>@Dusan Ondrejicka/EIB
©Dusan Ondrejicka/EIB
  • Un prêt de 30 millions d’EUR pour offrir à quelque 600 PME un meilleur accès aux financements
  • Quatrième opération du Groupe BEI avec TBC, la plus grande banque de Géorgie
  • Signature d’une aide non remboursable de l’UE de 3,25 millions d’EUR pour des projets relatifs à l’eau en Géorgie

La Banque européenne d’investissement (BEI) a décidé d’accorder un prêt de 30 millions d’EUR à TBC Bank, la plus grande banque de Géorgie, afin d’élargir l’accès aux financements pour les petites et moyennes entreprises (PME), qui représentent plus de 90 % des entreprises actives dans le pays. Les fonds de la BEI seront mis à disposition dans le cadre de l’initiative EU4Business de l’UE qui a pour finalité l’appui aux PME dans les six pays partenaires orientaux (Arménie, Azerbaïdjan, Biélorussie, Géorgie, Moldavie et Ukraine).  Quelque 600 PME géorgiennes devraient bénéficier de ces ressources.

La banque de l’UE a signé avec le ministère géorgien du développement régional et la compagnie générale des eaux géorgienne un accord portant sur une aide non remboursable de 3,25 millions d’EUR au titre du Fonds fiduciaire d’assistance technique en faveur des pays du Partenariat oriental (FFATPO). Ces fonds serviront à financer des services professionnels spécialisés à l’appui de la compagnie des eaux dans la mise en œuvre du projet « Kutaisi Waste Water » soutenu par la BEI.

Dans le cadre d’un contrat de financement daté du 15 octobre 2015, la banque de l’UE a accordé au ministère géorgien du développement régional un prêt de 100 millions d’EUR au maximum pour l’amélioration de la collecte et du traitement des eaux usées à Kutaisi. Ce projet fait partie du programme de remise à neuf des infrastructures du secteur de l’eau en Géorgie, comprenant une série d’investissements visant à moderniser l’approvisionnement en eau à Kutaisi, Ureki, Poti et Zugdidi et les services de collecte et de traitement des eaux usées à Kutaisi, Ureki et Poti (projet « Kutaisi Wastewater »).

Commentaire de Vazil Hudák, vice-président de la BEI : « Grâce au soutien de la BEI, les PME géorgiennes vont bénéficier d’un meilleur accès aux financements à long terme, ce qui est un impératif pour leur croissance et leur compétitivité. Notre quatrième prêt à TBC Bank devrait soutenir le développement d’environ 600 petites et moyennes entreprises en leur facilitant l’accès aux ressources financières. Nous espérons que cela favorisera la création d’emplois ainsi que le développement général de l’économie géorgienne ». En ce qui concerne la signature de l’aide non remboursable, le vice-président Hudak a souligné l’importance des dispositifs de panachage en précisant que : « pour que les projets relatifs à l’eau en Géorgie soient mis en œuvre plus efficacement, nous combinons nos prêts avec des aides non remboursables de l’UE. Avec cette signature, c’est la région de Kutaisi qui bénéficiera d’un réseau d’eau moderne et d’équipements de meilleure qualité, soutenus par des fonds européens ».

Commentaire de Maya Tskitishvili, ministre géorgienne du développement régional et des infrastructures : « La BEI est l’un de nos principaux partenaires de financement pour les projets d’infrastructure. À ce jour, elle a mis à disposition près de 1,3 milliard d’EUR pour divers projets d’infrastructure, dont des routes, des équipements municipaux et des équipements pour l’eau et les eaux usées. Nous avons signé ce jour un accord portant sur une aide non remboursable avec la BEI pour le financement du projet « Kutaisi Wastewater ». Kutaisi est la deuxième ville du pays en taille et ce projet nous permettra d’offrir des conditions de vie meilleures à la population locale. Nous bouclons actuellement la phase finale des travaux préparatoires du projet et sa réalisation concrète démarrera en 2019. Il s’agit du troisième projet dans le secteur de l’eau mis en œuvre avec le soutien de nos partenaires européens et nous espérons que notre coopération fructueuse servira de base pour le financement d’autres projets d’équipement prioritaires en Géorgie. L’appui fourni par l’UE et les États membres au moyen des différents instruments disponibles dans le cadre du Fonds fiduciaire en faveur des pays du partenariat oriental et de la Facilité d’investissement pour le voisinage nous est d’une grande valeur et apporte une contribution importante au développement de notre pays ».

« Nous sommes fiers d’avoir construit une relation aussi fructueuse avec la BEI, partenaire de longue date de TBC Bank. Cette opération est déjà la quatrième réalisée avec succès depuis le lancement de notre partenariat en 2012, ce qui témoigne de la relation de travail très efficace mise en place par nos deux organisations. Cette opération aidera TBC Bank à renforcer sa place de premier plan sur le segment géorgien des petites et moyennes entreprises », a affirmé Vakhtang Butskhrikidze, PDG de TBC Bank.

Cette quatrième opération du Groupe BEI avec TBC Bank s’appuie sur la coopération fructueuse de la banque de l’UE avec cette institution géorgienne. Depuis 2011, TBC a rétrocédé à des PME un montant total de 85 millions d’EUR mis à disposition par la BEI. 

Le prêt BEI peut être combiné à des garanties sur portefeuille à l’appui de PME qui ont été accordées à TBC Bank l’année dernière via deux instruments relevant également de l’initiative EU4Business : la garantie sur portefeuille InnovFin, pour les PME innovantes, et la garantie sur portefeuille de l’initiative ALEAC (accord de libre-échange approfondi et complet) Est, pour la mobilisation de financements supplémentaires en faveur des petites entreprises. L’objectif global est de permettre à TBC Bank d’accorder des financements à des conditions avantageuses à un groupe plus large de petites et moyennes entreprises qui, autrement, n’auraient qu’un accès limité aux prêts de la banque.

Dans ces opérations, le Groupe BEI a uni ses forces à celles de l’Union européenne pour renforcer le développement économique dans les pays qui ont signé des accords d’association avec l’UE, à savoir la Géorgie, la Moldavie et l’Ukraine, en apportant un soutien technique et financier ciblé aux PME dans ces trois pays. L’UE s’attache à appuyer l’essor du secteur privé dans les pays du Partenariat oriental, en facilitant l’accès des PME aux financements, en améliorant l’environnement économique et en fournissant des services de conseil aux entreprises locales.