>@EIB/Isopix - Denis Closon
INAUGURATIONS OF THE 4th LANAYE LOCK AND LIEGE TRILOGIPORT ©EIB/Isopix - Denis Closon

Ce matin, la BEI a participé à l'inauguration de la quatrième écluse de la ville belge de Lanaye, près de Liège, non loin de la ville néerlandaise de Maastricht. En compagnie de plusieurs ministres belges et néerlandais et de Pim van Ballekom, vice-président de la BEI, le roi Philippe de Belgique a inauguré l'écluse de 225 x 25 m, avant d'assister à l'ouverture officielle d'un nouveau port fluvial appelé Trilogiport, près de Liège.

L'aménagement de Lanaye s'inscrit dans le cadre d'une opération de financement de la BEI de plus grande dimension, d'un montant total de 125 millions d'EUR, qui inclut également une nouvelle écluse similaire située plus au sud, à Yvoz-Ramet (inaugurée en septembre), ainsi que des travaux d’approfondissement des voies fluviales de la Meuse entre les deux écluses. Avec cette nouvelle écluse, des charges pouvant atteindre 9 000 tonnes (soit l'équivalent de quelque 450 poids-lourds de 20 tonnes) peuvent transiter par voie fluviale des ports de Rotterdam et Anvers jusqu'à Liège et Namur. Cette opération rend également possible la manœuvre simultanée de quatre barges fluviales de plus petite taille au maximum au travers de l'écluse, augmentant considérablement la capacité des écluses et la vitesse du trafic.

Comme l'a indiqué Pim Van Ballekom, le soutien au développement de réseaux de transport durable est une priorité pour la BEI. Le transport fluvial est l’un des modes de transport les plus efficients sur le plan énergétique et les moins polluants. Il est le fer de lance de la lutte contre les changements climatiques. C'est pour cette raison, ainsi que pour les avantages économiques qu'elle comporte, que l'ouverture de l'écluse de Lanaye est une étape essentielle pour l'ensemble de la région.

En effet, Lanaye constituait depuis 1996 un chaînon manquant dans le programme relatif aux RTE-T qui vise à relier le Rhin, la Meuse, le Main et le Danube. Ce facteur, de même que le fait que le transport fluvial est généralement plus écologique par tonne transportée que le transport routier, a permis au projet de recevoir des financements européens.

Communiqué de presse [FR]

Présentation Powerpoint (pdf)