>@EIB/To be defined
©EIB/To be defined

La Banque européenne d'investissement (BEI) a accordé 3,4 milliards de PLN (800 millions d'EUR) à Bank Gospodarstwa Krajowego (BGK) pour financer un tronçon du contournement de Varsovie et une voie rapide dans l'ouest de la Pologne.

Un prêt à long terme de 550 millions d'EUR va permettre d'assurer la réalisation de plusieurs tronçons de la voie rapide S5, entre l'autoroute A1 au niveau de Grudziądz et Wroclaw via Bydgoszcz. La longueur totale des nouvelles sections de voie rapide sera de 162,5 km, répartis en deux grands tronçons : Nowe Marzy-Bydgoszcz-Mielno et Wronczyn-Radomicko.

Un second prêt à long terme de la banque de l'UE, d'un montant de 250 millions d'EUR, appuiera la construction des 18,6 km de la partie sud du contournement de Varsovie située entre les rues Puławska et Lubelska. Dans le cadre de ce projet, la BEI financera aussi l'édification d'un nouveau pont sur la Vistule pour compléter les huit ponts routiers existants, dont la capacité est proche de la saturation. Ces nouveaux aménagements faciliteront le transit du trafic longue distance dans le périmètre de l'agglomération de Varsovie.

Les deux projets sont conçus pour assurer l'amélioration de la sécurité routière ainsi que le respect de l'environnement grâce à des murs antibruit, des passages pour la faune et des dispositifs d'évacuation et de traitement des eaux de ruissellement. Compte tenu de leur envergure, les projets devraient créer un nombre important d'emplois temporaires durant leur mise en œuvre.

Commentaires de László Baranyay, vice-président de la BEI chargé des opérations en Pologne : « Les fonds mis à disposition par la BEI contribueront à éliminer les goulets d'étranglement et à réduire les temps de trajet sur ces axes rapides en favorisant une augmentation de leur capacité et une amélioration de la qualité et de la sécurité des déplacements. En dernier ressort, ils aideront à renforcer la compétitivité économique de la Pologne et à améliorer la qualité de vie de ses citoyens. »

Commentaires de Dariusz Kacprzyk, président de BGK : « BGK fournit des services professionnels au Fonds routier national depuis maintenant onze ans. À ce jour, nous avons aidé à assurer un financement régulier pour des projets routiers d'une valeur totale de près de 100 milliards de zloty – soit environ 25 milliards d'euros. Une partie de ces fonds provient de partenaires étrangers, comme la BEI, avec qui BGK a conclu au total 29 accords en faveur du Fonds routier national – y compris les deux contrats signés ce jour – pour un montant cumulé de 11,1 milliards d'euros. »

Le secteur des transports est le premier bénéficiaire des prêts de la BEI en Pologne. Le cofinancement de projets liés aux transports représente environ 40 % des opérations réalisées par la Banque en Pologne depuis le début de son activité dans ce pays, en 1990. En 2014, la BEI a fourni plus de 1,8 milliard d'EUR pour l'extension du réseau polonais de voies rapides.

La banque de l'Union européenne a une relation de longue date avec BGK, de même qu'avec le ministère de l'équipement et du développement et la direction générale des routes et autoroutes nationales (GDDKiA), avec qui elle collabore pour améliorer les réseaux routier et autoroutier de la République de Pologne. Dans ces opérations, BGK intervient en qualité d'emprunteur pour le compte du Fonds routier national, GDDKiA étant le promoteur des projets. Le concours de la BEI est porteur d'une valeur ajoutée financière élevée pour le Fonds routier national, qui accède ainsi à des ressources financières à long terme tout en réduisant ses coûts de financement.