>@GAVI
©GAVI
  • Le Conseil d’administration de la BEI adopte la Feuille de route du Groupe BEI dans son rôle de banque du climat visant à soutenir des investissements verts pour un montant de 1 000 milliards d’EUR d’ici 2030 et assurer l’alignement de l’ensemble de ses activités de financement sur l’accord de Paris
  • 1,8 milliard d’EUR pour la santé, le secteur médical et la résilience économique face à la pandémie de COVID-19
  • 2,6 milliards d’EUR pour des investissements du secteur privé avec des partenaires financiers internationaux
  • 1 milliard d’EUR pour des villes durables et des logements économes en énergie

Le Conseil d’administration de la Banque européenne d’investissement (BEI) a approuvé ce jour la Feuille de route du Groupe BEI dans son rôle de banque du climat 2021-2025 ; la Feuille de route modèlera les futurs financements de la BEI, le but étant de soutenir 1 000 milliards d’EUR d’investissements en faveur de l’action pour le climat et de la durabilité environnementale d’ici à 2030 et d’aligner toutes les activités de financement sur les principes et objectifs de l’accord de Paris d’ici la fin de 2020.

La BEI a approuvé 7,8 milliards d’EUR de nouveaux financements à l’appui des investissements des entreprises touchées par la pandémie de COVID-19, tout en promouvant des investissements dans les domaines des transports propres, du développement urbain durable, des énergies renouvelables, de la santé et de l’éducation en Europe et dans le monde entier.

Il s’agit notamment de 400 millions d’EUR pour l’initiative internationale COVAX qui, dans le cadre du Fonds européen pour le développement durable (FEDD), vise à garantir à l’Afrique un accès juste et équitable aux vaccins contre la maladie à coronavirus 2019 et à intensifier la fabrication de vaccins dans 92 économies en développement ou émergentes, ainsi qu’un financement spécifique pour aider les entreprises touristiques touchées par la pandémie.

« Le Groupe BEI est fier d’avoir soutenu BioNTech, la société allemande qui a réalisé une percée dans la recherche sur le vaccin contre le coronavirus cette semaine. Un vaccin efficace contre la maladie à coronavirus 2019 est maintenant à notre portée – une réussite véritablement historique qui a trouvé écho dans le monde entier. Il est désormais crucial que des vaccins soient disponibles partout, et pas seulement dans les pays riches. C’est pourquoi le soutien à l’initiative COVAX approuvé par la BEI ce jour et qui vise à garantir l’accès à un vaccin contre le virus à COVID-19 efficace dans les pays en développement revêt une telle importance », a déclaré Werner Hoyer, président de la Banque européenne d’investissement.

« Mais la crise liée à la pandémie de COVID-19 n’est pas la seule à laquelle nous sommes confrontés. L’urgence climatique et environnementale emporte des vies à l’heure où nous parlons et nous devons y faire face d’urgence. Nous avons adopté ce jour la Feuille de route du Groupe BEI dans son rôle de banque du climat, qui décrit dans le détail notre réponse de 1 000 milliards d’EUR à l’urgence climatique dans les années à venir. Il s’agit d’une contribution majeure au rôle de précurseur de l’Europe sur la voie de la décarbonation et de la mise en place d’une économie verte, résiliente et socialement inclusive », a ajouté Werner Hoyer.

La BEI a approuvé 1,8 milliard d’EUR pour la recherche médicale, la construction d'hôpitaux, des investissements dans la santé publique et des mécanismes de prêt locaux destinés à renforcer la solidité du secteur privé face aux chocs économiques liés à la crise sanitaire.

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, la BEI a approuvé plus de 27 milliards d’EUR de nouveaux financements pour permettre à ses partenaires publics et privés du monde entier de mieux relever les défis sanitaires, sociaux et économiques.

Réuni en visioconférence, le Conseil d’administration de la BEI a également donné son feu vert pour des projets relatifs aux transports durables, à l’aménagement urbain, aux énergies propres, à l’accès à l’eau et à l’éducation en Europe, en Afrique et en Asie.

2,6 milliards d’EUR pour aider les entreprises à faire face aux défis liés à la pandémie de COVID-19

La BEI a approuvé ce jour plus de 2,6 milliards d’EUR de nouveaux programmes de financement ciblés destinés aux entreprises. Il s’agit notamment d’un soutien spécifique aux entreprises touristiques frappées par la crise sanitaire en France et d’un programme d’investissement régional pour les entreprises à forte croissance en Bavière.

L’accès aux financements en Allemagne, en Bulgarie, en Espagne, en France et en Roumanie sera facilité par le soutien de la BEI à de nouveaux mécanismes gérés par des partenaires financiers et bancaires locaux.

Un appui direct de la BEI aux investissements des entreprises dans les véhicules électriques, les énergies renouvelables et l’innovation chimique a également été approuvé, de même qu’un concours accru aux prêts d’amorçage-investissement dans l’ensemble de l’Europe.

Le Fonds de garantie européen soutiendra les nouvelles initiatives visant à améliorer l’accès aux financements des entreprises de la chaîne d’approvisionnement des PME en Espagne et partout en Europe au moyen de prêts d’amorçage-investissement.

Le Conseil d’administration de la BEI adopte la Feuille de route du Groupe BEI dans son rôle de banque du climat

La Feuille de route du Groupe BEI dans son rôle de banque du climat 2021-2025 a été approuvée aujourd’hui par le Conseil d’administration de la Banque européenne d’investissement. Elle orientera les financements futurs de la Banque européenne d’investissement et du Fonds européen d’investissement (FEI) en faveur de l’action pour le climat.

