>@CEPI
©CEPI

La Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (Coalition for Epidemic Preparedness Innovations – CEPI), une organisation d’envergure mondiale créée pour accélérer la mise au point de vaccins contre les maladies infectieuses émergentes, et la Banque européenne d’investissement (BEI), la banque de l’UE, ont signé ce jour un accord historique concernant des services de conseil en vue de collaborer à la conception de dispositifs de financement innovants destinés à soutenir le développement de vaccins dans le monde entier.

Dans le cadre de ce partenariat mis en place au titre du programme InnovFin – Conseils, la BEI procurera à la CEPI et à ses membres (des entreprises et des instituts de recherche publics et privés) des conseils financiers stratégiques et un soutien concernant des solutions de financement dont ils pourraient bénéficier auprès du Groupe BEI et (ou) d’autres acteurs, pour préparer le déploiement de projets de mise au point de vaccins à grande échelle et faciliter la mise à disposition de telles solutions sur toute la planète. Parallèlement à cette signature, l’organisation, à l’initiative de l’Union européenne, d’une conférence mondiale d’appel aux dons a été annoncée. Elle débutera le 4 mai 2020 et aura pour objectif de réunir un montant initial de 7,5 milliards d’EUR pour mettre un terme à cette pandémie.

En unissant leurs forces, la BEI et la CEPI exploreront également des moyens d’améliorer l’écosystème global de financement des investissements à l’appui de la préparation aux pandémies. En temps voulu, cela pourrait passer par la création d’un nouveau mécanisme de financement qui permettrait de mobiliser des capitaux privés et publics supplémentaires. La coopération entre la BEI et la CEPI contribuera à rendre l’accès aux financements plus rapide et plus aisé pour plusieurs projets de mise au point de vaccins grâce au soutien des services de conseil de la Banque au titre d’InnovFin.

La CEPI et la BEI, par le biais des services de conseil du dispositif InnovFin – un programme soutenu par la Commission européenne destiné à conseiller les entreprises dans l’élaboration de projets de recherche et d’innovation (R-I) afin d’améliorer leur accès à des sources de fonds –, travailleront de concert à la sélection de projets de vaccins pertinents. La BEI offrira à la CEPI et à ses membres d’importantes activités de partage des connaissances et de soutien pour appréhender les dispositifs de financement mis à disposition en son sein et en dehors et permettre ainsi aux projets de vaccins de voir le jour. La Banque propose aux entreprises en quête de financements un éventail de possibilités telles que des prêts aux entreprises, des financements sur projet et des prêts d’amorçage-investissement. La collaboration entre les deux organisations permettra en outre de recenser les déficits de financement éventuels concernant les projets de vaccins et d’étudier le besoin de nouveaux instruments financiers potentiels pour y remédier. 

Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI : « La mise au point de vaccins est vitale dans la lutte contre les infections touchant l’ensemble de la planète, y compris la pandémie actuelle de coronavirus. Nous sommes heureux d’unir nos forces à celles de la CEPI en vue de recenser les initiatives de recherche de vaccins et les solutions de financement adaptées afin de permettre à ces projets de se concrétiser. La Banque offre de nombreuses possibilités aux entreprises qui cherchent à obtenir un financement pour concevoir la prochaine génération de vaccins et ainsi trouver une solution aux flambées épidémiques mondiales. »

La CEPI est un partenariat innovant entre des acteurs philanthropiques publics et privés et des organisations de la société civile. Lancée à Davos en 2017, elle a pour objectif de mettre au point des vaccins pour stopper les futures épidémies. En collaboration avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la CEPI a, à ce jour, conclu neuf partenariats destinés à faire parvenir le plus vite possible des candidats-vaccins anti-COVID-19 à la phase des essais cliniques.

