>@Shutterstock
©Shutterstock
  • L’étude formule des recommandations pour élever le niveau d’ambition des investissements en faveur de la 5G en Europe.
  • Les concepteurs européens d’applications et de modèles d’entreprise liés à la 5G font face à d’importants déficits de financements publics et privés.
  • Les investissements dans la 5G sont plus élevés aux États-Unis et en Asie qu’en Europe.

L’accélération du déploiement de l’infrastructure 5G est devenue un enjeu central dans le cadre plus large de la lutte pour le contrôle des secteurs d’avenir. Dans le même temps, la course pour construire les réseaux 5G et récolter les avantages importants qu’ils offrent à tous les acteurs économiques a acquis un caractère urgent du fait de l’intensification de la transformation numérique déclenchée par la pandémie de COVID-19. L’Europe, cependant, risque de prendre du retard sur ses concurrents mondiaux.

Dans ce contexte, une nouvelle étude de la Banque européenne d’investissement (BEI) et de la Commission européenne (dans le cadre de leur programme commun InnovFin – Conseils) souligne que l’Europe doit augmenter considérablement ses investissements dans des projets numériques innovants relatifs à la 5G afin de libérer tout le potentiel des innovations en la matière. Il s’agit de la première analyse complète de la mesure dans laquelle l'UE est prête à financer la transition à grande échelle sur le plan technologique, industriel et de l’innovation qui découle de la technologie 5G. 

Lire l’étude dans son intégralité : Accelerating the 5G transition in Europe – How to boost investments in transformative 5G solutions

Lire le résumé analytique ici.

L’étude fait apparaître un écart considérable entre l’Europe et les États-Unis en matière de financement en capital-risque à l’appui de l’écosystème de l’innovation 5G, qui se situe entre 4,6 milliards d’EUR et 6,6 milliards d’EUR par an. Ce déficit d’investissement représente une difficulté majeure pour l’évolution rapide de la 5G en Europe, qui risque de prendre du retard dans la course pour la position de chef de file du secteur, dans le contexte incertain de la reprise post-pandémique.

Les innovations 5G sont un moteur essentiel qui permettra à l’Europe de renforcer sa compétitivité, l’innovation et sa croissance, tout en garantissant son autonomie numérique stratégique. Il est donc primordial pour l’Europe d’accroître considérablement les investissements en faveur de l’écosystème des innovations 5G et numériques. C’est à ce prix qu’elle pourra se maintenir en bonne position dans la course aux technologies 5G au niveau mondial. L’étude indique que, pour poursuivre le développement et l’adoption des technologies 5G, il sera primordial d’accroître les investissements en fonds propres dans les jeunes pousses du numérique en phase de démarrage et au début de leur phase de croissance. 

« Ce sont en particulier les petites entreprises qui bénéficieront du passage à la technologie 5G. Nous devons tirer parti de leur agilité et de leur créativité, afin que l’Europe ne manque pas les vastes possibilités et les nouvelles voies de croissance que la 5G a à offrir », a déclaré Teresa Czerwińska, vice-présidente de la BEI chargée de l’innovation et de l’économie numérique. « En tant qu’institution financière internationale à la tête du plus grand portefeuille dans le secteur du numérique, le Groupe BEI est prêt à collaborer étroitement avec toutes les parties prenantes afin de fournir les capitaux et les conseils nécessaires pour aider l’UE à exploiter tout le potentiel des innovations 5G. »

Les données empiriques de l’étude montrent qu’il est difficile de soutenir l’expansion des innovateurs de premier plan et de leur permettre de poursuivre leur croissance en Europe. L’une des principales recommandations est d’allouer à l’écosystème 5G des fonds publics suffisants issus à la fois des budgets nationaux et des programmes de l’UE, tels que le fonds pour la reprise et la résilience et InvestEU, afin de mobiliser des investissements supplémentaires auprès du secteur privé. Les investissements du secteur public atteindront leur efficacité maximale s’ils sont soutenus par une stratégie commune pour le marché unique, promouvant l’homogénéité et la normalisation sur l’ensemble du continent.

Cette stratégie de financement de la 5G à l’échelle de l’UE devrait viser à maximiser les synergies entre les investissements substantiels du côté de l’offre et les investissements du côté de la demande dans les nouveaux services et solutions permis par la connectivité 5G. Enfin, l’étude fait ressortir un manque de sensibilisation des PME et des jeunes pousses aux options de financement disponibles pour les projets 5G en Europe. La Commission européenne tiendra compte des résultats et recommandations contenues dans l’étude lorsqu’elle examinera les mesures à prendre pour relever les défis recensés et créer des possibilités de financement en capital-risque à l’appui de la 5G en Europe.

>@EIB
©EIB

Potentiel du marché de la 5G : projection du total des recettes des TIC réparties entre les technologies 5G et les autres technologies [Source : Axon Consulting, sur la base d’un rapport d’Ericsson50]

À propos du programme InnovFin

Le dispositif InnovFin – Financement européen de l’innovation est une initiative conjointe du Groupe Banque européenne d’investissement (BEI et FEI) et de la Commission européenne au titre du programme Horizon 2020. InnovFin vise à faciliter et à accélérer l’accès aux financements pour les entreprises et autres organismes innovants en Europe. Veuillez cliquer ici pour connaître les produits disponibles au titre du programme InnovFin.

Les services de conseil du dispositif InnovFin aident des contreparties publiques et privées admissibles à renforcer la bancabilité et le potentiel de financement de grands projets complexes et innovants qui nécessitent d’importants investissements à long terme.