Le moniteur cérébral fabriqué par une entreprise espagnole émet un avertissement avant une crise d’épilepsie

Par Chris Welsch

MJN Neuroserveis est le fruit des efforts d’un père essayant de faciliter la vie de sa fille, qui souffre d’une forme d’épilepsie réfractaire aux traitements médicamenteux.

David Blánquez, ne savait jamais quand se produiraient les crises d’épilepsie de sa fille Marina, qui la plaçaient parfois en situation de danger, avant qu’elles ne se déclenchent.

Ingénieur de formation, David s’est mis en tête de trouver une solution. Le résultat des années de travail de David et du reste de l’équipe de MJN Neuroserveis est un appareil qui ressemble à une prothèse auditive. Il s’agit essentiellement d’un électroencéphalographe, qui surveille en permanence l’activité cérébrale et communique avec un smartphone. Un algorithme personnalisé développé par MJN Neuroserveis permet au système d’émettre un avertissement en cas de crise imminente au moins une minute avant qu’elle ne survienne, laissant ainsi à la personne le temps de se mettre en sécurité.

« Le terme épilepsie vient du grec et désigne une attaque surprise, explique Jordina Arcal, directrice stratégique de l’entreprise. Avec cet appareil, nous en changeons le sens car nous supprimons justement l’effet de surprise. »

Améliorer la qualité de vie

L’appareil est en mesure d’améliorer la qualité de vie non seulement des personnes souffrant d’épilepsie, mais aussi de ceux qui prennent soin d’elles. Une application « miroir » permettra d’alerter également les soignants des patients ou, dans le cas d’un enfant, ses parents, réduisant ainsi le stress chez ceux qui sont conscients qu’un être cher pourrait courir un danger.

Recueillant constamment des informations sur l’activité cérébrale, l’appareil pourra « contribuer à la recherche sur la maladie et au traitement des patients, lequel repose encore souvent sur une approche par tâtonnements à l’aide de médicaments susceptibles de mettre l’organisme des patients à rude épreuve », précise Jordina.

>@MJN Neuroserveis
David Blánquez a créé l’appareil pour aider sa fille, qui souffre d’une forme d’épilepsie réfractaire aux traitements médicamenteux. ©MJN Neuroserveis

En mai, le dispositif a reçu le marquage CE, qui certifie sa conformité avec les normes européennes. L’appareil sera commercialisé en juin. La société a également entamé un processus d’approbation en vue d’une commercialisation aux États-Unis.

L’entreprise MJN Neuroserveis a été finaliste dans le cadre du concours de l’innovation sociale organisé chaque année par l’Institut BEI. Ce concours appuie les entreprises ayant un impact sur des questions sociales, éthiques ou environnementales.

S’adapter à la crise

En raison de la crise due à la pandémie de COVID-19, l’entreprise établie dans la ville espagnole de Gérone a été confrontée à des retards.

 « Nos essais cliniques ont été interrompus car les hôpitaux étaient débordés », explique Jordina. Les efforts de la société pour obtenir un financement en vue d’accélérer sa croissance ont également subi des retards. Mais, avec un retour à la normale, les essais cliniques et d’autres activités reprennent.

L’une de ces activités consiste à évaluer l’utilité du dispositif dans la lutte contre la maladie à coronavirus et d’autres pathologies. « Au final, il s’agit d’un électroencéphalographe, dont les algorithmes pourraient se révéler utiles », déclare Jordina. « Il reste à savoir comment, équipés de la technologie et des connaissances que nous possédons, nous pourrions apporter notre aide pour surmonter cette crise. »