À Poznań, le secteur du logement abordable est dynamisé grâce à la coopération entre une entreprise locale bien établie et la banque de l’UE – et le petit Szymon a enfin sa propre chambre

Karolina et Sebastian partageaient un appartement avec leurs parents jusqu’à la naissance de leur fils, Szymon. Ils avaient besoin de plus d’espace, mais les loyers pratiqués en ville étaient au-dessus de leurs moyens. Après une attente d’un an, la perspective d’emménager dans un appartement avec deux chambres situé dans un nouveau quartier constitué de logements abordables appelé Strzeszyn, au nord-est de Poznań, les a rendus fous de joie.

>@EIB
©EIB

Soudainement, le soleil point à travers les nuages au moment où Karolina et Sebastian rejoignent 71 autres familles pour se voir remettre leurs clés par Poznanskie Towarzystwo Budownictwa Spolecznego, le bailleur local de logements abordables. « Nous sommes aux anges », confie Karolina en entrant dans le nouvel appartement. Elle montre les clés à Szymon, qui y aura sa propre chambre, et exulte : « Nous y voilà enfin ! »

Et pour Strzeszyn, ce n’est qu’un début. D’ici quelques années, le complexe d’habitations comptera 1 100 appartements répartis dans des immeubles de quatre étages du même type – un ajout d’ampleur au parc de logements abordables du bailleur qui compte actuellement plus de 3 000 appartements.

Les « logements abordables » sont destinés aux personnes dont les revenus sont trop élevés pour qu’elles aient droit à un logement social, mais trop bas pour qu’elles puissent acquérir un appartement sur le marché de l’immobilier. Le bailleur Poznanskie Towarzystwo Budownictwa Spolecznego, qui lutte contre les inégalités sociales et comble une lacune du marché, a obtenu un prêt de 147 millions de zlotys polonais (34 millions d’euros) auprès de la Banque européenne d’investissement (BEI).

Soutien de l’UE au logement abordable à Poznań

Ce prêt à long terme, assorti d’un taux d’intérêt bas, bénéficie de la garantie du Fonds européen pour les investissements stratégiques, que la BEI met en œuvre dans le cadre du Plan d’investissement pour l’Europe de l’UE. C’est la première fois que la banque de l’UE apporte un financement direct à un bailleur de logements sociaux ou abordables en Pologne.

« Jusqu’à présent, nous avions soutenu des projets similaires en Europe de l’Ouest, moins en Europe centrale et orientale, mais, grâce à une amélioration de l’environnement réglementaire, nous pourrons également offrir notre aide dans cette région à l’avenir », déclare Vasco Amaral Cunha, chargé de prêts à la BEI. Le reste du financement provient de la Ville de Poznań, des ressources propres de la société et de la participation des futurs locataires.

« Les appartements que nous avons remis aujourd’hui sont conçus pour différents types de familles disposant de revenus bas à moyens », précise Andrzej Konieczny, président du bailleur en question. « Il y a des personnes âgées, des familles avec enfants, des jeunes. Plus de la moitié sont des appartements avec deux chambres, mais nous avons aussi des studios et des appartements avec trois chambres. Le quartier compte une crèche, une école maternelle, une aire de jeux pour les enfants et des places de stationnement pour les personnes handicapées. »

Poznanskie Towarzystwo Budownictwa Spolecznego fut le premier bailleur de logements abordables et sociaux à être constitué en Pologne après la chute du régime communiste. Il a été créé en 1995. « Nous avons acquis une grande expérience au fil du temps », poursuit Andrzej Konieczny. « Lorsque le fonds national du logement a mis fin à ses financements, nous nous sommes lancés à la recherche d’autres sources de fonds et c’est à ce moment-là que nous avons découvert l’existence de la Banque européenne d’investissement. »

Poznań : des logements abordables dans un « pôle d’attraction »

Forte de ses 550 000 habitants et du million de personnes qui vivent dans l’ensemble de l’agglomération, Poznań est la cinquième ville de Pologne par la taille. Elle est réputée pour son esprit d’entreprise, ses foires (Targi Poznanskie) et ses universités, qui comptent 120 000 étudiants.

« Notre objectif est de faire de Poznań un pôle d’attraction, où tout le monde, quel que ce soit son budget, peut se sentir chez soi, se déplacer aisément entre son travail et son domicile et profiter de services municipaux à la fois modernes et écologiques », explique Grzegorz Ganowicz, président du conseil municipal.

Leonika Drost, une des locataires des nouveaux appartements, a été sur liste d’attente encore plus longtemps que Karolina et Sebastian. « J’ai dû patienter un an et demi après le dépôt de mon dossier », se souvient-elle, « mais, en réalité, ça fait quinze ans que j’attends ce moment. Ça ne fait que quelques années que la ville construit autant d’appartements. Avant cela, elle se contentait de répondre aux besoins de base des étudiants et des retraités. Cette campagne de construction à plus grande échelle n’a débuté que récemment. »

Pour Leonika, qui travaille à l’université de Poznań, vivre à Strzeszyn signifie qu’elle devra modifier ses trajets quotidiens et s’habituer à de nouveaux voisins. Pourtant, elle se réjouit de ce changement. « La vie ici est tellement plus agréable », dit-elle dans un sourire.