Un financement BEI aide Acciona à étendre ses activités de recherche tout en se concentrant sur le développement durable

L'Espagne est souvent associée au soleil et aux vacances en famille, mais c'est aussi la patrie de « Don Quichotte », le chef-d'œuvre de Cervantès qui se déroule dans un paysage ponctué de moulins à vent. Le vent est toujours un enjeu important en Espagne, même si la technologie a évolué.

Le pays compte parmi les meilleurs sites au monde pour la production d’énergie éolienne. La multinationale espagnole Acciona est très active en matière de développement durable aussi bien sur le marché national qu’à l’étranger.

Selon José Manuel Entrecanales, directeur général d’Acciona, la société a pour objectif d’être le chef de file de la transition vers un modèle énergétique sans carbone tout en contribuant à l'amélioration des conditions de vie des populations auprès desquelles elle opère.

L’entreprise, qui a signé en janvier un prêt de 100 millions d’EUR avec la Banque européenne d’investissement, indique que la durabilité gagnera en importance à mesure que la croissance économique relèvera le pouvoir d'achat et le niveau de vie des populations partout dans le monde, notamment dans les pays en développement. Cette tendance entraînera une augmentation de la demande pour des produits de première nécessité tels que l’énergie et l’eau.

Pour soutenir cette nouvelle croissance sans endommager l’environnement, nous aurons besoin de solutions inventives et d’immenses investissements dans les infrastructures. Pour Acciona, les réponses se trouvent dans l'innovation et la recherche

Avec le concours de la BEI, Acciona renforce ses activités de recherche et d’innovation dans des domaines tels que la numérisation, les énergies renouvelables, les infrastructures et l’eau. Le renforcement des activités de numérisation contribuera à rendre plus efficaces la construction et la production d’électricité. L’entreprise mettra également au point des procédés biologiques de traitement et de purification de l'eau plus durables et de nouvelles façons de recycler les déchets afin de renforcer l'économie circulaire. Enfin, ce prêt aidera également Acciona à assurer plus efficacement la construction d'infrastructures respectueuses de l'environnement.

« Nous avons pour ambition de relever le défi du développement durable dans tous nos domaines d'activité, afin que les générations actuelles et futures bénéficient de meilleures conditions de vie », déclare José Manuel Entrecanales.

>@Acciona
José Manuel Entrecanales, directeur général d’Acciona. ©Acciona

Faire des économies grâce à des matériaux de construction plus légers

Acciona estime que le secteur du bâtiment a un grand retard à rattraper en matière de transition numérique et d’innovation. L’entreprise innove notamment en testant des composants préfabriqués qui sont plus légers et moins chers à transporter, mais qui conservent une résistance élevée. Elle a construit le premier phare au monde à être bâti en matériaux préfabriqués à Valence, en Espagne. Les travaux s’en sont trouvés plus rapides et plus faciles, ce qui a permis d’économiser de l’argent et de l’énergie.

L'entreprise souhaite aussi améliorer sa productivité en exploitant les données. Par exemple, dans une usine, l’analyse avancée des données permettrait de prévoir le remplacement d’une pièce avant qu'elle ne s’use. Les données pourraient être utilisées dans les parcs éoliens pour ajuster les turbines et l’angle des pales de manière à exploiter le vent au mieux.

>@Acciona
Des éoliennes Acciona au Brésil ©Acciona

L'Espagne en première ligne dans le domaine de l'énergie éolienne

À l’origine, l'activité d'Acciona était axée sur l'eau, la construction et la gestion de concessions. Aujourd'hui, elle est l'une des premières sociétés énergétiques mondiales opérant exclusivement dans le domaine des énergies renouvelables.

L'entreprise produit 21 térawattheures d'électricité intégralement renouvelable par an, ce qui équivaut à la consommation énergétique de plus de six millions de foyers.

Cette électricité est produite principalement grâce au vent. L'Espagne se classe au quatrième rang mondial pour la production d'énergie éolienne. Selon M. Entrecanales, les nouvelles demandes dues à l’accroissement démographique seront « principalement liées à l'énergie et créeront de nouveaux besoins associés à la croissance des villes. »

>@Nikola Simic/EIB
©Nikola Simic/EIB

Le prêt de la BEI s’inscrit dans un nouveau programme ciblant des entreprises qui, comme Acciona, souhaitent ouvrir de nouveaux horizons dans des secteurs clés de l’économie. Il bénéficie de la garantie du Fonds européen pour les investissements stratégiques, une initiative européenne conçue pour des entreprises innovantes ayant besoin d’un soutien financier accru. Le FEIS aide les entreprises qui sont considérées à risque parce que les technologies qu’elles utilisent ne sont pas éprouvées ou parce que leurs produits n’ont pas encore suffisamment fait leurs preuves.

De nouvelles façons de protéger l’environnement

Kristian Uppenberg, économiste en chef à la BEI, explique que le prêt de la Banque permettra à l'entreprise de mettre en œuvre les technologies les plus récentes, d’utiliser des processus plus durables dans ses activités et d’investir dans des secteurs stratégiques. Et d’ajouter : « Ses centres de recherche technologique à Madrid, Pampelune et Barcelone joueront un rôle essentiel à cet égard. » « Et les investissements relatifs à la numérisation seront réalisés dans les différents secteurs d'activité de l'entreprise. Le taux de rentabilité sociale des activités de recherche ne devient palpable qu’après plusieurs années. Cette démarche profitera à Acciona et, par ruissellement, au secteur dans son ensemble. »

Le prêt de la BEI « permettra également à Acciona d’améliorer ses procédés et de mettre au point de nouvelles technologies qui contribueront à concrétiser des idées de rupture : changer les modes de fonctionnement classiques et ouvrir de nouveaux marchés tout en protégeant l'environnement », explique Covadonga Velasco, chargée de prêts à la BEI. « Acciona va ainsi renforcer ses efforts de recherche-développement et accélérer sa transition numérique. »

Acciona souhaite se mettre en position de rester dans la course pendant des décennies. Pour ce faire, elle a conscience de la nécessité de se réinventer afin d’être en mesure de saisir les opportunités de demain.