>@EIB
©EIB
  • Six écoles maternelles de la capitale vont faire l’objet de travaux de rénovation aux fins d’une meilleure efficacité énergétique et d’une plus grande résistance aux séismes.
  • Ces travaux s’inscrivent dans le cadre du projet « Yerevan Energy Efficiency » de 15 millions d’EUR soutenu par la BEI (la banque de l’UE), le Partenariat pour la promotion de l’efficacité énergétique et de l’environnement en Europe orientale (E5P), le Fonds vert pour le climat (FVC) par l’intermédiaire du PNUD et la Ville d’Erevan.
  • Les mesures d’efficacité énergétique prévues dans le cadre du programme de financement de 15 millions d’EUR contribueront à améliorer le confort et la sécurité pour les élèves et le personnel de quelque 90 écoles maternelles à Erevan.

Six établissements supplémentaires de la capitale arménienne vont faire l’objet d’importants travaux de rénovation visant le renforcement antisismique et l’efficacité énergétique. Ils seront cofinancés par un prêt de la Banque européenne d’investissement (BEI) garanti par l’Union européenne (UE), une aide non remboursable au titre du Fonds E5P, une subvention d’assistance technique du Fonds vert pour le climat (FVC) et des ressources propres de la Ville d’Erevan. Le maire d’Erevan, Hayk Marutyan, a signé ce jour les contrats pour la rénovation des écoles maternelles municipales avec deux organismes sous-traitants : Arpa Sevan (pour les écoles n° 22, 23, 47 et 48) et ArHov Shin (pour les établissements n° 71 et 74).

Les élèves et le personnel de ces écoles pourront ainsi bénéficier d’installations améliorées (meilleure isolation des murs, toits et plafonds, nouvelles fenêtres et portes, renforcement d’escaliers et réparation de systèmes de chauffage, de refroidissement et de ventilation). Les bâtiments seront adaptés aux personnes en situation de handicap locomoteur.

Les six structures concernées comptent parmi les premières des 90 écoles maternelles de la capitale arménienne qui seront rénovées afin d’améliorer leur efficacité énergétique, leur stabilité sismique et leurs conditions sanitaires dans le contexte de la pandémie de COVID-19. Cette initiative s’inscrit dans le cadre du projet « Yerevan Energy Efficiency » de 15 millions d’EUR, pour lequel le prêt de la BEI de 7 millions d’EUR est complété par une aide non remboursable de 5 millions d’EUR du Fonds E5P, une subvention d’assistance technique de 1 million d’EUR du Fonds vert pour le climat (FVC) par l’intermédiaire du PNUD et 2 millions d’EUR de ressources propres de la Ville d’Erevan.

Les aides non remboursables du Fonds E5P permettront à l’Arménie d’améliorer l’efficacité énergétique, et de contribuer ainsi à la sécurité énergétique et à la compétitivité économique, tout en ayant un impact positif sur l’environnement. L’Union européenne est le principal contributeur du Fonds E5P en Arménie, avec 10 millions d’EUR engagés. Parmi les autres contributeurs figurent la Suède (7 millions d’EUR), l’Allemagne (4 millions d’EUR), la Norvège, le Danemark, la Tchéquie, la Pologne, la Finlande, la Slovaquie, la Lituanie et le Fonds de coopération technique TaiwanBusiness-BERD. L’Arménie compte également parmi les donateurs du Fonds E5P avec une contribution de 1 million d’EUR.

Outre un environnement bien plus sûr et plus confortable, le projet « Yerevan Energy Efficiency » soutenu par la BEI conduira à des économies d’énergie primaire de 12 154 MWh par an, une réduction des émissions de CO2 de 2 412 tonnes par an et une diminution considérable des émissions d’autres gaz à effet de serre, contribuant ainsi à l’atténuation des changements climatiques.

Teresa Czerwińska, vice-présidente de la BEI chargée des opérations en Arménie : « En tant que banque européenne du climat, la BEI se félicite de soutenir la rénovation énergétique des écoles maternelles d’Erevan. Avec le Fonds E5P appuyé par l’UE et l’assistance technique du Fonds vert pour le climat mise en œuvre par le PNUD, nous faisons une réelle différence pour la population arménienne. La rénovation complète des bâtiments et le renforcement antisismique apporteront sécurité et confort aux enfants et au personnel enseignant, tout en atténuant les changements climatiques grâce aux diverses mesures d'efficacité énergétique. Ce projet pilote a un puissant effet de démonstration et la BEI est prête à l’étendre à d’autres bâtiments publics d’Erevan et d’autres villes d’Arménie. »

