>@Shutterstock
©Shutterstock

La Commission économique des Nations unies pour l’Europe (CEE-ONU) et la Banque européenne d’investissement (BEI), le bras financier de l’Union européenne, ont signé aujourd’hui un protocole d’accord pour renforcer les efforts conjoints visant à promouvoir la coopération économique et la cohésion ainsi qu’à aider les pays à mettre en œuvre le Programme de développement durable à l'horizon 2030 (Programme 2030) et les objectifs de développement durable (ODD).

S’appuyant sur leur dialogue permanent et le renforcement de leur coopération, la BEI et la CEE-ONU tireront parti de leurs atouts respectifs et de leurs principaux domaines de compétence pour promouvoir une plus grande collaboration dans les domaines d’activité thématiques suivants :

Collaboration en matière de politiques : exploitation des synergies entre les objectifs stratégiques de l’UE pertinents et le programme de développement mondial, en s’appuyant sur le pouvoir rassembleur des organisations pour accroître l’impact.

Normes et règles : mise en commun des connaissances et collaboration à la diffusion des produits normatifs et des résultats analytiques de la CEE-ONU. La BEI pourrait continuer à promouvoir les instruments juridiques de la CEE-ONU dans ses principaux documents de stratégie et de politique générale, s’il y a lieu, afin de diffuser plus largement les normes et les bonnes pratiques sur le terrain.

Renforcement des capacités : amélioration de la mise en œuvre des instruments juridiques de la CEE-ONU en apportant un appui aux parties prenantes pertinentes à l’échelle nationale et régionale.

Collaboration dans le cadre de projets : étude de la possibilité de collaborer à des activités liées à des projets d’investissement spécifiques, y compris l’appui à la mise en œuvre de plans d’action nationaux et d’accords transfrontaliers pour des activités conjointes fondées sur les projets, les plans d’investissement et les accords multilatéraux en lien avec l’environnement de la CEE-ONU.

Olga Algayerova, secrétaire exécutive de la CEE-ONU : « La collaboration entre la CEE-ONU et la BEI renforcera l’appui que nous pouvons apporter à nos États membres sur un large éventail de questions liées au développement durable, en intensifiant les investissements dans les fondements d’un développement économique vert, résilient et inclusif nécessaire à la réalisation du Programme 2030. »

Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI : « Il est essentiel de promouvoir la coopération afin de bâtir un avenir plus sain, plus écologique, plus juste et plus résilient. Nous nous réjouissons d’unir nos forces à celles de la CEE-ONU, qui est dotée d’un fort pouvoir rassembleur, et de pratiques et d’un savoir-faire de pointe. Ensemble, nous pouvons créer un environnement propice à la multiplication de projets d’investissement sains et durables à l’intérieur et à l’extérieur de l’Europe. »

Les principaux secteurs couverts par la coopération sont les suivants :

  • Environnement : coopération dans un large éventail de secteurs liés à l’environnement, dont la pollution atmosphérique, l’évaluation de l’impact sur l’environnement, les accidents industriels, les eaux transfrontalières, l’eau et la santé, et la participation du public ;
  • Transports : développement des infrastructures de transport, transports durables et innovants et sécurité routière ;
  • Égalité entre les sexes : intégration des questions d’égalité entre les sexes dans les politiques relatives aux infrastructures, à l’environnement et au climat, renforcement du pouvoir économique des femmes et développement de l’entrepreneuriat féminin ;
  • Autres secteurs : comme l’énergie et l’innovation, et des thèmes transversaux, comme l’économie circulaire.

À propos de la CEE-ONU 

La Commission économique des Nations unies pour l’Europe (CEE-ONU), créée en 1947, est l’une des cinq commissions régionales de l’Organisation des Nations unies (ONU). 

L’objectif majeur de la CEE-ONU est de promouvoir l’intégration économique paneuropéenne. Pour ce faire, elle rassemble 56 pays d’Europe, du Caucase, des Balkans, d’Asie centrale et d’Amérique du Nord. Depuis plus de 70 ans, la CEE-ONU favorise le dialogue et la coopération de ces pays pour élaborer des normes, des règles et des conventions.

Toutes les parties intéressées membres des Nations unies peuvent participer aux travaux de la CEE-ONU. Plus de 70 organisations internationales professionnelles et d’autres organisations non gouvernementales participent aux activités de la CEE-ONU.