Richard Hatchett, médecin et PDG de la CEPI : « La pandémie de COVID-19 met le monde devant un défi sans précédent. La mise au point d’un vaccin accessible à tout un chacun est la meilleure stratégie de sortie de crise auquel le monde peut aspirer. Elle épargnera des vies et permettra à nos sociétés de revenir à la normale. Je suis ravi de la conclusion de ce partenariat avec la BEI, qui nous aidera dans les efforts que nous déployons pour mettre au point un vaccin contre cette terrible maladie. »

La BEI s’attache à constituer une réserve d’investissements potentiels à l’appui de vaccins, de traitements et de diagnostics pour la lutte contre la pandémie de COVID-19, en s’appuyant sur les partenariats qu’elle a conclus à l’échelle internationale avec des organisations telles que la Commission européenne, l’OMS, la CEPI et d’autres encore, notamment dans l’objectif de mettre sur pied des capacités de production suffisantes. Cette initiative est complétée par les mesures prises par la BEI dans les secteurs de la santé et de la préparation aux pandémies, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’UE.

Informations générales

La BEI est l’un des plus grands bailleurs de fonds publics de l’innovation dans l’UE. Par son soutien à l’innovation de pointe et à l’action en faveur du climat, la BEI contribue à renforcer la compétitivité de l’Europe. Depuis 2000, la Banque a investi plus de 210 milliards d’EUR à l’appui de projets innovants et d’activités de recherche-développement, de développement des compétences et de formation. À fin décembre 2019, la Banque avait accordé au total plus de 30 milliards d’EUR pour des projets en lien avec le secteur de la santé dans le monde entier. Le volume annuel moyen des prêts octroyés au secteur s’élève à 1,4 milliard d’EUR pour une vingtaine de projets. En 2019, la BEI a contribué à améliorer les services de santé pour 12 millions de personnes. De plus, les prêts de la Banque ont permis à 10 millions de personnes d’accéder à une eau potable plus saine.

À propos des services Conseils financiers en innovation de la BEI : les services Conseils financiers en innovation sont destinés à renforcer la bancabilité et le potentiel de financement de projets innovants ou complexes qui nécessitent d’importants investissements à long terme. Ils fournissent également des conseils visant à améliorer les conditions d’accès aux financements à risque pour la RDI (recherche, développement et innovation) par le biais d’activités transversales.

Dans le cadre de l’initiative Horizon 2020, le programme de recherche et d’innovation de l’UE pour 2014-2020, la Commission européenne et le Groupe Banque européenne d’investissement (BEI et FEI) ont lancé le programme InnovFin, qui comprend une panoplie d’instruments financiers et de services de conseil destinés à faciliter l’accès au crédit pour les entreprises innovantes. Les projets innovants impliquant des partenaires publics et privés doivent être bien préparés et structurés avant de pouvoir être présentés à des bailleurs de fonds et investisseurs potentiels. Les services Conseils financiers en innovation aident les promoteurs de ces projets prioritaires dans la préparation d’un plan d’activité viable, en les conseillant quant à la stratégie, à la gouvernance et à la structure financière adéquates.

Les services Conseils financiers en innovation renforcent également le rôle de catalyseur de la BEI en proposant des solutions de financement mobilisant des fonds publics pour attirer des capitaux privés.

À propos de la CEPI

La CEPI est un partenariat innovant entre des acteurs philanthropiques publics et privés et des organisations de la société civile. Lancée à Davos en 2017, elle a pour objectif de mettre au point des vaccins pour stopper les futures épidémies. La CEPI est passée à l’action très rapidement et a coordonné ses initiatives avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour réagir à l’émergence de la maladie à coronavirus 2019. La CEPI a conclu neuf partenariats en vue de mettre au point des vaccins contre le nouveau coronavirus. Les programmes mobiliseront des plateformes de réaction rapide déjà soutenues par la CEPI, ainsi que de nouveaux partenariats. L’objectif est de faire parvenir le plus vite possible des candidats-vaccins anti-COVID-19 à la phase des essais cliniques.

Avant la pandémie actuelle, la CEPI ciblaient en priorité des maladies telles que la maladie à virus Ebola, la fièvre de Lassa, le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS), l’infection à virus Nipah, la fièvre de la Vallée du Rift ou le chikungunya. La CEPI a également investi dans des technologies de plateformes qui peuvent être utilisées pour la mise au point rapide d’un vaccin et d’une immunoprophylaxie contre des pathogènes inconnus (maladie X).