>@EIB/To be defined
©EIB/To be defined

Le Land de Brandebourg en Allemagne est la première région à bénéficier d'un prêt de la Banque européenne d'investissement (BEI) dans le cadre du soutien accordé aux pays européens pour mieux faire face aux défis posés par la problématique actuelle des réfugiés. En signant un accord avec Investitionsbank des Landes Brandenburg (ILB), la banque d'investissement du Land, la BEI s'est engagée aujourd'hui à lui prêter jusqu'à 120 millions d'EUR pour financer la rénovation et la construction, dans différentes parties du Land, de logements destinés aux réfugiés. Globalement, l'opération devrait permettre d'assurer l'hébergement de bon nombre des demandeurs d'asile arrivant dans le Brandebourg jusqu'en 2018.

« Il incombe clairement à la banque de l'UE de soutenir financièrement les pays européens pour les aider à faire face à cette situation d'urgence », a expliqué Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI. « L'accord de prêt signé aujourd'hui permettra aux arrondissements urbains et ruraux du Brandebourg de fournir des logements à des milliers de personnes qui ont été forcées de fuir leur pays. La BEI est disposée à soutenir des opérations similaires ailleurs dans l'Union européenne dans les prochains mois. »

Ce prêt permettra au Land de Brandebourg et à ILB de réduire le coût de financement de leurs propres investissements distincts dans le domaine de l'aide aux réfugiés, qui prennent la forme de subventions du ministère du travail, des affaires sociales, de la santé, des femmes et de la famille du Land et de prêts d'ILB. Les sous-projets sont mis en œuvre par les collectivités locales ou des services connexes, par exemple des établissements publics locaux chargés du logement social. D'ici fin 2015, une centaine de sous-projets réalisés dans tout le Land de Brandebourg devraient bénéficier indirectement des conditions avantageuses du financement de la BEI.

Tillmann Stenger, président du comité de direction d'ILB, a déclaré à ce sujet : « En tant que banque de développement du Land, nous avons rapidement réagi pour faire face aux défis que pose l'actuelle crise des réfugiés : dès février de cette année, nous avons lancé un prêt sans intérêt dont peuvent bénéficier les communes du Land pour fournir des logements aux réfugiés. Le contrat de prêt de 120 millions d'EUR signé aujourd'hui marque le lancement de “Brandenburg Refugee Housing”, le projet conjoint de la BEI et d'ILB. Avec l'aide de la BEI, nous avons appuyé, ces vingt dernières années, des investissements publics et privés dans le Brandebourg à hauteur d'environ 8 milliards d'EUR. Les fonds de la BEI en faveur de l'aide aux réfugiés serviront désormais à fournir des logements collectifs, des résidences sociales, des logements provisoires et des hébergements d'urgence. »

Le nombre de réfugiés qui arrivent dans le Land de Brandebourg connaît une très forte hausse cette année. En 2014, le Land a dû héberger quelque 6 000 demandeurs d'asile, alors qu'en 2015, plus de 30 000 nouveaux arrivants sont attendus. Avec un PIB par habitant inférieur à 90 % de la moyenne européenne, le Land de Brandebourg fait partie des régions rurales les moins développées d'Allemagne. Par conséquent, l'afflux d'un nombre aussi important de réfugiés constitue un réel défi pour la région.

Selon l'analyse de la BEI, les projets financés à l'aide de ce prêt devraient avoir des effets positifs notables pour le Brandebourg : une meilleure intégration des réfugiés favorisera les contacts avec la population locale. En outre, les projets devraient avoir des incidences importantes sur le marché du travail local. Enfin, si les besoins en logements pour réfugiés venaient à disparaître dans l'avenir, les collectivités pourraient alors envisager de convertir les bâtiments construits pour ces projets en bureaux, en logements pour étudiants, en maisons de retraite ou en établissements scolaires.