>@Goran Sivački/WBIF
©Goran Sivački/WBIF
  • L’Union européenne accorde une aide non remboursable de 5 millions d’EUR pour la supervision des travaux de construction de la nouvelle autoroute sur le Corridor Vc.
  • La construction d’un nouveau tronçon entre Počitelj et Zvirovići contribuera à renforcer les échanges économiques et à améliorer les conditions de vie de la population en Bosnie-Herzégovine.
  • Au total, l’Union européenne a alloué quelque 225 millions d’EUR sous forme de subventions à la construction du corridor Vc en Bosnie-Herzégovine.

La Banque européenne d’investissement (BEI) et le ministère des finances de Bosnie-Herzégovine ont signé ce jour un accord portant sur une aide non remboursable de l’UE de 5 millions d’EUR destinée à la supervision des travaux de construction du tronçon Počitelj-Zvirovići du corridor Vc. Une fois ces travaux achevés en 2022, les villages de Počitelj et Bijača, situés à proximité de la frontière sud de la Bosnie-Herzégovine, seront reliés à l’Union européenne en Croatie par une liaison autoroutière continue de 21 km. Le corridor Vc est le réseau de transport prioritaire en Bosnie-Herzégovine et contribuera à un développement économique plus soutenu, au commerce régional et à l’amélioration des conditions de vie de plus de 50 % de la population du pays vivant à proximité.

L’ambassadeur Johann Sattler, chef de la délégation de l’UE et représentant spécial de l’UE en Bosnie-Herzégovine, a déclaré : « Ce nouvel accord pour une aide non remboursable de 5 millions d’EUR signé ce jour représente une nouvelle étape déterminante vers l’achèvement du corridor Vc, d’une importance vitale. De meilleures liaisons à l’intérieur du pays permettront de renforcer l’intégration économique et transfrontalière et de stimuler, au niveau local, le développement des régions européennes transnationales, créant ainsi un cercle vertueux de croissance économique et d’approfondissement de l’intégration européenne. À ce jour, l’Union européenne a alloué plus de 225 millions d’EUR à la construction du corridor Vc. Notre soutien se poursuivra parallèlement au plan économique et d’investissement, qui met en place un important train de mesures d’investissement à l’appui de la connectivité dans la région. »

L’investissement total dans le tronçon Počitelj-Zvirovići, d’une longueur de 11,07 km, s’élève à 111,2 millions d’EUR, dont 5 millions d’EUR sous forme d’aides non remboursables de l’Union européenne. Le projet conduira à la construction d’un pont, d’un tunnel, de trois viaducs, d’un échangeur et d’une gare de péage à Počitelj, d’un échangeur interrégional de routes locales, d’un accès à d’autres autoroutes, d’un passage supérieur et de trois passages souterrains. La structure la plus importante déjà en construction est le pont colossal de Počitelj, d’une hauteur maximale de 97 mètres et qui s’étend sur 980 mètres au-dessus de la rivière Neretva.

Lilyana Pavlova, vice-présidente de la BEI chargée des opérations dans les Balkans occidentaux : « Le développement du corridor Vc en Bosnie-Herzégovine est très important pour améliorer le niveau de vie, réduire la pauvreté et accélérer le redressement après la pandémie de COVID‑19. Plus de 95 % des transports de marchandises et de voyageurs en Bosnie-Herzégovine sont effectués par route, ce qui en fait un élément essentiel pour le commerce et les échanges économiques locaux, régionaux et internationaux. La BEI continue de soutenir la construction de cette importante voie de transit régionale sur le corridor Vc et nous sommes heureux que les travaux progressent malgré la pandémie, dans l’intérêt de la population dans toute la Bosnie-Herzégovine et pour une meilleure connectivité dans la région des Balkans occidentaux. »

Le corridor Vc est une route de transit importante entre les pays de la région qui traverse la Bosnie‑Herzégovine, et a donc été défini comme « initiative phare n° 2 – relier le nord au sud » dans le plan économique et d’investissement de la Commission européenne pour les Balkans occidentaux 2021‑2027. À la suite de l’extension du corridor méditerranéen du réseau transeuropéen de transport (RTE‑T) aux Balkans occidentaux, le corridor Vc commence à Budapest, traverse le nord de la Croatie (Osijek), parcourt 325 kilomètres en Bosnie-Herzégovine via Doboj, Zenica, Sarajevo et Mostar, et se termine dans le port croate de Ploče.

Vjekoslav Bevanda, ministre des finances et du trésor de Bosnie-Herzégovine : « L’intensité du trafic sur ce tronçon sera certainement élevée, soulignant ainsi l’importance de la Bosnie-Herzégovine sur les cartes routières. Les voyageurs de l’Union européenne ne nous éviteront pas, ils passeront par notre pays et, espérons-le, resteront ici. C’est un moyen pour nous de développer notre tourisme, notre économie et notre niveau de vie en général. »

L’Union européenne apporte un soutien continu à la construction du corridor Vc en Bosnie-Herzégovine, en décaissant des subventions par l’intermédiaire du Fonds européen conjoint pour les Balkans occidentaux au titre du Cadre d’investissement en faveur des Balkans occidentaux. L’ensemble du projet de construction du Corridor Vc est le fruit des efforts conjoints des autorités de Bosnie‑Herzégovine, de l’Union européenne, de la Banque européenne d’investissement et de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement. Il permet de créer des liaisons de transport plus sûres et de meilleure qualité et d’offrir de nouvelles perspectives d’emploi et d’affaires dans le pays.

En savoir plus sur le plan économique et d’investissement pour les Balkans occidentaux 2021-2027

Informations générales

À propos de l’activité de la BEI en Bosnie-Herzégovine

La banque de l’UE est active en Bosnie-Herzégovine depuis 1977. À ce jour, la BEI a investi 1,68 milliard d’EUR dans le secteur des transports du pays, contribuant ainsi à la construction d’axes plus rapides et plus sûrs. 

À propos de l’activité de la BEI dans les Balkans occidentaux

La BEI est l’un des principaux bailleurs de fonds internationaux dans les Balkans occidentaux. Depuis 2009, elle y a financé des projets pour un total de plus de 8 milliards d’EUR.

Le Cadre d’investissement en faveur des Balkans occidentaux (CIBO) apporte des financements et une assistance technique à des investissements stratégiques dans les secteurs de l’énergie, de l’environnement, du développement social, des transports et des infrastructures numériques. Il soutient également des initiatives favorisant l’essor du secteur privé. https://www.wbif.eu/