La régénération culturelle de Katowice transforme un quartier polonais symbole du charbon en une zone dédiée aux symphonies, conférences et musées  

Découvrez comment Katowice est devenue une destination musicale, culturelle et sportive :

  • Le « quartier culturel » de Katowice, érigé sur le site d’une ancienne mine de charbon, accueille aujourd’hui une salle de concert, un centre de conférences, un complexe sportif et un musée.
  • Katowice est aujourd’hui l’une des « villes créatives de musique » de l’Unesco.
  • Le centre international des conférences de la ville, d’une capacité de 12 000 visiteurs, accueillera la conférence sur le climat COP 24 en décembre 2018.

Retrouvez d’autres épisodes de notre podcast en anglais sur iTunesSpotify et Acast.

« Future Europe » est une série de reportages audio sur chacun des 28 États membres de l’UE. Chaque épisode fait le récit d’un projet illustrant la façon dont les Européens vivront à l’avenir. Et il donne la parole aux personnes qui participent au projet.

>@EIB
©EIB

La régénération culturelle de Katowice combat une image dépassée

Le bureau de Marcin Stanczyk donne sur la place principale de Katowice, qui abrite de grands panneaux annonçant un festival musical à venir. Des tramways passent devant des cafés très animés, le long des trottoirs pavés. Chef du service promotionnel de la mairie de Katowice, Marcin Stanczyk était aux premières loges pour observer l’évolution de la zone environnante.

 « Il a fallu lutter contre la mauvaise image traditionnelle de cette ville en tant que centre de la houille et de l’acier, explique Marcin Stanczyk. Notre idée était de créer quelque chose qui témoigne de notre capacité à devenir une ville de services modernes, de culture et d’espaces très conviviaux. »

Ville de 300 000 habitants située en Pologne méridionale, Katowice était autrefois une agglomération industrielle un peu terne tirant ses moyens de subsistance du charbon gisant dans ses profondeurs.

La fermeture des mines et des aciéries dans les années 80 et 90 a amorcé un virage difficile pour la ville. Sans doute positive pour l’environnement, elle s’annonçait de mauvais augure pour l’économie locale.

Le conseil municipal a pris la décision de s’engager dans un vaste projet de réaménagement urbain, dans le but de transformer Katowice en destination de choix pour les conférences internationales et haut lieu de la culture. Pour de nombreuses personnes, « cela paraissait inconcevable », se souvient Marcin Stancyzk.

Aujourd’hui, sur le site d’une ancienne mine de charbon, s’élève désormais une « zone culturelle », avec un nouveau centre de conférences, un nouveau musée, une nouvelle salle de concert et un complexe sportif rénové.  

Une zone culturelle pour Katowice

Le prêt de la Banque européenne d’investissement à la ville de Katowice a contribué à quatre volets principaux :

  • la construction d’un centre international de conférences pouvant accueillir plus de 12 000 personnes ;
  • la conception et la construction d’une salle de concert destinée à accueillir l’Orchestre symphonique de la radio polonaise ;
  • la rénovation du complexe sportif de Spodek, datant d’il y a 47 ans, afin de l’équiper de nouvelles places assises et d’une nouvelle façade ;
  • la construction de nouvelles infrastructures, telles que des rues, des nouveaux services et des accès piétonniers, permettant de relier les nouveaux édifices de la zone culturelle.

Entreprendre un tel projet de transformation s’est révélé coûteux et compliqué. La BEI a prêté au conseil municipal de Katowice la somme de 65 millions d’EUR.

Les fruits des efforts conjugués du conseil et de l’investissement de la BEI ravissent – littéralement – les oreilles de nombreuses personnes.

La nouvelle salle de concert, qui peut accueillir 1 800 personnes, abrite le siège de l’Orchestre symphonique national de la radio polonaise. La salle trône au centre de la zone culturelle. Pour sa façade, le choix s’est porté sur les traditionnelles briques rouges locales, tandis qu’à l’intérieur un grand mur noir rappelle la veine de charbon encore enfouie à des centaines de mètres sous terre.

Sebastian Gronet, responsable des relations publiques pour la salle de concert, affirme que ce nouveau lieu constitue un formidable atout pour la ville et l’ensemble des mélomanes.

 « C’est un grand changement, non seulement pour le public, mais également pour les artistes, explique Sebastian Gronet. Lorsqu'ils y ont pris place pour la première fois, les musiciens, qui jouent ensemble depuis des années, ont taquiné leurs collègues, leur disant qu’ils “allaient enfin découvrir” si ceux-ci “jouaient bien ou pas”. »

La revitalisation culturelle de Katowice, synonyme d’une nouvelle vie

Parallèlement à de nouveaux lieux, Katowice a commencé à offrir de nouveaux modes vie à ses habitants. Des festivals, agrémentés de DJ et de camions restaurants, sont organisés pendant la période estivale, et les clubs de la ville affichent une offre musicale pléthorique. 

Un musée souterrain a également été construit à l’entrée d’un ancien site minier. Il raconte l’histoire de Katowice, depuis ses origines villageoises jusqu’à sa transformation en pôle culturel, en retraçant son passé industriel.

Marcin Futera est chargé de prêts pour la BEI en Pologne. Il est très fier de ce que la Banque a aidé à accomplir.

« Les projets que nous soutenons ne sont pas toujours faciles, affirme-t-il, mais ils sont importants pour la société locale et améliorent la vie des habitants.