Un investissement dans une entreprise allemande spécialisée dans la recharge bidirectionnelle rend les voitures électriques encore meilleures pour l’environnement

Tout a commencé en 2009, quand Thomas Raffeiner a soudain eu une idée. L’ingénieur allemand se penchait sur les très longues périodes pendant lesquelles les véhicules électriques restent simplement stationnés, inutilisés pendant des heures. Il s’est demandé s’il ne serait pas possible de transformer une chose inerte en une chose utile, qui pourrait accélérer la transition énergétique.

Dix ans plus tard, Thomas Raffeiner est directeur général de The Mobility House, une entreprise munichoise dont la technologie permet d’utiliser l’énergie des véhicules électriques en stationnement pour alimenter le réseau électrique ou des logements. Cette « recharge bidirectionnelle » est considérée comme une avancée importante dans la transition vers les énergies renouvelables.

 « Notre système de recharge et de gestion de l’énergie contribue à réduire jusqu’à 70 % les coûts d’expansion du réseau, en stabilisant l’alimentation électrique et en améliorant presque par deux le bilan CO2 d’une voiture électrique », affirme Thomas Raffeiner. « Nous voulons façonner un avenir sans émissions polluantes et la recharge bidirectionnelle est un bon moyen d’y parvenir. »

L’Europe compte plus de deux millions de véhicules électriques, dont 560 000 ont été immatriculés en 2019. Malgré la pandémie de coronavirus, la demande de solutions vertes augmente rapidement en Europe, les ventes de véhicules électriques ayant bondi de 81,7 % au premier trimestre 2020. L’Europe se classe à la deuxième place derrière la Chine en matière d’électromobilité.

L’investissement dans la recharge bidirectionnelle donne un coup d’accélérateur à ChargePilot

La technologie de The Mobility House appuie le déploiement de véhicules électriques ainsi que leur intégration rentable dans le réseau électrique européen via la recharge bidirectionnelle. Elle recouvre à la fois les services « véhicule à réseau » et « véhicule à domicile ». 

Sa technologie de recharge et de gestion de l’énergie, ChargePilot, repose sur une architecture d’interface ouverte qui permet le contrôle à distance et intelligent des processus de recharge, en fonction des besoins du réseau. Le logiciel surveille les pics d’électricité et les heures creuses, donnant aux utilisateurs de ChargePilot la possibilité de décider s’ils souhaitent charger ou décharger leurs batteries et quand le faire, en fonction de la demande d’énergie.

L’électricité excédentaire produite peut être restituée au réseau, optimisant ainsi les coûts de recharge et la performance du réseau. Même les véhicules électriques en stationnement pourraient jouer un rôle dans cette révolution de l’électrification en tant que dispositifs de stockage temporaire de l’énergie.

The Mobility House a démontré qu’il est même possible de préparer votre café avec de l’énergie verte provenant de la batterie d’un véhicule électrique en stationnement.

>@The Mobility House
©The Mobility House

L’investissement dans la recharge bidirectionnelle, partie intégrante de la transition vers l’innovation climatique

La Banque européenne d’investissement a financé ChargePilot avec l’octroi d’un prêt de 15 millions d’euros en août. Le projet de The Mobility House s’inscrit dans le cadre d’Horizon 2020, le programme de recherche et d’innovation de l’UE.

« Les défis environnementaux auxquels nous sommes confrontés peuvent conduire au développement de technologies de pointe et de nouveaux modèles commerciaux », déclare Marc Agrain, le chargé d’investissements à la BEI qui a travaillé sur ce prêt. « Grâce à des enveloppes de financement thématique comme le volet “Projets de démonstration liés à l’énergie” du dispositif InnovFin ou le programme pour la mobilité future du Mécanisme pour l’interconnexion en Europe, la BEI, en tant que banque européenne du climat, dispose des outils adaptés pour soutenir des entreprises innovantes telles que The Mobility House. »