>@EIB
©EIB

À l’occasion de la Journée mondiale de l’océan 2021, la Banque européenne d’investissement (BEI) est heureuse de présenter son nouveau Guide pour la réduction des matières plastiques dans les océans. En publiant ce guide, la BEI entend susciter une prise de conscience quant à l’importance cruciale des océans pour l’humanité et la planète et à la menace grandissante que représentent les matières plastiques déversées et accumulées dans les océans.

Ce guide expose les principaux problèmes et défis ainsi que des pistes pour les affronter, et promeut des solutions circulaires à la pollution des océans par les plastiques.

Le Guide pour la réduction des matières plastiques dans les océans vise à inciter les décideurs, les gestionnaires, les promoteurs de projets et d’autres parties prenantes à cerner l’enjeu des matières plastiques dans les océans et à mobiliser des actions et des changements percutants.

Même si ce guide se concentre sur les océans, les problèmes soulevés et les solutions proposées valent tout autant pour les mers, les grands lacs et les rivières.

Après avoir présenté les principaux défis et obstacles réglementaires, institutionnels, techniques et financiers à surmonter pour résoudre la question des plastiques dans les océans, le guide examine les moyens permettant de réduire et de prévenir les rejets de plastiques en s’attaquant à ces défis et obstacles.

Compte tenu de l’importance du financement, le guide répertorie de nombreuses sources de fonds pour des projets qui contribueront à réduire et à prévenir la pollution par les matières plastiques et à améliorer la gestion des déchets solides, des eaux usées et des eaux pluviales.

En sa qualité de banque européenne du climat, la BEI investit effectivement dans l’économie bleue durable et appuie des initiatives visant à diminuer la pollution et à préserver les océans.

Au titre de l’initiative Clean Oceans, la BEI s’est associée à l’Agence française de développement (AFD) et à la KfW, la banque allemande de promotion économique, afin de financer à hauteur de deux milliards d’EUR, d’ici à 2023, des projets relevant des secteurs public et privé et visant à lutter contre les déchets plastiques dans les cours d’eau, les mers et sur terre. Deux nouveaux partenaires, la Cassa Depositi e Prestiti (CDP), l’institution italienne de promotion économique et de coopération au développement, et l’ICO, la banque espagnole de promotion économique, ont rejoint cette initiative.

Dans le cadre de sa Stratégie pour des océans durables (Blue SOS), la BEI s’est engagée à doubler son activité de prêt à l’appui des projets relatifs à la durabilité des océans pour la porter à 2,5 milliards d’EUR au cours de la période 2019-2023 et elle espère mobiliser au moins 5 milliards d’EUR d’investissements qui contribueront à la bonne santé des océans et à la richesse des ressources qu’ils recèlent. Cela se fera par le biais de projets relatifs à la protection durable des côtes, à la biotechnologie bleue, à la production durable de produits de la mer et au transport maritime vert.

La BEI coopère également avec la Banque asiatique de développement pour promouvoir des océans propres et durables en Asie et dans le Pacifique, dans le contexte du Partenariat pour la propreté et la viabilité des océans.

En Europe, la BEI s’associe à la Commission européenne pour promouvoir une économie bleue durable, réduire la pollution des océans et des mers, en mettant l’accent sur les approches de l’économie circulaire, et pour proposer des solutions communes en matière de financement sous forme de fonds propres et de garanties en faveur de l’innovation bleue et de la bioéconomie bleue dans l’UE.

En savoir plus sur les activités de la BEI visant à préserver les océans.