>@EIB
©EIB

La Banque européenne d’investissement (BEI) lance une tournée de présentation sur le financement de l’action en faveur du climat dans les Caraïbes.

La première manifestation de cette tournée se déroulera les 12 et 13 février à Kingston en Jamaïque, au centre de conférence de l’AC Hotel.

Le coup d’envoi de cette conférence de premier plan sera donné par une allocution officielle de bienvenue de Nigel Andrew Lincoln Clarke, ministre jamaïcain des finances et du service public, et de Malgorzata Wasilewska, cheffe de la délégation de l’Union européenne auprès de la Jamaïque, du Belize, des Îles Turks-et-Caïcos, des Bahamas et des Îles Caïmans. Yves Ferreira, chef du bureau de la BEI dans les Caraïbes, soulignera dans quelle mesure la Banque aide à soutenir la croissance durable du secteur privé dans la région.

 La conférence intitulée « Financement de l’action en faveur du climat : défis et opportunités pour le secteur financier dans les Caraïbes » vise à favoriser le transfert de connaissances concernant les tendances et les innovations qui influencent le secteur financier, à encourager le partage d’expériences stratégiques et à stimuler la collaboration entre les parties prenantes régionales, les experts et les représentants de la BEI.

>@EIB
©EIB

Selon les organisateurs, la conférence devrait attirer plus de 60 participants venant de la Jamaïque et de la région, représentant à la fois les bénéficiaires du programme d’assistance technique de la BEI – à savoir la Banque de développement de la Jamaïque (BDJ) et certains organismes de microfinance, ainsi que des institutions financières haïtiennes – et des partenaires régionaux de la BEI, comme la Banque de développement des Caraïbes, la Banque de développement de Sainte-Lucie, la Banque de développement de la Grenade et la Development Finance Corporation (Belize), entre autres.

« Au nom de la BDJ, je souhaite à la BEI la bienvenue en Jamaïque », a déclaré Milverton Reynolds, directeur exécutif de la BDJ. « La BDJ et la BEI entretiennent des relations de travail solides, ce qui nous a permis de proposer au secteur jamaïcain des MPME des prêts à faible taux d’intérêt et des aides non remboursables. Lors de la tournée de présentation, nos entreprises locales continueront à acquérir des compétences techniques très utiles, surtout compte tenu de la rapidité des changements climatiques auxquels notre région est très exposée. Nous remercions la BEI d’avoir fait de la Jamaïque l’une des escales de sa tournée de présentation et nous lui souhaitons que cette conférence de deux jours remporte un franc succès. »

La conférence comptera plusieurs sessions animées par des experts régionaux et internationaux. La première journée permettra de « Démystifier les changements climatiques pour les institutions financières » grâce à des ateliers portant notamment sur la gestion des risques de catastrophe naturelle, sur le verdissement des institutions financières et sur la quantification des effets des changements climatiques sur les portefeuilles de prêt. La deuxième journée, les participants pourront découvrir de nouvelles façons d’intégrer les changements climatiques dans leurs opérations et de nouveaux outils pour y parvenir.  Seront abordés les processus permettant d’adopter des outils innovants d’adaptation aux changements climatiques, ainsi que des technologies numériques et le rôle que les institutions financières peuvent jouer en donnant les moyens aux microentreprises et petites et moyennes entreprises (MPME) de devenir « intelligentes sur le plan climatique ».

La tournée de présentation de la BEI se poursuivra par une deuxième manifestation, qui se déroulera la semaine suivante, les 18 et 19 février, en République dominicaine. Cet événement aura une structure comparable à celui organisé en Jamaïque et s’adressera aux institutions partenaires hispanophones de la BEI dans la région.

Cette conférence intervient sur fond de multiplication des changements environnementaux dans la région, dont la hausse du niveau des mers, l’augmentation de la fréquence et de la force des ouragans, l’allongement des saisons sèches et le raccourcissement des saisons humides, qui devraient tous avoir de nombreuses retombées environnementales, sociales et économiques négatives dans les pays des Caraïbes. Ces défis climatiques, associés à la proximité des centres de population avec les côtes, aux ressources naturelles limitées et à la vulnérabilité des économies à des chocs externes, renforcent la fragilité des États des Caraïbes. Le programme d’assistance technique de la BEI, mis en place par la Frankfurt School of Finance & Management, répond à certains de ces défis en cherchant à renforcer la résilience du secteur financier caribéen par l’intermédiaire du développement de connaissances lors de conférences régionales (par ex. lors de la tournée de présentation de la BEI dans les Caraïbes), mais aussi via des interventions directes avec des institutions financières partenaires ainsi que leurs bénéficiaires finals. Dans ce dernier cas, sont incluses notamment des activités telles que la mise au point d’instruments de prêt verts destinés notamment à aider les MPME à financer des solutions liées à l’efficacité énergétique et aux énergies renouvelables, ainsi qu’à renforcer les cadres de gestion des risques des banques pour qu’elles soient en mesure de faire face aux effets néfastes des changements climatiques, entre autres risques.

Les organisations intéressées peuvent écrire à l’adresse m.andraud@fs.de pour demander des informations complémentaires concernant l’ordre du jour de l’événement et les modalités de participation.

La BEI organise une série de conférences dans le cadre d’une tournée de présentation sur le financement de l’action en faveur du climat au titre du programme d’assistance technique de la BEI pour les opérations de prêt dans les Caraïbes. Le premier événement se déroulera à Kingston en Jamaïque les 12 et 13 février et réunira plus de 50 représentants des bénéficiaires du programme d’assistance technique de la BEI et des partenaires de la BEI venant de Jamaïque et de la région.

La conférence comptera plusieurs sessions, dont des ateliers sur la gestion des risques de catastrophe naturelle, le verdissement des institutions financières, la quantification des effets des changements climatiques sur les portefeuilles de prêt, ainsi que des séminaires sur la façon d’adopter des solutions innovantes d’adaptation aux changements climatiques, dont les technologies numériques.

#EIBCaribbean #TechnicalAssistance #ClimateFinance #Roadshow2020