>@Marco Santarelli/EIB
©Marco Santarelli/EIB
  • Un accord-cadre multisectoriel pour un montant de 300 millions d’EUR sous forme de prêts d’une durée pouvant aller jusqu’à 25 ans pour des projets relevant du programme pluriannuel régional
  • Des prêts destinés à environ 400 PME et ETI dans le cadre du partenariat avec Unicredit, BCC Roma et Banca Popolare di Sondrio pour un montant total de 200 millions d’EUR
  • Des conseils et une assistance technique de la BEI aux conseillers des collectivités territoriales pour la préparation des travaux, notamment dans les domaines de l’efficacité énergétique des bâtiments publics et de la mobilité durable

La banque de l’Union européenne a mis en place une collaboration de grande ampleur avec la Région du Latium, qui débouchera sur des financements à hauteur de 500 millions d’EUR dans tous les secteurs de production au cours des prochaines années. Tel est le but des accords déjà signés ou en cours de conclusion annoncés ce jour par Dario Scannapieco, vice-président de la Banque européenne d’investissement (BEI), et Nicola Zingaretti, président de la Région du Latium, en vue de soutenir notamment la reprise post-COVID-19.

300 millions d’EUR au titre de l’accord-cadre multisectoriel

Une première opération porte sur l’accord-cadre de 300 millions d’EUR, déjà signé, qui a pour objet des prêts à la Région sur les quatre prochaines années. Les projets admissibles dans le cadre de l’accord seront ceux inclus dans le Programme pluriannuel de la Région et qui visent la lutte contre les changements climatiques, la prévention et l’atténuation des risques de dégradation hydrogéologique, l’amélioration, la construction et le réaménagement des infrastructures publiques urbaines et régionales, et la protection de l’environnement. Des mesures d’urgence en réponse à la pandémie de COVID-19 pourront également être financées, afin de contribuer de manière significative à la reprise économique.

Les prêts auront une durée pouvant aller jusqu’à 25 ans, avec un différé de cinq ans. En plus des opérations de financement, cette collaboration permettra à la Région du Latium de bénéficier aussi des services gratuits de conseil et d’assistance technique de la BEI. Ces conseils portent déjà sur la phase préliminaire des projets d’efficacité énergétique des bâtiments publics et de mobilité durable.

200 millions d’EUR pour les PME et les ETI grâce au partenariat noué avec des banques

Une deuxième opération, en cours de finalisation, repose sur un financement initial de la BEI à la Région pour des projets en faveur des PME (entreprises comptant jusqu’à 250 salariés) et des ETI (entreprises comptant de 250 à 3 000 salariés) dans tous les secteurs de production, l’accent étant également mis en particulier sur les investissements visant à contrer les conséquences de la pandémie de COVID-19. La ligne de crédit sera acheminée aux entreprises de la région actives dans tous les secteurs économiques par le canal de trois banques intermédiaires que la Région a sélectionnées par voie d’appel d’offres, à savoir UniCredit, BCC Roma et Banca Popolare di Sondrio. Les trois banques mettront à disposition un montant égal au double des 100 millions d’EUR accordés par la BEI, soit un total de 200 millions d’EUR à l’appui de quelque 400 entreprises implantées dans la région. Les délais de remboursement seront de 12 ans pour les entreprises privées et de 15 ans pour les investissements réalisés par des entreprises d’économie mixte, avec un différé de trois ans.

Dario Scannapieco, vice-président de la BEI, a commenté l’opération en ces termes : « Grâce à la collaboration avec la Région du Latium, la banque de l’Union européenne pourra, sur ce territoire, être véritablement aux côtés des citoyens et des entreprises en cette période difficile, afin d’atténuer les effets de la pandémie et de soutenir la reprise. Des projets régionaux portant sur des infrastructures publiques urbaines et régionales, la protection contre les dégâts dus aux dégradations hydrogéologiques et la préservation de l’environnement seront ainsi financés, confirmant le rôle de la BEI en tant que banque du climat. Et grâce au partenariat avec les banques actives sur le territoire, des centaines de PME et d’ETI recevront également un appui ».

Nicola Zingaretti, président de la région du Latium : « La reprise post-COVID-19 que nous sommes en train de concevoir avec le secteur productif de notre région repose sur des accords importants comme celui conclu avec la Banque européenne d’investissement. Grâce aux 300 millions d’EUR de prêts consentis à des conditions financières extrêmement avantageuses, nous fournissons des liquidités et suscitons la confiance et l’espoir envers les secteurs stratégiques de notre économie régionale, la protection de l’environnement, l’amélioration des services publics et le renforcement des infrastructures, et nous soutenons des investissements spécifiques en faveur de la santé et de la protection civile. Le Latium de la phase 3 est celui qui se redresse et recommence à investir ».