Recherche Fr menu ClientConnect
Recherche
Résultats
5 premiers résultats de la recherche Voir tous les résultats Recherche avancée
Recherches les plus fréquentes
Pages les plus visitées

    Rimac produit la voiture électrique la plus rapide au monde, crée des emplois en Croatie et contribue à l’action en faveur du climat

    Découvrez pourquoi un entrepreneur croate a décidé de construire la voiture électrique la plus rapide au monde à Zagreb.

    • Comment a-t-il fabriqué une voiture électrique affichant une vitesse de pointe de 360 km/h ?
    • Écoutez le bruit d’une voiture électrique qui va de 0 à 100 km/h en 2,5 secondes.
    • Découvrez comment la technologie de cette voiture électrique peut s’appliquer à d’autres véhicules, comme des fauteuils roulants.

    Retrouvez d’autres épisodes de notre podcast en anglais sur iTunesSpotify et Acast.

    Le podcast « Future Europe » est une série de reportages audio sur chacun des 28 États membres de l’UE. Chaque épisode de la série raconte un projet qui illustre la façon dont les Européens vivront à l’avenir. Et ce sont les personnes impliquées dans le projet qui s’expriment.

    La voiture électrique la plus rapide qui fait la part belle à l’esthétisme

    « Quand je me suis lancé dans ce projet, les voitures électriques étaient jugées laides et lentes », confie Mate Rimac à Future Europe. « J’ai donc voulu prouver qu’elles pouvaient être élégantes, puissantes et rapides – même plus rapides que des voitures à moteur à combustion – et j’ai eu envie de construire ma propre voiture ! »

    La société de Mate porte son nom. Rimac est l’unique constructeur automobile et fabricant de technologies de pointe pour les batteries en Croatie.

    Fasciné par l’électronique et les voitures depuis son plus jeune âge, après des débuts très modestes dans son garage, il a fait de son entreprise un chef de file mondial à l’avant-garde des évolutions dans le commerce en ligne et la technologie des batteries. À l’entendre, tout a commencé avec un objectif simple : « fabriquer la nouvelle génération de voitures de sport ».

    Une « hyper-voiture » électrique

    Il a tenu parole. En 2011, l’entreprise a lancé l’« hyper-voiture » Concept One, le véhicule électrique conçu pour la route le plus puissant au monde. « Ce n’était pas seulement la voiture électrique la plus rapide. Son accélération était plus puissante que n’importe quelle autre voiture jamais construite. »

    À l’origine composée d’une équipe de six personnes, l’entreprise, située près de Zagreb, compte désormais plus de 400 employés de 26 pays et ne cesse de croître. Mais pour une progression aussi rapide, il a fallu réaliser d’importants investissements. Obtenir les fonds pour maintenir Rimac à flot n’a pas été une mince affaire.

    « Le propriétaire de ces locaux, que nous louions auparavant, nous a demandé de les acheter », explique Ivan Bilić, directeur financier de Rimac, « ce qui nous a mis dans une situation compliquée, car nous n’avions pas les liquidités nécessaires ».

    La société a décidé de contacter HBOR, la banque de développement croate, qui est un partenaire local de la Banque européenne d’investissement

    La voiture électrique la plus rapide repousse toutes les limites

    La nouvelle C2 de Rimac entre désormais en production. Elle peut atteindre la vitesse de pointe incroyable de 412 km/h. « Elle repousse vraiment toutes les limites », explique Mate « et elle est à la frontière du physiquement et technologiquement possible aujourd’hui ».

    La technologie a de vastes applications selon Ivan Bilić, directeur financier de l’entreprise. « Ces moteurs peuvent être utilisés pour tracter des poids importants. Ils peuvent être utilisés dans des trains ou des bus. Tous ces composants ont des utilisations très pratiques pour demain. »

    Selon Jean-Marc Martin, représentant de la BEI, Rimac et les véhicules à moteur électrique ont un bel avenir devant eux. « Si, en investissant dans ce projet, nous contribuons indirectement à faire avancer la recherche, le développement, les essais et le déploiement d’une meilleure technologie des batteries, nous sommes alors assurément sur la bonne voie.