>@EIB
©EIB
  • Premier accord de la banque européenne du climat avec une métropole européenne
  • Vice-président McDowell : un signal pour d’autres villes européennes
  • Peter Hanke, conseilleur municipal : Vienne, pionnière en Europe avec son projet de « ville modèle en matière climatique »

La Banque européenne d’investissement (BEI) et la ville de Vienne entendent encore approfondir leur coopération en matière de lutte contre les changements climatiques. Les deux parties ont signé à Vienne une « déclaration commune relative à un partenariat pour le climat », aux termes de laquelle les futurs projets de la ville de Vienne dans les domaines du logement, de l’énergie, des déchets et de la mobilité seront examinés en amont du point de vue de leur contribution à la lutte contre les changements climatiques en vue de bénéficier d’un éventuel concours financier de la banque européenne du climat. Il s’agit du premier accord de partenariat que la banque européenne du climat signe avec une métropole européenne. La BEI vient de décider à l’automne dernier d’aligner l’ensemble de ses activités de financement sur les objectifs de l’accord de Paris. Un rôle décisif lui est dévolu dans le pacte vert pour l’Europe de la nouvelle présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

La BEI et la ville de Vienne ont déjà coopéré par le passé dans le cadre de plusieurs projets liés au climat d’un montant total de plus de 1 milliard d’EUR. Ces projets concernaient essentiellement diverses mesures d’efficacité énergétique mises en œuvre dans des bâtiments résidentiels appartenant à la commune. Depuis plus de vingt ans, la ville de Vienne applique, avec son programme « KLiP », une politique active de lutte contre les changements climatiques.

À l’occasion de la signature, Andrew McDowell, vice-président de la BEI chargé de la politique énergétique, a déclaré ce qui suit : « La BEI, la banque européenne du climat, a l’intention d’intensifier massivement son action en faveur du climat. Au cours des prochaines décennies, elle souhaite impulser le lancement de projets liés au climat pour un montant de 1 000 milliards d’EUR. De plus, d’ici à la fin de 2020, la totalité des activités de financement de la Banque seront alignées sur les objectifs de l’accord de Paris. Dans ce contexte, je me félicite de ce premier partenariat pour le climat conclu avec la ville de Vienne, en espérant en signer d’autres avec de nombreuses villes de l’UE, car ce n’est qu’en coopérant étroitement avec des partenaires ambitieux que nous pourrons relever les immenses défis que représentent les changements climatiques. Cet accord fait également figure de signal pour d’autres villes européennes. »

Aux yeux de Peter Hanke, conseiller municipal de Vienne chargé des finances, le partenariat avec la BEI constitue un élément important des multiples initiatives prises par la ville pour renforcer son action en faveur du climat : « À Vienne, nous nous sommes fixé des objectifs ambitieux en matière de lutte contre les changements climatiques. Nous avons également pleinement aligné les finances communales sur la protection du climat grâce à l’introduction du budget Climat de Vienne et à l’affectation de 1 milliard d’EUR à l’action climatique dans le budget 2020. Le partenariat avec la Banque européenne d’investissement nous permettra à l’avenir de soutenir davantage de projets importants pour la lutte contre les changements climatiques et l’adaptation à leurs effets ».

Par le passé, de nombreux projets d’investissement d’envergure ont déjà pu être mis en œuvre grâce à la contribution financière de la BEI. On peut notamment citer un projet d’optimisation énergétique du traitement des boues dans la principale station d’épuration de Vienne et des travaux de rénovation énergétique de grande ampleur réalisés par Wiener Wohnen dans le parc immobilier résidentiel communal. À l’avenir, la ville de Vienne et la BEI se concentreront sur les domaines les plus pertinents pour le climat, du logement à la mobilité en passant par l’énergie et la gestion des déchets.

À propos de l’action en faveur du climat à Vienne

Depuis 1999, Vienne met en œuvre un programme ambitieux de lutte contre les changements climatiques. Ce faisant, entre 1990 et 2018, elle est déjà parvenue, au total, à réduire de 34 % les émissions de gaz à effet de serre par habitant. Avec la nouvelle stratégie-cadre « Vienne – Ville intelligente » (Smart City Wien Rahmenstrategie), Vienne s’est fixé de nouveaux objectifs climatiques ambitieux pour l’avenir. Cette stratégie prévoit que les émissions locales de gaz à effet de serre par habitant soient réduites de 50 % d’ici à 2030 et de 85 % d’ici à 2050.

En 2018, Vienne a également adhéré à la « Convention des maires pour le climat et l’énergie », une initiative européenne lancée par la Commission européenne. L’objectif est d’aller encore plus loin que les objectifs fixés par la politique énergétique de l’Union européenne visant à réduire les émissions de dioxyde de carbone de 40 % d’ici à 2030. À ce jour, près de 8 000 collectivités locales y ont adhéré, dont Paris, Londres et Berlin. Ces villes partagent une même volonté : réduire les émissions de carbone (décarbonation) et garantir aux citoyens l’accès à une énergie plus sûre, plus durable et plus abordable.