>@EIB/To be defined
President Hoyer and Vice President Alvarez announcing EIB support for new water investment to benefit 520,000 people across Nicaragua with Finance Minister Ivan Acosta ©EIB/To be defined

Lors de la dernière étape de sa récente visite en Amérique centrale, Werner Hoyer, premier président de la BEI à se rendre dans la région, a officiellement convenu, avec le ministre des finances du Nicaragua, Ivan Acosta, de l’octroi d’un prêt de 60 millions d’EUR à l’appui du programme PISASH d’approvisionnement en eau et d’assainissement. Le programme d’investissement dans le secteur de l’eau permettra de renforcer la couverture et la continuité de l’approvisionnement et d’améliorer l’assainissement et le traitement des eaux usées dans 19 villes du Nicaragua. Dans bon nombre de ces zones, il n’y a actuellement aucune infrastructure de collecte ou de traitement.

Au cours d’une visite à Nandaime, une ville de 20 000 habitants au sud de Managua, le président Hoyer et la vice-présidente Álvarez ont pu rencontrer une population locale impatiente de pouvoir bénéficier d’une amélioration dans l’approvisionnement en eau et la collecte des eaux usées. Le nouveau programme d’investissement soutenu par la BEI apportera une nette amélioration à la fois dans le domaine de l’eau potable et dans celui des eaux usées. Il permettra d’arriver, à terme, à un taux de couverture de 100 % pour ce qui est de l’accès à l’eau potable, et de garantir l’accès au réseau d’assainissement à 50 % au moins des habitants.

Seront notamment financés la construction de deux puits et de deux stations de pompage, l’installation de plus de 16 km de nouvelles canalisations de distribution d’eau et la construction d’un réservoir de stockage, ainsi que le raccordement, pour la première fois, de plus de 1 200 ménages au réseau d’eau. Les améliorations en matière d’assainissement comprennent la construction d’une station d’épuration ainsi que de nouveaux raccordements au réseau d’évacuation des eaux usées pour les ménages locaux.

Peu avant, la délégation de la BEI avait rencontré le maire de la ville et pris connaissance des risques pour la santé et des incidences sur la mortalité infantile directement liés au manque d’accès à l’eau potable et à l’absence d’un système d’assainissement adéquat.

D’après les estimations actuelles, moins de 39 % des Nicaraguayens ont accès à des infrastructures de collecte et de traitement des eaux usées. D’autres villes comme Condega, El Rama, La Esperanza, Nueva Guinea et Rivas vont également bénéficier du programme.

Le programme PISASH est financé par des prêts de la BEI combinés à 50 millions d’EUR d’aides non remboursables de la Commission européenne mis à disposition au titre de la Facilité d’investissement pour l’Amérique latine. 

La BEI financera également une assistance technique à l’appui de la mise en œuvre du projet par ENACAL, la compagnie nationale des eaux du Nicaragua.