Hayk Marutyan, maire d’Erevan : « Aujourd’hui, nous allons signer les contrats de rénovation de 6 écoles maternelles supplémentaires, assurant ainsi la mise en œuvre ininterrompue du projet Yerevan Energy Efficiency. Je tiens à remercier tout particulièrement la Banque européenne d’investissement, notre principal partenaire et bailleur de fonds, qui a lancé ce projet très important pour Erevan. Tout d’abord, nos enfants – la génération future – auront la possibilité de fréquenter des écoles maternelles rénovées, sûres et résistantes aux phénomènes sismiques. Ensuite, les bâtiments seront adaptés aux personnes présentant des problèmes de mobilité et seront conformes aux normes d’efficacité énergétique et d’hygiène, ce qui compte beaucoup dans le contexte de l’actuelle épidémie. Enfin, il s’agit du premier prêt non souverain signé par la Ville d’Erevan et, grâce à sa mise en œuvre effective, nous aurons la possibilité de recevoir des prêts non souverains similaires et de réaliser de nouveaux projets. Sans les prêts de la BEI et les aides non remboursables du Fonds E5P et du Fonds vert pour le climat, la Ville d’Erevan n’aurait jamais eu la possibilité de moderniser ses écoles et de les rendre résistantes aux séismes. »

Andrea Wiktorin, ambassadrice de l’Union européenne en Arménie : « Nous sommes très heureux de constater que cette initiative progresse bien. En 2018, nous avons signé un accord E5P visant la remise à neuf complète de 15 jardins d’enfants et la rénovation de 75 autres. Grâce aux signatures apposées aujourd'hui, six écoles maternelles seront modernisées afin de garantir leur efficacité énergétique et leur résistance aux tremblements de terre, en vue d’assurer la sécurité des enfants. L’Union européenne est résolument déterminée à relever les défis climatiques et environnementaux, comme le prévoit le pacte vert. L’efficacité énergétique est un pilier important de l’accord de partenariat global entre l’UE et l’Arménie ainsi que des objectifs de l’UE en matière d’environnement et, ensemble, nous pouvons atteindre les objectifs fixés dans ces deux domaines, pour le plus grand bénéfice de la population arménienne.»

Patrik Svensson, ambassadeur de Suède en Arménie : « À l’échelle mondiale, nous employons plus de ressources que nécessaire en raison d’une mauvaise isolation, et parce que nous utilisons des éclairages, des appareils électriques, des systèmes de chauffage et de refroidissement inefficaces – cette consommation représente de l’argent et de l’énergie que nous pourrions économiser en investissant dans l’efficacité énergétique. Ce projet nous offre l’occasion de remédier à ces carences en Arménie. La Suède a placé l’efficacité énergétique parmi ses principales priorités et la considère comme un instrument déterminant permettant d’atteindre des niveaux de durabilité supérieurs. Guidés par les objectifs ambitieux fixés dans l’accord sur l’énergie et le cadre relatif au climat, nous nous efforçons d’aboutir à une économie à zéro émission nette d’ici 2045. Alors que nous investissons dans ce domaine en Suède, il est également de notre responsabilité et de notre volonté de contribuer à mettre en place des infrastructures favorisant l’efficacité énergétique dans le monde entier. Le Fonds E5P a été lancé sous la présidence suédoise de l’UE en 2009, et nous sommes heureux qu’il continue à traduire nos priorités. La Suède est également le plus important bailleur de fonds bilatéral et a contribué, à hauteur de 6,9 millions d’euros environ, à divers projets soutenus par le Fonds E5P en Arménie. Nous espérons que ce projet, en particulier, imprimera un élan beaucoup plus fort en faveur de l’efficacité énergétique en Arménie et qu’il fera adhérer davantage de parties prenantes à une cause qui profite à tous. »

Ewa Manik, représentante du Partenariat pour la promotion de l’efficacité énergétique et de l’environnement en Europe orientale : « La subvention à l’investissement de 5 millions d’euros accordée par le fonds E5P permettra de renforcer considérablement les économies d’énergie dans les écoles maternelles d’Erevan et d’entreprendre de nouveaux investissements dans les bâtiments publics, aussi bien dans la ville que dans toute l’Arménie. Les donateurs du Fonds E5P, auquel l’Union européenne est le plus grand contributeur, et 10 autres pays ont affecté plus de 23 millions d’euros de subventions, spécifiquement destinées à l’Arménie, en vue de stimuler les investissements municipaux dans le pays, qui seront cruciaux pour la reprise économique et sociale. » 

