Recherche Fr menu ClientConnect
Recherche
Résultats
5 premiers résultats de la recherche Voir tous les résultats Recherche avancée
Recherches les plus fréquentes
Pages les plus visitées

    La société suédoise iZettle révolutionne les systèmes de paiement électronique pour les petites entreprises

    Découvrez comment les systèmes de paiement électronique aident les petites entreprises à rivaliser avec les grandes !

    • iZettle étend la panoplie des outils auxquels les petites entreprises peuvent faire appel pour vendre leurs produits.
    • Utilise-t-on encore de l’argent liquide en Suède ? Presque plus. Voyons comment ce pays en est arrivé là.
    • La Banque européenne d’investissement a apporté un soutien précoce à la société spécialisée dans les systèmes de paiement électronique

    Retrouvez d’autres épisodes de notre podcast en anglais sur iTunesSpotify et Acast

    Le podcast « Future Europe » est une série de reportages audio sur chacun des 28 États membres de l’UE. Chaque épisode de la série raconte un projet qui illustre la façon dont les Européens vivront dans le futur. Et ce sont les personnes impliquées dans le projet qui s’expriment.

    Encaisser les factures, vendre de manière plus intelligente et croître

    Dans son bureau du centre de Stockholm, Johan Bendz, directeur de la stratégie chez iZettle, se remémore l’histoire fulgurante de cette jeune et dynamique entreprise suédoise du secteur des technologies qui vient révolutionner les systèmes de paiement électronique.

    « En 2010, nous avons mis au point un produit : un lecteur de carte qui se raccorde à votre téléphone ou à votre tablette et vous permet d’accepter des paiements par carte en toute simplicité », explique-t-il à Future Europe. « Depuis, nous avons considérablement élargi notre offre de produits. Aujourd’hui, nous sommes une plateforme de commerce et nous offrons à nos clients des services qui les aident à encaisser leurs factures, à vendre de manière plus intelligente et à croître. »

    Depuis son arrivée dans l’entreprise en 2011, Johan Bendz joue un rôle prépondérant dans l’essor prodigieux d’iZettle. Il y a peu, le Financial Times a d’ailleurs classé la société parmi les entreprises européennes qui croissent le plus rapidement. Elle doit en grande partie ce succès à sa démarche consistant à donner les moyens aux petites entreprises de concurrencer leurs rivales de plus grande taille et mieux établies – ou « à garantir des conditions de concurrence équitables », selon l’expression de Johan Bendz.

    Leo Nelson, directeur produit, partage cet avis : « Nous faisons notre possible pour aider les petites entreprises à réussir. Désormais, en plus des paiements traditionnels par carte, nous offrons aussi des services comme la solution « point de vente », pour gérer les ventes en magasin, votre stock, etc. Nous proposons également des services de facturation, de commerce en ligne... Toute une gamme pour vous aider à gérer votre activité et à vendre plus intelligemment ! ».

    Systèmes de paiement électronique : un avenir sans argent liquide

    Le fait de permettre même aux plus petits commerçants d’accepter des paiements par carte a représenté une avancée considérable dans une société telle que celle de la Suède, où l’argent liquide est de moins en moins utilisé. Jérémie Hoffsaes, représentant de la Banque européenne d’investissement à Stockholm, a repéré iZettle peu de temps après son installation dans la capitale suédoise.

    « Quand j’ai emménagé ici, c’est en allant m’acheter de quoi manger dans le quartier que j’ai découvert ce petit boîtier de paiement par carte. J’ai trouvé qu’il s’agissait d’une innovation formidable. Alors pourquoi ne pas entrer en contact avec l’entreprise ? Elle conquérait toute l’Europe à une telle vitesse... Il m’a semblé évident qu’elle devrait travailler avec la banque de l’UE. »

    Une étape majeure

    L’idée de Jérémie Hoffsaes s’est vu réserver un accueil positif et, sous sa supervision, un accord a été négocié, au titre duquel la BEI s’est engagée à prêter 30 millions d’EUR à iZettle pour financer ses travaux de recherche-développement – accord que Johan Bendz décrit comme « une étape majeure » pour l’entreprise.

    Le programme de recherche-développement d’iZettle porte sur quatre domaines clés : 

    • mise au point des systèmes de paiement de prochaine génération ;
    • information et action via l’apprentissage automatique et l’intelligence artificielle ;
    • évolution des procédures commerciales vers le numérique ;
    • renforcement des systèmes de déclaration aux autorités et de mise en conformité.

    iZettle estime que ses travaux de recherche inédits donneront un coup de fouet à l’activité des petites entreprises et à l’économie en Suède et ailleurs.

    « Les paiements, que ce soit dans le monde réel ou en ligne, évoluent très vite », poursuit Leo Nelson. « Les nouvelles technologies arrivent sur un marché qui offre la possibilité à la fois de réduire le coût de mise en place de méthodes de paiement et d’améliorer l’expérience du consommateur final en la matière. Une autre manière de garantir que nos commerçants ne ratent jamais une vente.