>@Zbynek Burival/free
©Zbynek Burival/free
  • Les nouveaux parcs éoliens terrestres d’une puissance combinée maximale de 97 MW se situeront dans le nord de la Pologne
  • La ferme résolution de PGE à investir dans des sources d’énergie renouvelables contribuera à décarboner le secteur de l’énergie en Pologne

Polska Grupa Energetyczna (PGE) a conclu un accord de prêt avec la Banque européenne d’investissement (BEI) d’un montant maximum de 272,5 millions de PLN (environ 64 millions d’EUR) qui servira à financer la construction de nouveaux parcs éoliens terrestres sur le littoral de la mer Baltique, en Pologne. Ces trois parcs éoliens, Starza, Rybice et Karnice II (regroupés au sein du projet Klaster), auront une puissance installée combinée maximale de 97 MW.

Le prêt accordé par la BEI est l’un des éléments qui permettra au groupe PGE Capital d’attirer de nouveaux financements pour son programme d’investissements verts. L’accord prévoit le cofinancement du projet de construction de parcs éoliens terrestres qui sera mis en œuvre par PGE Energia Odnawialna, une société appartenant au groupe PGE spécialisée dans le domaine des sources d’énergie renouvelables. La BEI accordera à PGE une ligne de crédit spécifique pour une période de 17 ans au maximum et pour un montant qui représente environ 50 % du coût du projet. Les fonds obtenus dans le cadre de l’accord de prêt seront affectés au financement de projets (c’est-à-dire les trois parcs éoliens) admissibles à 100 % au titre de l’objectif de la BEI en matière d’action en faveur du climat.

Au cours des négociations relatives au prêt, le groupe PGE a présenté sa stratégie de modification de son bouquet énergétique, en soulignant son engagement en faveur de la transition énergétique et les investissements qu’il prévoit d’effectuer dans les sources d’énergie à émissions nulles. La BEI maintiendra un dialogue actif avec PGE concernant son plan de décarbonation et cherchera des moyens d’appuyer davantage ce dernier.

« Notre production annuelle d’électricité d’origine éolienne est passée de 0,1 TWh en 2011 à plus de 1 TWh et nous n’allons pas en rester là. Avec le soutien de la BEI, nous sommes sur le point de finaliser nos projets d’investissement dans de nouvelles capacités éoliennes terrestres. Notre ambition, d’ici à 2030, est de porter à 25 % la part d’électricité produite dans ce pays à partir de sources d’énergie renouvelables. Nous voulons atteindre cet objectif grâce, notamment, à la mise en œuvre de projets d’investissements verts successifs. Notre premier parc éolien de 1 GW sur la côte de la Baltique doit être achevé d’ici à 2026 et notre projet en mer doit fournir une puissance supplémentaire de 1,5 GW d’ici à 2030 Cette même année est également l’échéance prévue pour la mise à disposition d’une puissance maximale de 2,5 GW à partir du photovoltaïque », a déclaré Henryk Baranowski, président du conseil d’administration de PGE.

Lilyana Pavlova, vice-présidente de la BEI chargée de superviser les opérations de la Banque en Pologne et dans les pays de la cohésion : « La BEI salue la stratégie d’investissement de PGE et sa volonté de composer un portefeuille de production d’électricité plus durable via un programme axé sur les énergies renouvelables. Les investissements prévus contribueront à la décarbonation progressive du secteur énergétique polonais. Cette transformation apportera sans aucun doute d’énormes avantages à l’économie polonaise et à ses citoyens grâce à un environnement plus sain. »

Les dépenses d’équipement relatives à la construction du complexe éolien Klaster sont estimées à 545 millions de PLN (environ 128,2 millions d’EUR). Les parcs éoliens sont situés dans la partie nord-ouest de la province de Poméranie occidentale, dans les districts de Kamień Pomorski et Gryfice, à une distance comprise entre 3 et 13 km du littoral de la mer Baltique. Les travaux de construction ont débuté en février 2019 et, selon les prévisions, l’exploitation commerciale devrait commencer avant la fin du premier semestre 2020. Une fois le projet achevé, la puissance installée combinée des parcs éoliens exploités par PGE augmentera de 18 % pour atteindre environ 650 MW, ce qui renforcera la position du groupe PGE en tant que leader polonais de la production d’électricité à partir de sources d’énergie renouvelables. 

« Les projets d’investissements verts de notre portefeuille contribuent à amener progressivement la Pologne vers la neutralité climatique. Chaque projet de ce type constitue un défi particulier en matière d’investissement et d’ingénierie financière et conduit notre groupe à faire évoluer son bouquet énergétique. Dans les efforts que nous déployons sur le long terme en vue de diversifier et de décarboner progressivement nos outils de production d’électricité, nous savons que nous pouvons compter sur la Banque européenne d’investissement, notre partenaire fiable qui soutient des projets porteurs de transformation dans le secteur de l’énergie », a ajouté Emil Wojtowicz, vice-président et directeur financier de PGE.

Au moment de sa signature, l’accord entre PGE et la BEI était le premier projet énergétique à avoir été approuvé depuis l’adoption de la nouvelle politique de prêt de la Banque dans le secteur de l’énergie.

Le projet contribuera à la réalisation de l’objectif de la Pologne en matière d’énergies renouvelables, qui vise à ce que ce type d’énergies représente 15 % du total de la consommation d’énergie primaire d’ici à 2020, et de celui de l’UE, qui vise 32 % d’ici à 2030.