>@Getty Images
©Getty Images
  • La Banque européenne d’investissement accordera un prêt de 150 millions d’USD à l’appui des microentreprises mexicaines.
  • Les entreprises mises à mal par la crise du coronavirus seront soutenues par l’intermédiaire de la NAFIN, l’une des principales banques de développement du Mexique.
  • Le prêt s’inscrit dans le cadre de la réponse de la BEI, en étroite coopération avec la Commission européenne, à la pandémie de COVID-19 à l’extérieur de l’UE.

La Banque européenne d’investissement (BEI) et la Nacional Financiera (NAFIN), l’une des principales banques de développement du Mexique, ont signé un prêt de 150 millions d’USD en vue de soutenir les entreprises mexicaines fragilisées par la pandémie de COVID-19. Le prêt contribuera à répondre aux besoins en matière de fonds de roulement et d’investissement des microentreprises subissant les effets de la crise pandémique de COVID-19 au Mexique.

La NAFIN acheminerait les fonds vers plusieurs intermédiaires financiers, qui les rétrocèderaient à leur tour à des entreprises privées admissibles. Une partie du prêt soutiendra des microentreprises dans le sud du Mexique.

Les mesures d’urgence proposées s’inscrivent dans le cadre de la réponse stratégique et opérationnelle de la BEI, en étroite coopération avec la Commission européenne, face à la pandémie de COVID-19 à l’extérieur de l’UE.

« Les microentreprises fournissent la plus grande proportion d’emplois au Mexique tout en étant plus vulnérables aux chocs économiques. Il est dès lors plus important que jamais de les aider à faire face aux effets profonds de la crise de COVID-19 », a déclaré Ricardo Mourinho Félix, vice-président de la BEI chargé des opérations en Amérique latine. Nous sommes heureux d’unir nos forces à celles de la NAFIN et d’ainsi permettre aux entreprises mexicaines d’avoir accès à de nouvelles lignes de crédit grâce auxquelles elles pourront maintenir ou continuer à développer leur activité et donc créer des emplois en cette période difficile. Dans le cadre de l’action de l’équipe d’Europe, la BEI reste déterminée à œuvrer à la réactivation inclusive de l’activité économique au Mexique, mais aussi dans la région de l’Amérique latine et des Caraïbes », a-t-il poursuivi.

Carlos Noriega Romero, directeur général de la NAFIN : « Nous sommes très heureux de la signature de cet accord de prêt, qui contribuera à coup sûr au renforcement du mandat premier de la NAFIN, l’appui financier à l’un des secteurs clés de l'économie mexicaines, les microentreprises. C’est particulièrement pertinent dans le contexte économique actuel provoqué par la crise de COVID-19. Nous nous réjouissons de poursuivre notre collaboration avec la BEI. »

Entièrement détenue par l’État mexicain, la NAFIN est l’une des banques de développement du Mexique. Elle a pour mission de contribuer au développement économique du pays en facilitant l’accès des PME et des entrepreneurs à des financements et autres services pour développer leurs activités, ainsi qu’en soutenant des projets prioritaires de l’État fédéral, notamment des projets liés aux énergies propres et renouvelables. Elle joue un rôle déterminant dans la promotion des politiques de l’État en faveur de l’expansion économique et du développement social au Mexique, l’objectif principal étant de créer des emplois et de stimuler la croissance régionale en renforçant et en modernisant les PME.

Pour le gouvernement mexicain, améliorer l’accès au financement pour les MPME constitue le principal instrument de son plan d’intervention d’urgence, dont l’objectif global est de redynamiser l’économie et de stimuler la croissance économique. Le projet est également pleinement aligné sur le plan de développement du Mexique pour 2019-2024, qui place le financement des PME parmi les priorités visant à stimuler le développement du secteur privé et la productivité et, plus globalement, à parvenir à un développement économique inclusif.

La BEI, la banque de l’Union européenne, est la plus grande institution financière internationale au monde. Environ 10 % de ses prêts et autres financements appuient des partenaires situés à l’extérieur de l’Union européenne.

La BEI en Amérique latine

La BEI appuie économiquement des projets réalisés en Amérique latine en finançant des investissements à long terme à des conditions favorables et en fournissant l’assistance technique nécessaire pour garantir que ces projets produisent des résultats sociaux, économiques et environnementaux positifs. Depuis le début de ses opérations en Amérique latine en 1993, la BEI a accordé des prêts pour un total de 8,4 milliards d’EUR à l’appui de 117 projets dans 14 pays de la région.