>@EIB/To be defined
Panama Canal Administrator Jorge Quijano presents President Hoyer with a history of the canal in recognition of the EIB's engagement ©EIB/To be defined

Le président Hoyer se rend cette semaine dans trois pays d'Amérique centrale afin de constater sur place les avantages et les retombées de projets que la BEI y a récemment financés, de discuter de l’activité de prêt actuelle et future de la Banque dans la région et de signer de nouveaux projets.

Il s'agit là de la première visite qu’un président de la BEI effectue dans la région. L’activité de prêt de la BEI en Amérique centrale relève du mandat qui lui a spécialement été confié pour l’Amérique latine et l’Asie. Les opérations signées ces dernières années ont contribué à une amélioration sensible des infrastructures relatives à l'énergie, à l’eau et aux transports dans la région et permis également de soutenir les investissements d’entreprises européennes.

Le président Hoyer visite la région en compagnie de la vice-présidente Magdalena Álvarez Arza et de représentants des services chargés des opérations dans la région ALA, ainsi que de la délégation locale de l’UE.

La visite a commencé par le Panama pour voir l'avancée du projet d'élargissement du canal de Panama financé par la BEI et engager des discussions de haut niveau avec les ministres panaméens sur la manière dont la BEI peut s’appuyer sur son récent engagement pour soutenir un éventail de secteurs dans le pays. Les ambassadeurs des pays de l’UE au Panama seront également informés du rôle de la banque de l’UE dans la région.

Les nouvelles écluses du canal de Panama permettront à une nouvelle génération de navires plus grands de traverser l’isthme d’Amérique centrale et de relier des ports d’Asie, d’Amérique et d'Europe. Cet immense projet d’ingénierie permet actuellement l’emploi direct de près de 30 000 personnes ; l'an dernier, le canal, qui est la propriété de l'État, a également généré plus d’1 milliard d’USD de recettes, destinées à soutenir les dépenses de services publics au Panama. La BEI a financé des investissements portuaires dans toute l’Europe pour permettre aux ports d’accueillir des navires de plus grande taille. À titre d’exemple, on peut citer le projet Maasvlaakte 2 à Rotterdam et le port de Liverpool.

Bien qu’un litige impliquant des entrepreneurs du projet ait récemment fait l'objet d’un vaste débat public et d’une large couverture médiatique, le bienfondé de l’appui à long terme apporté par la BEI (500 millions d'USD) n’a pas été remis en question. Ce prêt a fait suite à un précédent financement accordé à l'appui de la construction d’un deuxième pont sur le canal pour relier l'Amérique du Sud et l'Amérique centrale.