>@MFA, Norway
©MFA, Norway
  • La stratégie de la BEI pour des océans durables couvrira la période 2019-2023.
  • Un nouvel appui à la protection des côtes, des biotechnologies bleues, de l’exploitation des produits de la mer et du transport maritime vert
  • Une assistance technique et des services de conseil pour les projets axés sur les océans

Présente à la conférence Our Ocean à Oslo, la Banque européenne d'investissement (BEI) a lancé ce jour sa Stratégie pour des océans durables (« Blue SOS »), qui vise à rendre les océans plus sains, à aménager des littoraux plus résistants et résilients et à renforcer la durabilité des activités liées aux océans. 

En tant que banque de l'UE, la BEI s’engage à plus que doubler ses prêts aux projets ayant trait aux océans durables pour porter l’enveloppe globale à 2,5 milliards d'EUR au cours des cinq prochaines années. Ce financement devrait mobiliser au moins 5 milliards d'EUR d’investissements en faveur de l’économie bleue durable.

Cette stratégie repose sur le nouveau programme de la BEI pour des océans propres et durables, qui prévoit une hausse des activités de prêt, de l’assistance technique et des services de conseils de la BEI en faveur des projets relatifs à la propreté et à la viabilité des océans.

À l’occasion de la conférence Our Ocean, Emma Navarro, la vice-présidente de la BEI chargée de l’action en faveur du climat et de l’environnement, a déclaré : « Le dernier rapport spécial du GIEC indique qu’il est urgent de prendre des mesures ambitieuses pour faire face aux menaces sans précédent auxquelles sont confrontés nos océans et les ressources qu’ils recèlent. Les changements climatiques provoquent une hausse du niveau des mers et un réchauffement et une acidification des océans, tandis que la pollution et la surpêche perturbent plus encore les écosystèmes océaniques. Nous lançons ce jour la Stratégie de la BEI pour des océans durables. Notre objectif est de mobiliser des investissements qui s’inscriront en appui de l’économie bleue tout en préservant la santé de nos mers et leur biodiversité. Cette nouvelle initiative aura des incidences positives tangibles sur le climat et constitue un élément important de l’ambition qu’a la BEI de renforcer son rôle de banque européenne du climat. »

La BEI intensifiera ses services d’assistance technique et de conseils afin de rendre les projets relatifs à la propreté et à la viabilité des océans plus attrayants pour les investisseurs et adaptés dans l’optique d’un développement économique. La banque de l'UE collaborera avec des entreprises, des villes, des pouvoirs publics et d’autres partenaires afin d’apporter un appui à des secteurs clés tels que la protection du littoral, la recherche, le développement et l’innovation en faveur des biotechnologies bleues, les chaînes d’approvisionnement de produits de la mer et le transport maritime vert.

L’annonce faite ce jour s’inscrit dans le droit fil de l’engagement fort que la banque de l’UE a pris en faveur de la préservation de la santé des océans, notamment de la lutte contre la pollution due aux matières plastiques. En octobre 2018, la BEI a lancé, en collaboration avec la KfW et l’Agence française de développement (AFD), l’Initiative Clean Oceans, dans le cadre de laquelle 2 milliards d'EUR seront mis à la disposition de projets visant à réduire les déchets en mer, principalement les plastiques et les microplastiques, mais aussi le rejet d’eaux usées non traitées. En une année, les trois partenaires ont atteint plus d’un tiers de l’objectif fixé sur une période de cinq ans.

Désireuse de promouvoir une économie bleue durable, la banque de l’UE a joué un rôle précurseur dans l’adoption, avec la Commission européenne, le WWF et le World Resources Institute, des principes de financement de l’économie bleue durable pour aider les investisseurs à promouvoir l’utilisation durable des ressources de nos océans. Ces principes ont été approuvés par le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE).

>@EIB
©EIB