>@EIB
©EIB

La Banque européenne d’investissement (BEI) va octroyer 180 millions d’euros de prêts au maximum pour la mise en place de 75 unités de soins primaires interdisciplinaires en Autriche. Ces prêts seront accordés à des banques partenaires autrichiennes, qui apporteront elles aussi une contribution de 180 millions d’euros au maximum, de manière à ce que ces unités de soins primaires bénéficient de financements bancaires pour un total de 360 millions d’euros au maximum.

Jusqu’à présent, deux banques partenaires ont marqué leur accord pour l’opération, à savoir Erste Bank der oesterreichischen Sparkassen AG et Österreichische Ärzte- und Apothekerbank AG, en collaboration avec Volksbank Wien. Un troisième intermédiaire financier devrait se joindre à ces institutions.

Cette opération vient appuyer une initiative du ministère autrichien du travail, des affaires sociales, de la santé et de la protection des consommateurs visant la réorganisation du système national de soins de santé primaires. Cette réorganisation a pour objectif de transférer aux unités de soins primaires certaines prestations assurées par les hôpitaux, de manière à réduire la charge qui pèse sur ces derniers et à assurer à la population un accès à des soins de santé proches de leur domicile. Les ressources de la BEI seront affectées à des unités de soins primaires réparties sur l’ensemble du territoire autrichien.

Lors de la signature du contrat de financement à Vienne, le ministre Rudolf Anschober a souligné que la coopération qui avait été instaurée entre les différents acteurs représentait « une étape importante pour le développement et l’établissement à long terme d’unités de soins de santé primaires en Autriche. » Grâce à la collaboration avec la Banque européenne d’investissement, il a été possible de « mettre en place des financements qui aideront celles et ceux qui souhaitent ouvrir une unité de soins de santé primaires. L'offre de prestations de médecine générale sera ainsi considérablement renforcée. Cette collaboration contribue à la réalisation d’objectifs essentiels dans le domaine de la santé, qui visent notamment à assurer à la population une bonne couverture géographique et un accès de proximité ». 

Andrew McDowell, vice-président de la BEI chargé des activités en Autriche, a déclaré : « Les financements en faveur du secteur de la santé figurent parmi les priorités de la BEI, la banque de l’UE. Les projets qu’elle soutient ont pour but de fournir à la population autrichienne, mais également aux citoyens d’autres États membres de l’UE, un bon accès à des soins de santé fiables et abordables, à visée préventive et curative.  Je salue donc vivement l’accord signé ce jour pour la mise en place à long terme d’unités de soins de santé primaires en Autriche, en particulier dans le contexte actuel marqué par des difficultés croissantes dans le secteur de la santé. »

Le PDG de Österreichische Ärzte- und Apothekerbank AG, Anton Pauschenwein, a commenté l’opération en ces termes : « En notre qualité de banque spécialisée dans le financement des professionnels de la santé, nous nous réjouissons tout particulièrement de pouvoir contribuer durablement à ce que les médecins, les collectivités locales et également la population autrichienne puissent bénéficier de notre partenariat avec la BEI. » Pour Gregor Deix, chef du département Clientèle d’entreprises en Autriche de Erste Bank, proposer des services de conseil et de financement à ceux qui ambitionnent d’ouvrir des unités de soins de santé primaires constitue l’un des objectifs centraux de Erste Bank. « En participant à ce projet emblématique, nous jouons également un rôle majeur dans la préservation de l’une des choses les plus précieuses qui soient pour l’être humain, sa santé. »