>@EIB
©EIB
  • La ville d’Uzgen reçoit du matériel spécialisé pour l’entretien de son réseau d’approvisionnement en eau.
  • 48 000 habitants auront accès à une eau potable.
  • 10 000 clients bénéficieront de services d’assainissement.

La Banque européenne d’investissement (BEI), l’Union européenne (UE), la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) et le Japon ont conjointement fait don d’équipements spécialisés d’une valeur de 400 000 EUR à la ville kirghize d’Uzgen. Cet ancien comptoir commercial pourra ainsi moderniser ses services d’approvisionnement en eau et d’assainissement.

Dans cette ville, les services d’approvisionnement en eau sont limités et il n’y a pas de réseau d’égouts centralisé. La municipalité procède actuellement à une mise à niveau ambitieuse de ses principaux services collectifs, soutenue par des financements fournis par l’équipe d’Europe (« Team Europe »), et notamment l’UE, la BEI et la BERD, ainsi que par le Japon.

De l’eau potable et un réseau d’égouts moderne pour Uzgen

Au terme de cette opération de mise à niveau, quelque 48 000 citoyens d’Uzgen bénéficieront d’un approvisionnement sûr et ininterrompu en eau potable et 10 000 environ auront accès à des services modernes de traitement des eaux usées, ce qui améliorera la qualité de vie dans la ville et la résilience en cas de crise comme celle du COVID-19. L’objectif des autorités locales est de multiplier par quatre le nombre de raccordements au réseau d’eaux usées local, une fois le programme d’investissement pleinement déployé et d’étendre plus encore ce réseau. Les subventions qui viendront compléter l’investissement permettront également à la compagnie municipale des eaux d’améliorer ses pratiques de gestion et de gouvernance.

Le concours apporté par les bailleurs de fonds comprend un prêt de 2,75 millions d’USD de la BERD, un prêt de 2,5 millions d’EUR de la BEI, une aide non remboursable de 5,6 millions d’EUR de l’UE et une subvention de 0,4 million d’EUR du Japon.

Les véhicules et équipements d’entretien ont été remis à l’entreprise municipale lors d’une cérémonie à laquelle ont assisté Mukhtar Khalmatov, maire d’Uzgen, Azamat Duisheev, directeur de la compagnie municipale des eaux, Eduard Auer, ambassadeur de l’UE en République kirghize, et Neil McKain, directeur de la BERD pour le Kirghizstan, le Tadjikistan et le Turkménistan.

Des investissements à long terme dans le développement économique et social du Kirghizstan

L’Union européenne a mis à disposition 174 millions d’EUR en faveur du Kirghizstan rien qu’entre 2014 et 2020 pour des améliorations dans des domaines tels que l’éducation, le développement rural intégré et l’État de droit. Au cours de la même période, l’UE a accordé 90,5 millions d’EUR d’aides non remboursables pour soutenir des investissements, principalement dans le secteur national de l’eau.

La Banque européenne d’investissement, qui est la banque de l’UE, a investi 112 millions d’EUR à l’appui du développement social et économique durable du Kirghizstan. Depuis ses premières opérations dans le pays, en 2017, la BEI a soutenu des projets dans certains des secteurs clés de son économie, à savoir l’agriculture, la pêche et la foresterie, ainsi que la gestion des déchets solides, les infrastructures d’approvisionnement en eau et d’assainissement et la distribution d’énergie.

La BERD a investi dans 24 projets d’amélioration dans le domaine de l’eau et des eaux usées au Kirghizstan, pour un montant de plus de 187 millions d’EUR, dont 72 millions d’EUR de prêts et 115 millions d’EUR de subventions, financés principalement par l’UE et la Suisse. Elle a lancé un programme d’intervention et de relance, qui comprend un dispositif d’appui aux infrastructures essentielles, reconnaissant la nécessité absolue d’assurer le maintien des services d’infrastructure clés.

À ce jour, la BERD a investi au total 795 millions d’EUR dans le cadre de 191 projets au Kirghizstan, les fonds ayant bénéficié en majeure partie à l’entrepreneuriat privé.