>@EIB
President Hoyer portrait ©EIB

Dans une contribution parue dans le journal Handelsblatt, Werner Hoyer, président de la Banque européenne d’investissement (BEI), soutient que l’action en faveur du climat et une économie durable créent de nombreux emplois, contredisant ainsi certains propos entendus lors de la COP 24 à Katowice, qui prétendent qu’elles détruisent l’emploi et ralentissent la croissance économique. Il met en garde contre ces voix « néfastes, dangereuses et mensongères ». À l’inverse, les statistiques confirment que l’économie verte a été un moteur de la croissance de l’emploi ces dernières années, le nombre de postes dans le domaine des énergies renouvelables ayant augmenté de 45 % à l’échelle mondiale depuis 2012. Selon M. Hoyer, ces arguments doivent être mis en avant auprès du grand public afin de renforcer la volonté d’investir dans des mesures favorables au climat. D’ici 2020, la BEI devrait mettre à disposition 100 milliards d’EUR au total en faveur de l’action pour le climat, ce qui réduira les risques pour les investisseurs privés. Il ajoute que la BEI apporte son soutien à plus de 1 000 villes et collectivités qui investissent dans des infrastructures durables dans le monde entier. « Si nous voulons que l’Europe affiche une croissance durable, nous devons travailler ensemble pour rendre nos économies plus vertes, plus résilientes et plus justes », a souligné M. Hoyer, avant de conclure que « l’horloge tourne inexorablement » et que nous devons donc agir plus rapidement. Dans cette contribution, M. Hoyer affirme que l’Europe a besoin « d’une économie circulaire qui améliorera l’empreinte environnementale et renforcera la compétitivité de l’Europe ».

Découvrez l’intégralité de cette contribution sur Handelsblatt.com en suivant ce lien (en allemand).

Une version anglaise sera prochainement disponible.