>@EIB
©EIB

La BEI a lancé ce jour la Plateforme d’investissement en faveur du rail vert, une nouvelle initiative visant à soutenir les investissements publics et privés dans des projets ferroviaires.

Pour accélérer la mise en œuvre des investissements ferroviaires, la nouvelle plateforme propose les services d’octroi de prêts, de panachage de ressources et de prestation de conseils de la BEI ainsi que les instruments financiers de l’UE disponibles au titre d’InvestEU. Elle est accessible à tous les opérateurs ferroviaires, gestionnaires d’infrastructures, autorités de transport et autres parties prenantes. La Plateforme d’investissement en faveur du rail vert vise à répondre à des besoins spécifiques du marché, à explorer de nouveaux modèles d’entreprise et à multiplier les possibilités de financement de l’innovation et de l’action pour le climat dans le secteur du transport ferroviaire.

« Le transport ferroviaire sera l’épine dorsale du futur réseau de transport européen neutre pour le climat. C’est le seul mode de transport qui a réduit ses émissions et sa consommation d’énergie depuis 1990 », a déclaré Kris Peeters, vice-président de la BEI. « C’est pourquoi l’investissement dans le rail est une priorité absolue pour la BEI. La nouvelle Plateforme d’investissement en faveur du rail vert facilitera l’accès du secteur ferroviaire au financement des investissements et aux services de conseil mis à disposition par l’UE. »

Cliquez ici pour en savoir plus sur les critères d’admissibilité, les produits financiers et les services de conseil mis en œuvre dans le cadre de la Plateforme d’investissement en faveur du rail vert.

La BEI et le secteur ferroviaire

Les transports sont essentiels à la croissance et à l’inclusion. Ils relient les personnes et permettent aux entreprises d’avoir des échanges commerciaux. Depuis sa création en 1958, la BEI a soutenu bon nombre des réseaux de transport qui ont contribué au développement de l’Europe et à sa cohésion.

Le Groupe BEI joue un rôle majeur dans la transition de la mobilité vers un avenir sobre en carbone. Cette année, nous avons lancé une nouvelle consultation publique sur notre soutien à ce secteur. L’objectif est de redéfinir les priorités de notre soutien dans le cadre de la Feuille de route de la banque du climat, initiative pionnière, et de renforcer l’impact de nos futurs investissements dans le secteur des transports.

En tant que banque de l’UE, la BEI appuie le transfert modal vers le rail par ses financements et son soutien consultatif, afin de contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et de la pollution, tout en préparant les transports de l’UE pour l’avenir.

Nos investissements dans les transports sobres en carbone (trains, métros, tramways et carburants de substitution) sont déjà passés de 6,7 milliards d’EUR en 2019 à 7,2 milliards d’EUR en 2020, soit une augmentation de près de 10 %.

Au cours des dix dernières années, la BEI a fourni plus de 40 milliards d’EUR pour soutenir le secteur ferroviaire. Les prêts destinés à financer le matériel roulant ferroviaire ont gagné en importance dans le portefeuille ferroviaire de la BEI, passant de 33 % du montant des prêts signés en 2017 à 60 % en 2020. La BEI se concentre désormais sur le financement de projets conformes à ses objectifs en matière d’action pour le climat, tels que le matériel roulant ferroviaire électrique et d’autres trains à émissions de gaz d’échappement nulles, comme ceux alimentés par de l’hydrogène et des batteries, ainsi que l’infrastructure ferroviaire et les terminaux intermodaux.