>@Shutterstock
©Shutterstock
  • Ce premier prêt vise à accompagner les investissements en vue de la mise au point de nouvelles molécules, de formulations galéniques et de systèmes innovants d'administration de médicaments à usage ophtalmique. 
  • Il contribuera à sécuriser et à augmenter des emplois qualifiés dans une entreprise européenne de taille moyenne très compétitive au niveau mondial 
  • Un investissement garanti par le Fonds européen pour les investissements stratégiques, le pilier central du Plan d'investissement pour l'Europe

La Banque européenne d’investissement (BEI) et les laboratoires pharmaceutiques Théa annoncent la signature d’un accord de financement d’un montant de 50 millions d’euros. L'opération concerne le financement pour Théa d’activités de recherche et développement (R&D) en vue de la mise au point de nouvelles molécules, de formulations galéniques et de systèmes innovants d'administration de médicaments à usage ophtalmique.

Il s’agit du premier partenariat de long terme entre la BEI et le Théa mis en place dans le cadre du Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS), le pilier central du plan d'investissement pour l'Europe.

Fondée en 1993 mais avec des racines remontent aux années 1850 et contrôlée depuis ses débuts par la famille clermontoise Chibret présente depuis cinq générations dans l’ophtalmologie, Théa est un groupe pharmaceutique française de premier plan qui s'est taillée au fil des ans une place de leader sur le marché européen de l'ophtalmologie. Présente dans la plupart des domaines thérapeutiques ophtalmologiques (à l'exception des traitements de la rétine), Théa détient de fortes positions dans la plupart d'entre eux, en particulier dans les traitements du glaucome et de l'œil sec.

Le projet devrait avoir d'importantes retombées bénéfiques, compte tenu de l’évolution de la démographie et de l'incidence relativement élevée des maladies ophtalmiques au sein des populations âgées. Répondre à des besoins non satisfaits dans des indications médicales telles que le glaucome, l'œil sec et les infections oculaires permettra d'améliorer considérablement la vie des patients mais aussi de réduire les coûts de gestion des soins de santé. Cette opération contribue également à préserver et à accroître les possibilités d'emploi qualifié dans le domaine de la recherche et du développement d’une entreprise européenne très compétitive et en pleine croissance au niveau mondial sur ses marchés.

 « La BEI est heureuse d’annoncer son soutien aux laboratoires Théa, un groupe familial jouant un rôle de premier plan européen dans le marché en pleine croissance des traitements et produits ophtalmiques, souligne Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI. Ce projet s’inscrit pleinement dans le mandat fixé à la BEI par ses actionnaires - les Etats-membres de l’UE - consistant à soutenir l’innovation partout en Europe avec la perspective, dans le domaine d’activité en pleine croissance de Théa, d’améliorer le bien-être d’un nombre croissant de patients susceptibles de recevoir des soins ophtalmiques ».

Le commissaire européen à l’économie Paolo Gentiloni, déclare :  « Je me félicite de cette opération de la BEI en faveur du groupe pharmaceutique Théa dans le cadre du plan d’investissement pour l’Europe. Cet investissement qui va permettre de soutenir une entreprise très performante positionne également l’Europe au premier plan de la recherche et développement dans le domaine pharmaceutique en favorisant la préservation d’emplois qualifiés. »

Informations générales

A propos de Théa

Acteur majeur de l’industrie pharmaceutique européenne dans le domaine l’ophtalmologie (hors marché de la rétine), les Laboratoires Théa sont basés à Clermont-Ferrand. Ils disposent d’une trentaine de filiales en Europe, au Maghreb, en Amérique du Nord et du Sud, ainsi qu’au Moyen-Orient. Aujourd’hui, leur réseau rassemble près de 1 500 collaborateurs, et leurs produits sont disponibles dans plus de 75 pays dans le monde. Groupe indépendant et familial, fondé à partir d'une start-up de Recherche et Développement par Henri CHIBRET, qui appartient à la 4ème génération d'une dynastie du monde de l'ophtalmologie, ils sont présidés par Jean-Frédéric CHIBRET (5ème génération).  Leur CA en 2020 : 603M€ dont 27% en France, 58% en Europe et 15% sur le reste du monde.

A propos du Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS)

Le Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS) est le pilier central du Plan d’investissement pour l’Europe. Il fournit des garanties couvrant les premières pertes, ce qui permet à la BEI d’investir dans un plus grand nombre de projets qui sont souvent également plus risqués. Les projets et accords qui ont été approuvés pour un financement au titre du FEIS devraient permettre de mobiliser 546,5 milliards d’euros d’investissements, dont plus de 90 milliards en France et de soutenir plus de 1,4 million de PME dans l'ensemble de l'Union européenne.