>@EIB/To be defined
©EIB/To be defined

Les universités, instituts universitaires et centres de recherche du Land de Brandebourg vont pouvoir obtenir de nouveaux financements de la BEI par l’intermédiaire de l’Investitionsbank des Landes Brandenburg (ILB), la banque d'investissement du Land de Brandebourg. La BEI et ILB ont signé ce jour à Potsdam un contrat de financement allant dans ce sens.

Le prêt, d’un montant de 385 millions d’EUR, sera décaissé en faveur d’ILB, intervenant comme banque intermédiaire, et mis à disposition des entités bénéficiaires via le ministère des sciences, de la recherche et de la culture. Les fonds contribueront au financement d’installations scientifiques et de recherche publiques du Land de Brandebourg, l’objectif étant d'améliorer la qualité et l'efficacité de la recherche-développement. Le Land de Brandebourg utilisera les ressources mises à disposition pour financer notamment des investissements dans des infrastructures de R-D et des équipements scientifiques ainsi que l'agrandissement et la modernisation d’universités et d’instituts universitaires de sciences appliquées. Ces ressources pourront également être employées directement à l’appui des travaux scientifiques. Les différents projets d’investissement seront réalisés d’ici à la fin de 2015.

Aux côtés de Berlin, le Land de Brandebourg est l'une des régions d’Europe où la concentration des activités de recherche est la plus forte. Les grandes fondations de recherche allemandes disposent de leurs propres installations dans plusieurs endroits du Land : la Fraunhofer-Gesellschaft et la Hermann von Helmholtz-Gemeinschaft Deutscher Forschungszentren comptent chacune quatre centres de recherche dans la région, la Leibniz-Gemeinschaft neuf et la Max-Planck-Gesellschaft trois. Dans le domaine scientifique, le Land de Brandebourg dispose de trois universités, de quatre instituts universitaires de sciences appliquées ainsi que d'un institut supérieur d’études cinématographiques et télévisuelles. 

Faisant suite à de précédents projets menés en 2006 et 2010, le contrat signé ce jour concerne la troisième opération de financement entre la BEI et ILB à l’appui du secteur des sciences et de la recherche dans le Land de Brandebourg. Le Brandebourg est classé « région de la convergence » au titre de la période de programmation actuelle (2007-2013), ce qui signifie que son PIB par habitant est inférieur à 75 % de la moyenne de l’UE. L’objectif de la politique de convergence est d'accélérer le processus de développement dans ces régions, notamment par des investissements dans l'innovation et l’économie de la connaissance qui contribueront à renforcer la compétitivité régionale. L’exemple du Brandebourg en est une parfaite illustration : dans cette région, des centres de recherche appliquée se sont spécialisés dans des secteurs à fort potentiel de croissance, comme les nanotechnologies et les technologies optiques, ce qui accroît l'attrait de la région également pour les entreprises.

À l’occasion de la signature du contrat, Wilhelm Molterer, vice-président de la BEI responsable notamment des activités de la Banque en Allemagne, s’est exprimé en ces termes : « Avec ce nouveau concours, la BEI contribue à soutenir la poursuite du développement fructueux du Land de Brandebourg en tant que pôle scientifique. Par le passé, le Land a déjà démontré que l’on peut créer du potentiel économique grâce à un renforcement ciblé des infrastructures de recherche et des compétences scientifiques. » 

Tillmann Stenger, président du comité de direction d’ILB : « Nous nous réjouissons de pouvoir apporter une contribution notable, pour la troisième fois déjà avec le soutien de la BEI, au développement du Land de Brandebourg en tant que pôle scientifique et de recherche. En effet, ce prêt permettra de poser des fondements essentiels à la poursuite du développement de l’économie de la connaissance dans notre région. »

Helmuth Markov, ministre des finances et président du conseil d'administration d’ILB : « Je félicite la banque d’investissement de notre Land pour la conclusion de ce contrat de premier ordre. Je tiens à féliciter également les universités, les instituts universitaires et les centres de recherche du Land de Brandebourg pour les perspectives que crée cette enveloppe de prêt de la BEI. Le gouvernement du Land a décidé, au début de son mandat, de consolider le budget et en même temps de concentrer les ressources du Land de Brandebourg – qui, comme chacun le sait, ne sont pas illimitées – sur les priorités que sont l'éducation, les sciences, la recherche et la technologie, ainsi que l’équité sociale. Ce prêt de la Banque européenne d’investissement vient soutenir nos efforts de manière remarquable. Ces ressources permettront au secteur des sciences et de la recherche du Land de Brandebourg de bénéficier d'un coup de pouce supplémentaire considérable, ce dont nous nous réjouissons grandement. »