Mihaela Stojkoska, représentante résidente par intérim du PNUD en Arménie : « En Arménie, les représentants du PNUD savent combien il importe de procéder à une rénovation écoénergétique des bâtiments publics en vue d’accroître la sécurité énergétique, d’améliorer le confort de la population locale, de contribuer à l’entretien à long terme des bâtiments publics et de réduire les émissions de gaz à effet de serre en Arménie. Nous fournissons en permanence une assistance technique à la Ville d’Erevan dans le cadre de notre projet de modernisation des bâtiments publics arméniens, financé par le Fonds vert pour le climat. Pour ne citer que quelques aspects, des analyses visant une amélioration de la protection antisismique ont été réalisées pour 49 écoles maternelles et des audits énergétiques ont été effectués dans 46 établissements. Nous coopérons également activement avec le ministère de l’administration territoriale et des infrastructures, dans le cadre d’un programme de subventions d’État : plus de 100 rénovations énergétiques de bâtiments sont en cours d’exécution dans les régions, tandis que la construction d’environ 30 immeubles résidentiels collectifs sera achevée cette année. »

Informations générales

La Banque européenne d’investissement (BEI) dans les pays du voisinage oriental

Les activités de la BEI dans la région s’inscrivent à l’appui des objectifs définis dans le cadre de la politique européenne de voisinage de l’UE. Les pays du Partenariat oriental ont des problématiques et des objectifs communs. Les projets de la BEI dans le voisinage oriental de l’UE contribuent à instaurer une économie inclusive et équitable permettant de reconstruire en mieux pour les générations présentes et futures. La BEI est profondément déterminée à aider les pays partenaires à progresser vers un monde plus durable, sensible aux évolutions climatiques, respectueux des ressources naturelles et favorisant la résilience des sociétés.

Depuis 2010, la BEI coopère avec l’Arménie pour financer un large éventail de projets, liés par exemple aux infrastructures ou aux petites entreprises, aux services d’approvisionnement en eau et de traitement des eaux usées, ou bien encore aux liaisons transfrontalières, en vue de construire des routes plus sûres et plus durables. La BEI soutient également les petites entreprises et promeut le développement du secteur privé, ainsi que la création et la sécurisation d’emplois et de revenus dans les zones rurales (en mettant l’accent notamment sur l’agro-industrie et le tourisme durable) ; ses interventions s’accompagnent d’une assistance technique. En partenariat étroit avec la Ville d’Erevan, la Banque contribue à améliorer l’efficacité énergétique des écoles maternelles et d’autres bâtiments. La mise en place de systèmes fonctionnant aux énergies renouvelables, de dispositifs de renforcement antisismiques et d’infrastructures d’accès aux personnes handicapées créeront des emplois et contribueront à réduire les émissions de CO2. Face à la pandémie de COVID-19, la BEI s’emploie à trouver des solutions pour les pays du Partenariat oriental et œuvre à leur reprise économique.

Le projet « Yerevan Energy Efficiency » est mis en œuvre par la Banque européenne d’investissement (BEI) et concerne la rénovation de bâtiments publics (écoles maternelles) et l’utilisation de sources d’énergie renouvelables, le cas échéant. Il comprend diverses rénovations en profondeur (rénovations énergétiques globales et remise à neuf des enveloppes des bâtiments) ainsi que des interventions plus légères (éclairage intérieur et infrastructure énergétique, systèmes de chauffage, de refroidissement et de ventilation, et utilisation sur site de sources d’énergie renouvelables). Cet investissement de 15 millions d’EUR est financé par un prêt de la BEI de 7 millions d’EUR, une aide non remboursable de 5 millions d’EUR du Fonds E5P, une subvention d’assistance technique de 1 million d’EUR du Fonds vert pour le climat (FVC) par l’intermédiaire du PNUD et des ressources propres de la Ville d’Erevan d’un montant de 2 millions d’EUR. Des subventions supplémentaires d’assistance technique proviennent de programmes d’aide communautaire de l’UE (250 000 EUR), d’aides non remboursables du Fonds fiduciaire d’assistance technique en faveur des pays du Partenariat oriental (250 000 EUR) et de ressources internes de la BEI (50 000 EUR).

Le Partenariat pour la promotion de l’efficacité énergétique et de l’environnement en Europe orientale (E5P) est un fonds à agences et donateurs multiples mis en place sous la présidence suédoise de l’Union européenne en 2009. Il vise à soutenir des projets à fort impact ayant trait à l’efficacité énergétique et à l’environnement dans les pays du Partenariat oriental. Doté de plus de 243 millions d’EUR, le Fonds E5P centralise les contributions financières de l’Union européenne et d’un groupe de plus de 24 pays. L’Union européenne en est le premier contributeur, avec 94,4 millions d’EUR engagés, la Suède en étant le premier contributeur bilatéral avec 66 millions d’EUR.