>@EIB/To be defined
©EIB/To be defined

Les entreprises rwandaises de petite dimension sont sur le point de voir leurs solutions de financement à moyen et long terme transformées par un accord de prêt de 8 millions d'EUR conclu ce jour entre la Banque européenne d'investissement et la Banque rwandaise de développement (BRD). Ce prêt viendra financer des investissements à long terme cruciaux mis en œuvre par des entreprises locales, principalement des PME, et soutiendra ainsi la croissance et la création d’emplois. Au Rwanda, l’activité bancaire porte, pour l’essentiel, sur l'octroi de prêts à court terme, et le manque d’accès aux crédits de longue durée est considéré comme un obstacle majeur à la croissance économique du pays. Ce mécanisme de soutien au secteur privé rwandais constitue le cinquième engagement de la BEI auprès de la Banque rwandaise de développement.

L’accord de prêt a été signé en début de journée au siège de la Banque européenne d’investissement à Luxembourg par MM. Jack Nkusi Kayonga, directeur général de la  Banque rwandaise de développement, et Plutarchos Sakellaris, vice-président de la BEI chargé des opérations de prêt en Afrique subsaharienne.

« La croissance économique du Rwanda impose sa dynamique à la région élargie des Grands Lacs et à toute l’Afrique orientale. La Banque européenne d'investissement salue la collaboration fructueuse qui s'est instaurée avec la Banque rwandaise de développement et confirme sa volonté de soutenir le secteur financier local et de stimuler le développement du secteur privé dans toute l’Afrique », a déclaré M. Plutarchos Sakellaris, vice-président de la BEI.

« La collaboration étroite établie de longue date avec la Banque européenne d’investissement a permis à de nombreuses entreprises rwandaises de bénéficier de prêts à long terme. Grâce à cette collaboration, la BRD a également pu surmonter des obstacles majeurs à l’adoption des meilleures pratiques bancaires internationales et notre personnel est désormais à même de contribuer à la croissance du secteur privé au Rwanda », a expliqué Jack Nkusi Kayonga, le directeur général de la Banque rwandaise de développement.

« La croissance du secteur privé est essentielle au développement économique et à la réduction de la pauvreté au Rwanda. Le soutien constant de l’institution de financement à long terme de l’Union européenne à la Banque rwandaise de développement non seulement profitera aux entreprises rwandaises, mais permettra également à la BRD de mieux aborder les défis futurs », a déclaré Michel Arrion, ambassadeur et chef de la délégation de l’UE auprès du Rwanda.

La ligne de crédit accordée par la Banque européenne d'investissement permettra à la Banque rwandaise de développement de prêter aux entreprises en dollars des États-Unis, en euros et en francs rwandais. Les financements viseront principalement les secteurs actuellement mal desservis par les banques commerciales, notamment l’agriculture, les services, le tourisme et l’industrie.

Le mécanisme de soutien au secteur privé rwandais comprendra également un programme d’assistance technique spécifique qui aidera la BRD à développer ses activités de prêt, à fournir des conseils en matière de services bancaires électroniques, à améliorer ses processus d’analyse des risques et du crédit et à accroître la qualité de son portefeuille selon les meilleures pratiques internationales. Une aide lui sera également apportée pour relever les défis de gouvernance, de responsabilité sociale et d’audit interne des entreprises. Cette initiative s’inspire des progrès remarquables réalisés dans le domaine de la gestion des risques après la mise en œuvre du programme précédent d’assistance technique.

Au total, 17 entreprises rwandaises ont bénéficié de l'appui de la BRD, dont trois pour un montant supérieur à 500 000 EUR, au titre du précédent programme de prêt de la BEI. Les investissements ainsi réalisés ont permis la création de plus de six cents emplois nouveaux dans les secteurs de l’agriculture, du tourisme, de l’enseignement et des télécommunications.

Notes aux responsables de publication :

  • La Banque européenne d'investissement (BEI), l'institution de financement à long terme de l'Union européenne, intervient sur le continent africain depuis plus de quarante ans. Son activité est conforme aux politiques et objectifs définis par les 27 États membres de l’UE, qui sont les actionnaires de la Banque, et par leurs ministres des finances, qui en sont les gouverneurs.
  • La Banque rwandaise de développement, une société anonyme dotée d’un capital social de 7 000 021 000 RWF, a été constituée le 5 août 1967 et inscrite au registre national des sociétés le 7 juillet 2011. Elle a reçu son agrément bancaire de la Banque nationale du Rwanda le 11 août 2009. Banque d’investissement de l’État rwandais, la BRD finance depuis plus de quarante ans les objectifs de développement du pays en se concentrant sur les secteurs prioritaires de l’économie. Elle facilite grandement la création et le développement d’entreprises de production dans le tout le secteur privé, dont elle est la seule source de financement à long terme.