>@Luis Alvarez/Getty Images
©Luis Alvarez/Getty Images

Dans le cadre de l’engagement de la BEI en faveur d’une communication plus inclusive, nous avons rédigé une série de pages faciles à lire et à comprendre, disponibles sur notre site web. Parmi ces premières pages figurent La BEI en bref ainsi que des versions faciles à lire et à comprendre de nos pages principales sur le climat, le développement et la riposte face au COVID-19

Les pages contiennent des phrases brèves et claires. Les phrases sont découpées en lignes courtes, qui forment des segments dont le sens est facile à comprendre. Sur ces pages, nous utilisons également un vocabulaire simple.

Les pages faciles à lire et à comprendre ont été rédigées en collaboration avec Inclusion Europe, une ONG qui œuvre en faveur de l’égalité des droits et de la pleine participation des personnes en situation de handicap mental à la société.

Langage inclusif pour les personnes en situation de handicap

L’utilisation d’un langage inclusif peut avoir un impact significatif sur l’inclusion des personnes en situation de handicap et contribuer à leur pleine participation sociale et économique.

En ayant recours à un langage inclusif, nous pouvons œuvrer en faveur d’une représentation plus fidèle de la diversité de notre société. Ce langage est également dépourvu d’expressions ou de nuances qui reflètent des préjugés, des stéréotypes ou des discriminations à l’encontre de certains groupes de personnes.

Diversité et inclusion à la BEI

La volonté du Groupe BEI de favoriser la diversité et l’inclusion sur le lieu de travail se reflète dans notre engagement en faveur d’un langage inclusif. À la BEI, nous sommes conscients qu’une communication et un langage inclusifs favorisent la contribution de compétences, de capacités et de talents divers et variés à la réussite de la banque de l’UE, en la transformant en une organisation au sein de laquelle chacune et chacun trouve sa place.

La BEI porte également une attention particulière aux mots employés dans les communications qu’elle adresse à son personnel. En ce qui concerne le handicap en particulier, soucieuse de respecter la dignité de la personne, la banque de l’UE est ouverte à la fois à une démarche fondée sur l’individu (personne en situation de handicap) et à une démarche fondée sur l’identité (personne sourde, personne autiste, etc.). D’une manière générale, nous encourageons nos effectifs à demander à la personne concernée ce qu’elle préfère, sans porter de jugement et en faisant preuve d’ouverture d’esprit.

En outre, l’UE compte près de 750 000 personnes sourdes utilisant une langue des signes. Connaître quelques-uns des signes les plus usuels au quotidien peut ouvrir la porte à des relations inclusives au sein de notre société. La BEI a organisé des événements internes sur les langues des signes au début de 2021 et des cours seront organisés à l’intention du personnel à partir de 2022.