>@imedia/AfDB - BAD
From left to right: Lars Thunell, IFC Executive Vice President and CEO; Haruhiko Kuroda, ADB President; Roberto Vellutini, IDB Vice President; Murillo Portugal, IMF Deputy Managing Director; Philippe Maystadt, EIB President; Donald Karebuka, AfDB President; Thomas Mirow, EBRD ©imedia/AfDB - BAD

Le 9 avril, les principales banques multilatérales de développement (BMD) et le FMI se sont réunis au siège de la Banque européenne d'investissement à Luxembourg afin de planifier leur action pour une relance mondiale durable, convenant que l'accord de Copenhague leur offrait la possibilité d'agir pour financer des mesures de lutte contre le dérèglement climatique. Pour ce qui est de l'économie mondiale, les participants ont noté des signes de reprise et sont tombés d'accord sur l'importance d'une coopération renforcée entre les BMD et le FMI pour éviter que la crise systémique ne s'étende.

La rencontre s'est achevée sur ce constat : l'économie mondiale reste fragile et les BMD devront continuer à jouer un rôle anticyclique en 2010. Les institutions ont également échangé leurs points de vue sur des questions traitées au sein du G20, telles que la lutte contre les juridictions fiscales non coopératives et la consolidation de la réglementation prudentielle internationale.