>@EIB
©EIB

Les 15 et 16 juin, la BEI a participé activement aux discussions qui ont eu lieu lors des Journées européennes du développement (JED) en vue d’assurer une reprise inclusive et verte dans le monde. 

Une énergie propre pour tous

La BEI a organisé un atelier-débat sur le thème « Une énergie propre et abordable pour tous – des énergies renouvelables à grande échelle pour soutenir le pacte vert en Afrique », auquel ont participé Thierry Déau, PDG de Meridiam, Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI, et Carla Montesi, directrice à la Commission européenne. Il était animé par Søren Andreasen, directeur général de l’Association des institutions européennes de financement du développement (EDFI).

Ce débat a examiné des solutions permettant de combler les lacunes du marché et les goulets d’étranglement qui freinent les investissements dans les énergies renouvelables en Afrique, tout en mettant en évidence les nombreuses possibilités en matière de développement de ces sources d’énergie.

Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI, a souligné qu’il importait d’accroître le recours à des mécanismes tels que les garanties pour atténuer les risques inhérents aux projets dans le secteur des énergies renouvelables en Afrique, afin de les rendre bancables et d’attirer davantage d’investisseurs. Il a également mentionné l’assistance technique comme moyen de créer un environnement propice à ces investissements. À travers l’exemple d’une centrale solaire en Gambie, il a expliqué comment la BEI apportait des financements concessionnels en collaboration avec la Commission européenne.

Tous les intervenants ont reconnu la nécessité d’unir leurs forces pour soutenir les projets d’énergie verte et leur expansion, et de mettre en place un marché des obligations vertes en Afrique, notamment par l’intermédiaire de l’équipe d’Europe (Team Europe), afin d’atteindre les objectifs de l’accord de Paris et du pacte vert pour l’Europe. Carla Montesi a décrit comment le pacte vert devenait une stratégie mondiale et a présenté les objectifs énergétiques de l’UE pour l’Afrique, axés sur les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique au service de la croissance, de l’emploi et de la transformation économique.

Vers une reprise verte en Amérique latine et dans les Caraïbes

Lors des JED, Kristin Lang, cheffe de la division Secteur public – Amérique latine et Caraïbes à la BEI, a participé à l’atelier de réflexion consacré aux partenariats pour le financement climatique et une relance verte, organisé par la direction générale des partenariats internationaux de la Commission européenne.

S’inspirant de pratiques fructueuses en Amérique latine et aux Caraïbes, le groupe d’experts s’est penché sur de nouvelles idées pour susciter une transformation en faveur d’un financement durable en mettant l’accent sur trois grands axes : 1. améliorer les conditions du cadre réglementaire national ; 2. élaborer des projets verts bancables ; 3. créer des partenariats solides adaptés aux objectifs durables et promouvoir une relance verte.

Le groupe d’experts a examiné une étude de cas comportant une série de présentations d’une minute sur le renforcement des conditions-cadres nationales, l’élaboration de projets écologiques bancables et la création de partenariats solides entre la coopération technique et le secteur financier. Cette séance de remue-méninges a permis à la BEI de partager les meilleures pratiques en la matière et de mettre en avant des exemples de réussite en Amérique latine et dans les Caraïbes.

Nouveau prêt de la BEI en faveur de la Barbade pour lutter contre la pandémie de COVID-19

Accompagnée de représentants de la Barbade, Kristin Lang a annoncé la signature toute récente d’un prêt de la BEI qui apportera des financements à long terme afin de soutenir la riposte du pays face à la pandémie de COVID-19 et d’appuyer de nouveaux investissements dans les soins de santé. L’accord de 60 millions de dollars aidera les autorités de la Barbade à acquérir des capacités de traitement pour les patients atteints du COVID-19, à renforcer la capacité et l’équipement des laboratoires, à améliorer les installations de quarantaine, l’équipement informatique, le stockage des vaccins, le suivi et le traçage, ainsi qu’à renforcer les activités de logistique, de transport et de surveillance.

Lire le communiqué de presse : La BEI contribue à hauteur de 60 millions d’USD à la riposte des pouvoirs publics de la Barbade face à la pandémie

La BEI au « Village mondial » des JED

Pendant les deux jours des JED, la BEI a accueilli des visiteurs et engagé le dialogue grâce à son stand virtuel. Les experts de la BEI ont expliqué comment la Banque aide les pays en développement à trouver et à financer des solutions climatiques innovantes dans des secteurs tels que l’eau, l’énergie propre et le développement urbain durable, en coopération avec ses partenaires, notamment par l’intermédiaire de l’équipe d’Europe.

Deux nouveaux documents, à savoir le Rapport 2021 de la BEI sur le développement et Un partenariat avec l’Afrique, ont été mis en avant sur notre stand.

La BEI aux Journées européennes du développement 2021