux dans la ville de Mwanza, en Tanzanie.

« ONU-Habitat et la Banque européenne d’investissement partagent un bon bilan en matière de facilitation et de soutien d’investissements urbains porteurs de transformations dans le monde entier. ONU-Habitat se réjouit à l’idée de travailler en étroite collaboration avec la BEI et d’autres partenaires financiers internationaux afin de rendre les villes plus agréables à vivre pour les générations futures. Nos équipes sur le terrain en Afrique de l’Est veillent déjà à ce que les investissements de long terme destinés à améliorer l’approvisionnement en eau et l’assainissement autour du lac Victoria contribuent à réduire la propagation du coronavirus à Mwanza », a déclaré Maimunah Mohd Sharif, directrice exécutive d’ONU-Habitat.

« Il convient que les nouveaux investissements effectués dans les villes soient bénéfiques à leurs habitants en venant relever des défis plus larges qui pèsent sur les populations urbaines. L’intensification de la coopération entre ONU-Habitat et la BEI bénéficiera à des millions de personnes vivant dans des villes en Afrique et dans le reste du monde. Elle permettra en effet de renforcer l’impact des nouveaux investissements sur le plan du développement durable, de l’action en faveur du climat, de la santé, de l’éducation et des perspectives économiques dans les années à venir », a déclaré Werner Hoyer, président de la Banque européenne d’investissement.

Avant d’ajouter : « La Banque européenne d’investissement est déterminée à soutenir des investissements urbains à fort impact en coopération avec des partenaires internationaux et des autorités locales dans le monde entier. Nous sommes heureux que le partenariat renforcé entre la banque de l’UE et ONU-Habitat porte déjà ses fruits en Afrique de l’Est et permette aux populations vulnérables d’être mieux armées pour faire face à la pandémie de coronavirus dans les prochains mois. »

Lutter contre la propagation du coronavirus en Tanzanie

ONU-Habitat et la BEI fourniront 14 stations de lavage des mains à usage spécifique afin de réduire la progression de l’épidémie de COVID-19 dans des zones de peuplement informel de la région de Mwanza, dans le nord de la Tanzanie. Dans la capitale régionale, deux tiers de la population vit dans des habitats informels et des cas de COVID-19 y ont déjà été confirmés.

« Une action rapide est essentielle pour ralentir la propagation du coronavirus et veiller à ce que des mesures de santé publique soient mieux à même de protéger les populations vulnérables. Autour du lac Victoria, la BEI a le plaisir de collaborer avec des partenaires locaux et internationaux afin de transformer l’accès à l’eau potable et la fourniture de meilleurs services d’assainissement. La réponse rapide des autorités tanzaniennes et d’ONU-Habitat pour mettre en place des stations de lavage des mains illustre comment des villes bien gérées peuvent faire face à de nouveaux défis. La BEI, dans le cadre de l’initiative Team Europe, se réjouit à la perspective de renforcer son soutien à des investissements qui améliorent les conditions de vie et les perspectives dans les villes d’Afrique dans les mois et les années à venir », a déclaré Ambroise Fayolle, vice-président de la Banque européenne d’investissement.

« La santé publique est une priorité pour l’autorité des eaux et de l’assainissement en zone urbaine de Mwanza et, ces dernières années, notre étroite coopération avec ONU-Habitat, la Banque européenne d’investissement, l’AFD et la KfW a transformé l’accès à l’eau potable et amélioré l’assainissement dans notre région. Nous saluons la réaction rapide qui a permis la mise en place de nouvelles stations de lavage des mains dans les communautés pauvres, dans le cadre des mesures nationales prises par la Tanzanie pour réduire la propagation de la pandémie de coronavirus. Les nouvelles stations de lavage des mains sont l’illustration d’actions communes mises en place par les autorités tanzaniennes et des partenaires internationaux, en cette période où la coopération est tellement nécessaire », a déclaré Leonard Msenyele, directeur faisant fonction de l’autorité des eaux et de l’assainissement en zone urbaine de Mwanza.

Les stations de lavage des mains, qui seront chacune équipées d’un réservoir d’eau d’une capacité 5 000 litres, de plusieurs robinets, de lavabos et de savon, seront placées dans des lieux publics, sur des marchés et dans des centres de santé. Elles seront gérées par des bénévoles formés à cet effet issus de la population locale. Ils indiqueront aux utilisateurs comment se laver les mains de manière efficace. Les bénévoles se verront remettre un équipement de protection individuelle (masques faciaux et gants, notamment), afin de réduire le risque d’infection.

Le dispositif de Mwanza sera complété par des activités de santé publique et d’éducation. Il s’agira notamment de sensibiliser aux bonnes pratiques d’hygiène et de lavage des mains.

Le projet sera mis en œuvre par l’autorité des eaux et de l’assainissement en zone urbaine de Mwanza (MWAUWASA), qui va également installer 100 bornes-fontaines supplémentaires dans les communautés vulnérables et suspendre les coupures d’eau pendant la durée de la pandémie de coronavirus.

L’investissement s’inscrit dans le cadre du projet relatif à l’eau et à l’assainissement dans la région du lac Victoria, lequel soutient des investissements de grande envergure en Tanzanie, en Ouganda et au Kenya. Il aide des partenaires locaux à améliorer les infrastructures d’approvisionnement en eau et est soutenu par ONU-Habitat, la Banque européenne d’investissement, l’Agence française de développement (AFD), la Banque allemande de développement (KfW) et la Commission européenne.

Informations générales

L’an dernier, la BEI a mis à disposition plus de 3 milliards d’EUR pour de nouveaux investissements dans toute l’Afrique.

Ces dernières années, la BEI a soutenu des investissements en faveur des transports, de la santé, de l’éducation, de l’énergie, de l’eau, de l’action climatique et des entreprises dans des centaines de villes et de métropoles africaines, dont Addis-Abeba, Bamako, Le Caire, Le Cap, Dakar, Kigali, Nairobi et Tunis.

Avant que la pandémie de COVID-19 n’éclate, la Banque européenne d’investissement avait commandé une nouvelle vidéo pour mettre en lumière les bienfaits des investissements dans le secteur de l’eau pour les populations locales.