Aéroport de Tallinn : un investissement aide la petite Estonie à détrôner les grands centres aéroportuaires européens

Voyons comment un investissement en faveur de l’aéroport de Tallinn fait de l’Estonie une liaison essentielle entre l’Europe et l’Asie :

  • aux frontières de l’UE, Tallinn gagne la bataille contre des aéroports de plus grande taille : un trafic de voyageurs en hausse de 20 % en un an ;
  • découvrez comment l’aéroport de Tallinn a été modernisé à l’aide d’infrastructures intelligentes grâce au concours de la Banque européenne d’investissement ;
  • apprenez comment la situation septentrionale de l’Estonie aide Tallinn à gagner la bataille des airs contre de plus grands aéroports européens.

Retrouvez d’autres épisodes de notre podcast en anglais sur iTunesSpotify et Acast

Le podcast « Future Europe » est une série de reportages audio sur chacun des 28 États membres de l’UE. Chaque épisode de la série présente un projet qui illustre la façon dont les Européens vivront à l'avenir. Et ce sont les personnes impliquées dans les projets, comme ici Piret Mürk-Dubout, qui nous en parlent.

>@EIB
©EIB

Un terminal unique à forte croissance

L’Estonie se situe aux confins septentrionaux de l’Europe. Cependant, ce petit pays, qui ne compte que 1,3 million d’habitants, attire de plus en plus de visiteurs jusqu’à sa magnifique capitale médiévale, Tallinn. La modernisation de son aéroport, situé à tout juste 4 km des antiques rues pavées de la vieille ville, n’y est pas pour rien.

Le nombre d’usagers de l’unique terminal de l’aéroport a enregistré une énorme croissance ces dernières années. En 2017, les voyageurs y ont été près de 20 % plus nombreux que l’année précédente. D’après Piret Mürk-Dubout, PDG de l’aéroport, il est absolument primordial que le pays dispose d’une porte vers le reste du monde qui soit efficace et accueillante.

 « La connectivité pour l’économie estonienne, pour l’aéroport de Tallinn, voilà notre apport à la société estonienne », a-t-elle confié dans le podcast « Future Europe » de la Banque européenne d’investissement. « L’Estonie est à la périphérie de l’Europe. Pour être attractifs, nous devons donc miser sur notre modèle d’exploitation. Nous devons proposer le plus haut niveau de sécurité et d’efficacité. »

Investir pour le présent et l’avenir

Pour faire face à la hausse de la demande et attirer encore plus de voyageurs à l’avenir, l’aéroport s’est lancé dans une série d’améliorations, parmi lesquelles :

  • le prolongement de la piste et l’installation de nouveaux systèmes d’éclairage et de drainage ;
  • l’ajout de nouvelles aires de stationnement pour les appareils au sol ;
  • la reconfiguration du terminal pour accueillir un plus grand nombre de voyageurs et pour plus de confort ;
  • la construction d'un nouveau parking.

Aucun de ces aménagements n’est bon marché, c’est pourquoi la BEI a consenti un prêt de 30 millions d’EUR pour appuyer la réalisation des travaux. 

Le concours de la BEI a également été important puisqu’il a permis à l’aéroport d’obtenir d’autres prêts pour financer les travaux requis. Marina Ismaila, la chargée de prêt de la BEI responsable de l’opération, a expliqué, dans le podcast « Future Europe », que l’avenir de l’aéroport lui semble désormais plus assuré :

 « Les petits aéroports peinent à rester rentables. La BEI a assorti son prêt de conditions très favorables, ce qui a permis à l’aéroport de Tallinn d’achever son programme d’investissement, d’attirer d’autres investisseurs et d’assurer sa rentabilité économique. »

Aéroport de Tallinn : loisirs et affaires

En tout état de cause, cet investissement paie du point de vue de la popularité de l’aéroport. Dans le cadre d’une enquête menée en 2017 pour le site « Sleeping in Airports » classant les aéroports préférés des voyageurs, l’aéroport de Tallinn s’est hissé à la troisième place à l’échelle européenne et à la neuvième à l’échelle mondiale. Les voyageurs ont salué son confort : des salles d’embarquement décorées à l’aide d’éléments locaux (fauteuils profonds et immenses photos de paysages ruraux), une salle de sport située dans le terminal et même un système d’échange de livres.

Le nombre de liaisons vers et depuis l’Estonie est aussi en hausse. Viktoria, une Tallinnoise de 25 ans, fait la queue pour enregistrer ses bagages sur le vol British Airways pour Londres Heathrow, mis en place il y a tout juste un an. Pour elle, la petite taille de l’aéroport est un atout. « On s’y sent bien », dit-elle, « et c’est plus facile d’y trouver son chemin que dans les grands aéroports européens. Et je trouve la décoration magnifique. J’adore le rappel à nos traditions dans les aires de repos. »

Un investissement ciblant les voyageurs en déplacement professionnel

La valeur de l’aéroport va toutefois au-delà de ses efforts pour répondre aux attentes des vacanciers. La taille et la situation géographique de l’Estonie confèrent une importance encore accrue à son aéroport international, explique Viljar Lubi, haut fonctionnaire au ministère estonien des affaires économiques. « Si nous n’attirons pas d’acteurs économiques ici, nous ne pouvons pas prospérer. »

M. Lubi signale que Tallinn offre la liaison aérienne la plus courte entre l’Europe et l’Asie, avantage qu’elle partage avec sa voisine nordique Helsinki. Il est certain que c’est un plus, pour la petite nation balte, assure-t-il.

« Lorsque je parle avec des hommes d’affaires, peu importe d’où ils viennent, ils ne demandent jamais le prix du trajet vers l’Estonie. Ils demandent systématiquement combien de temps ça dure. C’est le sujet central et c’est en cela que notre aéroport est crucial. »

Des travaux sont en cours à l’aéroport pour achever le projet et pour déterminer les améliorations qui seront nécessaires à l’avenir. Pour Viljar Lubi, ces efforts sont consentis plus par nécessité que par choix. « Nous ne pouvons pas nous payer le luxe d’attendre. Chaque voyageur supplémentaire qui passe par notre aéroport a aussi une énorme incidence sur notre économie...si bien que nous avons l’horizon pour seule limite.