corporate_banner_fr

Ensemble face à la crise des migrations et des déplacements forcés

La BEI
Quelques dates et quelques chiffres
Impact de l’action de la BEI : stimuler le PIB et la création d’emplois
Gouvernance et structure
Actionnaires
Organes statutaires
Conseil des gouverneurs
Comité d’éthique et de conformité
Comité consultatif sur les nominations
Conseil d'administration
Comité sur les questions de rémunération du personnel
Comité du Conseil d'administration chargé de la politique de risque
Comité du Conseil d’administration chargé de la politique de participations en capital
Comité de direction
Comité de vérification
Contrôle et évaluation
Organisation
Responsabilité d’entreprise
Financements
L’activité d’emprunt
Rapports sur la durabilité
Responsabilité interne
Conformité
Bonne gouvernance fiscale
Responsabilité
Mécanisme de traitement des plaintes
Cases
Recevabilité
Procédure
Évaluation initiale
Enquête
Médiation
Consultation
Notre réponse
Calendrier d'admission
Tableau récapitulatif de la procédure
Comment déposer une plainte
FAQ
Enquêtes sur les pratiques interdites
Comment signaler un cas de manœuvre interdite au Groupe BEI
Exclusion
Un membre à part entière de la grande famille de l'UE
FEIS
EFSI projects
Liste des projets au titre du FEIS
Qu'est-ce que le FEIS ?
Comment obtenir un financement à l’appui d’un projet au titre du FEIS ?
Gouvernance
Comité de pilotage
Comité d'investissement
Ensemble pour relever les défis mondiaux
Together on forced displacement and migration
Ensemble pour les infrastructures
Partenaires
National Promotional Banks
Relations de la BEI avec la société civile
Événements
Consultations
Politiques et normes clés
Contacts
L'engagement de transparence de la BEI dans son activité de prêt
Secteur bancaire
Banques multilatérales de développement
Universités
Jobs
Passation des marchés
Recherche en économie
Plateforme européenne de recherche
Notre recherche
Études et données
Promouvoir le dialogue
Évaluer l'impact macroéconomique des activités de la BEI

Ensemble face à la crise des migrations et des déplacements forcés

    •  Afficher en:
    • de
    • en
    • fr
  • Disponible en: de en fr

Les déplacements forcés constituent un important défi pour le développement à l’échelle internationale. Alors que le monde tente de résoudre ce problème, il est essentiel que des interventions humanitaires à court terme soient conjuguées à des efforts à moyen et long terme pour alléger la charge qui pèse sur les infrastructures sociales et les services assurés par les collectivités, tout en traitant les causes profondes des déplacements forcés et en créant de la résilience économique dans les pays hôtes et les contrées d’origine. 

En tant que banque de l’UE, la BEI s’est déjà engagée à coopérer avec des partenaires pour contribuer à définir et à donner une réponse efficace à la crise mondiale des déplacements forcés et pour renforcer encore les soutiens au développement économique. Elle y parvient :

  • en se concentrant sur les aspects socio-économiques des crises ;
  • en aidant les communautés à faciliter l’accueil et l’intégration des personnes déplacées de force
  • en soutenant la résilience économique par des initiatives telles que des investissements dans le secteur privé afin de créer des emplois et de véritables perspectives économiques.

À la demande du Conseil européen, la BEI prépare une initiative spécifique pour appuyer la résilience économique dans les pays du voisinage méridional de l’UE et dans les Balkans occidentaux, deux régions qui ont été durement touchées par la crise des réfugiés aux portes de l’UE. 

L’afflux de réfugiés que connaît l’Europe depuis l’an dernier constitue l’un des plus grands défis que l’Union européenne ait eu à relever jusqu’à présent. L’instabilité politique et les conflits qui touchent les pays voisins de l’UE sont à l’origine de ces mouvements massifs de populations. De toute évidence, des mesures ayant une incidence immédiate s’imposent.

C’est autour de la table des négociations que nous finirons par remédier aux causes profondes de la crise ; mais en attendant, ceux d’entre nous qui sont déterminés à promouvoir la paix et la prospérité en Europe et dans son voisinage ont un rôle et une responsabilité à assumer pour relever ce défi. La crise actuelle des réfugiés rappelle les liens étroits qui rattachent les questions de développement, non seulement à la géopolitique, mais également aux politiques de croissance et d’investissement dans chaque pays.

En tant que banque de l’UE et première institution financière internationale pour le financement de projets menés dans les pays en phase de préadhésion, ainsi qu’au Moyen-Orient et en Afrique du Nord (région MENA), , la BEI s’engage à aider les États membres de l’UE à faire face à la crise des réfugiés  dans les pays d’accueil, de transit et d’origine. Forte de plus de trente années d’expérience dans ces régions, elle est la mieux placée pour apporter des financements à l’appui de l’action de l’UE face à cette crise.

« Quand les gens ont devant eux une vie digne et paisible dans leur propre pays et qu'ils sont à l'abri des conflits et des catastrophes naturelles, ils ont toutes les raisons de construire leur avenir là où ils se sentent vraiment chez eux »
Werner Hoyer, président de la BEI.

Trouver refuge dans la microfinance

Étant donné l’afflux de réfugiés provenant du Moyen-Orient et les importants mouvements de travailleurs qui partent à la recherche d’un revenu stable dans l’UE, la microfinance joue un rôle de plus en plus important pour l’avenir économique de l’Europe. Prêter aux réfugiés peut sembler hasardeux. Parmi les bénéficiaires finals d’un microfinancement du FEI, la moitié de ceux qui ont créé leur propre entreprise étaient au chômage avant de recevoir leur prêt. Mais une fois qu’ils obtiennent les fonds nécessaires, les réfugiés enrichissent leur communauté d’accueil en créant des emplois et en contribuant à la diversité culturelle.


Un cadre urbain amélioré, favorable à l’intégration

La BEI vient d’accorder un prêt de 120 millions d’EUR afin de renforcer la situation financière des communes qui investissent dans les logements immédiatement nécessaires à l’accueil des réfugiés dans le Land de Brandebourg, un besoin qui s’avère particulièrement pressant dans une région qui doit faire face à l’arrivée massive de réfugiés et de demandeurs d’asile. Ce projet vise à améliorer sensiblement l’environnement urbain en offrant de meilleures conditions de vie. Il favorisera l’intégration et permettra de créer, en outre, de nombreux emplois.






 Imprimer