La Feuille de route du Groupe BEI dans son rôle de banque du climat présente en détail la manière dont la BEI et le FEI soutiendront 1 000 milliards d’EUR d’investissements en faveur de l’action pour le climat et de la durabilité environnementale d’ici à 2030 et aligneront toutes leurs activités de financement sur les principes et objectifs de l’accord de Paris d’ici la fin de 2020.

Elle précise également comment le Groupe BEI entend soutenir le pacte vert pour l’Europe et le développement durable en dehors de l’Union européenne.

La proposition adoptée aujourd’hui tient compte des contributions issues des discussions avec les parties prenantes menées plus tôt dans l’année ainsi que de plus de 200 articles envoyés à la Banque.

La Stratégie de la BEI en matière d’action pour le climat a été annoncée lors de la conférence de Paris sur le climat en 2015. Cinq ans plus tard, la BEI est en bonne voie pour honorer ses engagements en matière de financements à l’appui du climat, qui doivent atteindre 100 milliards d’USD pour la période 2016-2020.

1,9 milliard d’EUR pour des transports urbains et régionaux durables en Europe

Les transports urbains durables dans les villes italiennes seront transformés grâce aux 300 millions d’EUR alloués par la BEI en faveur d’un nouveau mécanisme de financement des transports propres pour les collectivités locales qui accélérera l’adoption de véhicules propres et réduira la dépendance vis-à-vis des voitures particulières.

Un concours visant à financer 145 bus électriques et l’infrastructure de recharge associée dans la ville suédoise de Göteborg a également été approuvé.

Le Conseil d’administration de la BEI a donné son aval pour un nouveau financement à l’appui de la construction d’une nouvelle ligne ferroviaire à grande vitesse entre Madrid et la frontière portugaise, ainsi que de trains régionaux en Hongrie et dans l’est de la France.

Les collectivités rurales de Chypre et d’Ukraine bénéficieront de nouveaux investissements dans les routes locales soutenus par la BEI.

1,1 milliard d’EUR pour améliorer les villes et les logements

Les habitants de villes de Pologne, d’Allemagne, d’Autriche, d’Ukraine et de Mongolie pourront profiter de logements, de services municipaux et de transports urbains de meilleure qualité grâce au nouveau financement de la BEI approuvés en faveur d’investissements dans l’aménagement urbain durable et de logements sociaux.

De nouvelles initiatives amélioreront les services sociaux et les transports urbains, et accéléreront les projets de rénovation dans les villes polonaises de Poznan, Bialystok et Radom, ainsi que dans la région de Wielkopolska (Grande-Pologne).

Viendront s’y ajouter un soutien aux investissements dans l’efficacité énergétique, le logement social et l’aménagement urbain à Düsseldorf et à Innsbruck, ainsi qu’un concours aux programmes de financement visant à rénover l'infrastructure urbaine dans des villes secondaires de Mongolie.

La BEI a également approuvé une aide supplémentaire pour des investissements prioritaires dans les villes les plus touchées par le conflit dans l’est de l’Ukraine et pour répondre aux besoins en matière d’infrastructures destinées aux personnes déplacées à l’intérieur du pays.

1 milliard d’EUR pour la santé et l’éducation

Les patients, les étudiants et les élèves scolarisés bénéficieront du financement accordé par la BEI à l’appui de nouveaux hôpitaux, de services de santé de meilleure qualité, ainsi que d’investissements dans les écoles et les universités.

Les soins de santé, l’enseignement médical et la recherche scientifique de l’Université médicale de Lublin (Pologne) seront transformés grâce à la modernisation et l’expansion d’installations spécialisées soutenues par la BEI. La Banque a également accepté d’appuyer la construction d’un nouvel hôpital dans la ville de Lens (France) et un investissement dans les soins de santé dans le cadre de la pandémie de COVID-19 aux Pays-Bas.

L’éducation et la vie scolaire dans le département de Seine-et-Marne, au nord de Paris, seront améliorées grâce à la construction et à la modernisation d’écoles secondaires pour lesquelles la BEI a avalisé un financement ce jour.

La BEI a également accordé son soutien à des investissements visant à accroître la capacité de production locale de principes actifs pharmaceutiques en Afrique.

Soutien de 1 milliard d’EUR en faveur de l’énergie propre, de la lutte contre la pollution régionale et du secteur de l’eau

La BEI a approuvé des concours pour de nouveaux parcs éoliens dans le sud de l’Italie, en France et au Portugal, pour l’extension du réseau de chauffage urbain d’Alkmaar et de Dordrecht, et pour une utilisation accrue de l’énergie géothermique pour le chauffage des serres aux Pays-Bas.

La dernière phase du processus de restauration de l’état naturel de la rivière Emscher en Allemagne (qui doit s’étendre sur 20 ans), dont le montant s’élève à 5 milliards d’EUR, bénéficiera du nouveau prêt BEI de 500 millions d’EUR d’une durée de 45 ans qui vient d’être approuvé. Cette initiative améliorera les services d’assainissement pour 2,2 millions d’habitants locaux et permettra la restauration du riche écosystème de l’Emscher après des décennies d’utilisation comme égout à ciel ouvert.

Les services d’approvisionnement en eau et d’assainissement de Cologne seront également améliorés grâce à un nouveau financement de la BEI.

Vue d’ensemble des projets approuvés par le Conseil d’administration de la BEI

Informations détaillées sur le Fonds de garantie paneuropéen