>@Gavi
©Gavi

Aujourd’hui, Werner Hoyer, président de la Banque européenne d’investissement, a soutenu un nouvel appel de fonds lancé par COVAX, l’initiative internationale qui vise à garantir un accès équitable aux vaccins anti-COVID-19 à l’échelle mondiale.

S’exprimant à l’occasion de l’événement de promotion de l’offre d’investissement pour la garantie de marché (AMC) COVAX, aux côtés de hauts fonctionnaires de l’Organisation mondiale de la santé, de l’UNICEF, de COVAX et de ministres du Canada et de l’Indonésie, le président Hoyer a déclaré que la BEI mettrait 300 millions d’EUR complémentaires à disposition pour permettre aux pays africains d’accéder à des doses supplémentaires grâce au mécanisme COVAX.

« Je suis également heureux de confirmer que la BEI soutient un financement complémentaire de 300 millions d’EUR qui vise, grâce à un partage innovant des coûts, à accélérer le déploiement local de vaccins dans les pays les plus exposés à la pandémie et à exercer un impact positif dans les cas où des contraintes budgétaires pourraient autrement compromettre l’efficacité de la riposte du secteur public en matière de santé », a déclaré Werner Hoyer.

Ce nouvel engagement de 300 millions d’EUR de la BEI vient compléter l’appui apporté par la Banque à l’achats de vaccins, lequel a représenté 1 milliard d’EUR au cours de l’année écoulée. Il vise à couvrir les besoins criants de l’Afrique subsaharienne, où la BEI œuvre avec un réseau de partenaires africains, dont l’Équipe spéciale pour l’acquisition de vaccins en Afrique (Africa Vaccine Acquisition Task Team ou « AVATT ») Ce financement innovant permettra aux pays africains d’acheter rapidement davantage de vaccins et de multiplier par deux le pourcentage des vaccinés contre le COVID-19, le faisant grimper de 30 % à 60 %.

Dans le cadre de l’Équipe Europe, la BEI soutient résolument le mécanisme COVAX : avant même qu’un vaccin contre le COVID-19 n’ait été approuvé par l’Organisation mondiale de la santé ou l’Agence européenne des médicaments, elle a fourni 400 millions d’EUR en décembre 2020.

Puis elle a prêté 200 millions d’EUR supplémentaires à COVAX en novembre 2021. Ces deux engagements s’inscrivaient dans le cadre du soutien global apporté par l’Équipe Europe à l’initiative COVAX et ont bénéficié de l’appui du budget de l’Union européenne.

Si l’on comptabilise les contributions de la Commission européenne, des pays de l’UE et de la BEI, l’Équipe Europe a engagé plus de 3 milliards d’EUR pour rendre les vaccins contre le COVID-19 plus accessibles dans le monde, grâce au dispositif COVAX.

Ce mécanisme encadre la plus grande opération de passation de marchés et d’approvisionnement en vaccins jamais menée. Rapidement mis en place au début de la pandémie, il a permis, à ce jour, la livraison de vaccins anti-COVID-19 à 144 pays. Au début de cette semaine, un envoi de 1,1 million de vaccins contre le COVID-19 à destination du Rwanda contenait la milliardième dose fournie grâce à COVAX.

Mais il reste encore beaucoup à faire – en effet, près de la moitié de la population mondiale n’a pas encore reçu une seule dose de vaccin. L’initiative COVAX et l’UNICEF ont appelé à la mobilisation d’un nouveau financement d’au moins 5,2 milliards d’USD au cours des trois prochains mois, en vue de créer un stock de 600 millions de doses qui permettra aux pays ayant un accès limité aux vaccins de lutter contre la propagation du virus et de sauver des vies.

Tedros Ghebreyesus, directeur général de l’Organisation mondiale de la santé, a salué l’initiative COVAX qui, selon lui, illustre le « pouvoir de l’action multilatérale ».

« La coordination et la mobilisation de ressources à l’échelle mondiale sont le seul moyen de vaincre le virus », a-t-il déclaré. « En 2022, nous pouvons mettre fin à la phase aiguë de l’épidémie, ou la prolonger ». Et d’ajouter cette mise en garde : « Les dirigeants de la planète ont un choix à opérer. Ce sont les inégalités persistantes qui ont entraîné l’apparition des variants, comme Omicron. »

L’événement de promotion de l’offre d’investissement pour la garantie de marché (AMC) COVAX a été organisé par le partenariat public-privé GAVI, l’Alliance du vaccin, qui, conjointement avec la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies et l’Organisation mondiale de la santé, dirige l’initiative COVAX.