>@Kamiul Gliwinski/Unsplash
©Kamiul Gliwinski/Unsplash
  • Les prêts accordés par la Banque de l’UE aux villes polonaises depuis janvier représentent un total supérieur à 2 milliards de PLN ; de nouvelles opérations sont en réserve
  • Les prêts de la BEI destinés aux projets urbains aident ces communes à devenir plus respectueuses du climat et plus inclusives
  • La BEI lance avec la BGK, la banque nationale de promotion économique, un programme de soutien aux projets durables dans des villes de moins de 100 000 habitants

D’Ostrów Wielkopolski (000 habitants) à Varsovie (1,78 million d’habitants), des villes polonaises de toutes tailles se tournent vers la Banque européenne d’investissement (BEI) pour obtenir des financements à des conditions abordables pour leurs projets de développement qui revêtent un caractère environnemental et sont axés sur l’inclusion sociale. Onze opérations représentant un total cumulé supérieur à 2 milliards de PLN (soit l’équivalent d’environ 500 millions d’EUR) ont été signées depuis le mois de janvier avec dix villes de Pologne réparties dans tout le pays. Une de ces opérations bénéficie d’une garantie au titre du Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS), le pilier financier du Plan d’investissement pour l’Europe.

Des prêts ont ainsi été signés avec les villes de Szczecin (469 millions de PLN), Poznan (100 millions de PLN), Wroclaw (200 millions de PLN), Rybnik (53 millions de PLN), Plock (90 millions de PLN), Sosnowiec (50 millions de PLN), Ostrów Wielkopolski (110 millions de PLN), Gorzow Wielkopolski (157 millions de PLN), Opole (75 millions de PLN). Un prêt de 655 millions de PLN destiné au prolongement de la ligne de métro a été consenti à Varsovie. Un prêt garanti au titre du FEIS de 85 millions de PLN accordé à deux sociétés municipales en charge du logement à loyer modéré en Szczecin a été signé le 15 septembre. Les dix villes précitées représentent au total quelque 4,14 millions de personnes, soit plus de 10 % de la population du pays.

La Banque européenne d'investissement a fait cette annonce ce jour dans le contexte de la Semaine européenne des villes et régions, un événement phare organisé tous les ans au mois d’octobre par la Commission européenne et le Comité européen des régions et auquel la banque de l’UE prend part (lien ici).

D’autres opérations entre la BEI et des villes polonaises sont attendues dans les prochains mois, la nécessité d’apporter une réponse à la pandémie de COVID-19 constituant un élément supplémentaire important pour les plans de modernisation des infrastructures des centres urbains du pays.

« Depuis le premier prêt accordé à Katowice il y a plus de 20 ans, la Banque européenne d’investissement a apporté son soutien à une trentaine de villes de Pologne dans le cadre de leurs plans d’aménagement et de réhabilitation », a déclaré Teresa Czerwińska, vice-présidente de la BEI, qui supervise les opérations menées dans ce pays. « Les investissements urbains ont non seulement l’avantage de rendre les villes plus inclusives, ils sont également propices à l’action en faveur de l’environnement et du climat par la promotion de transports en commun plus propres, de systèmes de chauffage économes en énergie et d’une gestion efficace des eaux usées. Pour la BEI, cohésion et action en faveur du climat sont deux objectifs interdépendants. Nous voulons en outre que les villes polonaises fassent pleinement partie de la relance écologique de l’Europe. En effet, lorsque les villes disposent d’infrastructures adaptées, elles sont également mieux à même de faire face à la pandémie de COVID-19. C’est pour cette raison que la BEI, en tant que banque de l’UE, intensifie son soutien financier en partenariat avec les pouvoirs publics à l’échelon local et national. 

Les prêts de la BEI appuient une grande diversité de projets d’aménagement urbain, de la renaissance de quartiers défavorisés et de zones post-industrielles à des solutions de « ville connectée », en passant par la connectivité et le logement à loyer intermédiaire. Les financements destinés au transport durable, notamment aux bus électriques, aux tramways et à la modernisation des dépôts de matériel roulant augmentent. Au-delà des projets urbains traditionnels, la BEI a également engagé des discussions avec plusieurs communes au sujet de l’octroi d’un appui financier supplémentaire aux secteurs des soins de santé et de la protection civile dans le contexte de la pandémie actuelle de COVID-19, en les intégrant au périmètre des prêts cadres municipaux déjà existants.

Dans le cadre de l’une des dernières opérations en date, Ostrów Wielkopolski recevra 110 millions de PLN afin d’achever, d’ici fin 2023, plus de cent projets d’investissements d’une valeur totale de 250 millions de PLN. Cela fait partie de son programme Investment Express, axé sur la croissance durable. Ostrów Wielkopolski empruntera les fonds à la BGK (Bank Gospodarstwa Krajowego), la banque nationale de promotion économique polonaise, avec laquelle elle a signé un contrat de financement en date du 24 septembre. Il s’agit du premier prêt de la BEI, par l’intermédiaire de la BGK, octroyé à une ville de Pologne de moins de 100 000 habitants, mais également d’une opération pilote en vue d’une coopération élargie entre la BEI et BGK dans ce domaine. Ces deux institutions collaborent à présent afin de rendre ces investissements récurrents grâce à un nouveau produit de financement spécialement conçu pour les communes de taille moyenne. Ce produit sera dévoilé prochainement comme le tout dernier exemple de coopération en date entre la BEI et la BGK.