>@Andrea Morawski/EIB
©Andrea Morawski/EIB
  • L’université de médecine de Varsovie va recevoir un prêt de 100 millions de PLN (environ 24 millions d'EUR) qui servira à financer la construction d’installations universitaires de pointe et la rénovation de bâtiments existants.
  • Le projet est garanti au titre du Plan d'investissement pour l'Europe et témoigne du soutien croissant de la BEI en faveur du secteur de l'enseignement supérieur en Pologne.

Des installations universitaires conformes aux meilleures normes internationales et la capacité d'attirer des étudiants polonais et étrangers, tels sont les objectifs d'un plan de modernisation mis en œuvre par l’université de médecine de Varsovie (Warszawski Uniwersytet Medyczny - WUM), la principale faculté de médecine de Pologne. 

Cet établissement de l’enseignement supérieur bénéficiera d'un prêt de 100 millions de PLN (23,4 millions d'EUR) de la Banque européenne d'investissement (BEI) pour financer la modernisation de composantes clés de son campus principal de Varsovie. L'opération proposée concerne la conception, la construction et la mise en œuvre d'un nouveau centre de simulation médicale de pointe sur le campus principal de la WUM à Varsovie, qui servira à la formation et à la recherche. Le projet comprend aussi la rénovation du bâtiment universitaire Litewska, dans le centre de Varsovie, la modernisation thermique du bâtiment de la faculté de pharmacie visant à en améliorer l’efficacité énergétique et la rénovation d’une unité auxiliaire de simulation médicale.

« Il s'agit d'une opération novatrice pour la BEI en Pologne », a déclaré Vazil Hudak, vice-président de la Banque européenne d'investissement. « Pour la première fois, et grâce au Plan d'investissement pour l'Europe, la BEI soutient le secteur de l'enseignement supérieur en Pologne par le biais d'un prêt direct à une université, et non par l'intermédiaire de l'État. L’université de médecine de Varsovie a un plan de développement de grande envergure qui vise à améliorer l'environnement universitaire et à fournir des installations de pointe, notamment un tout nouveau centre de simulation médicale. Cela permettra de disposer de médecins et d’infirmières mieux formés et contribuera à l’amélioration future des soins médicaux en Pologne. La Banque se réjouit d'investir dans ce projet novateur, qui témoigne de sa volonté d'accompagner les efforts de la Pologne pour créer une société davantage fondée sur la connaissance ».

Le professeur Miroslaw Wielgos, recteur de l’université de médecine de Varsovie : « Nous sommes ravis de signer ce jour le contrat qui ouvre la voie au développement du Centre de simulation médicale de l’université de médecine de Varsovie. Les fonds obtenus de la Banque européenne d'investissement nous permettront de financer la création d'un centre indépendant et innovant offrant des solutions de pointe pour des cours de formation de premier et de troisième cycle. Ce centre contribuera à améliorer la qualité de l'enseignement médical dans ses aspects pratiques, ainsi qu'à offrir des possibilités d'acquérir de l'expérience en matière de traitement médical et de soins aux patients. Il s'agit du premier projet de ce type en Pologne, puisque son bailleur de fonds, la BEI, a jusqu'à présent soutenu principalement des institutions et agences gouvernementales. »

Plan d'investissement pour l'Europe

Ce prêt sera assorti d’une garantie au titre du Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS), élément central du Plan d’investissement pour l’Europe ou « plan Juncker ». Le projet a également bénéficié de l'assistance technique de la plateforme européenne de conseil en investissement (EIAH) qui est le pilier consultatif du Plan d'investissement pour l'Europe.

Tibor Navracsics, commissaire européen à l'éducation, la culture, la jeunesse et le sport, a commenté l’opération en ces termes : « Nous devons investir avantage dans l’enseignement. C'est primordial si nous voulons construire des sociétés résilientes, cohésives et équitables et faire en sorte que l'économie européenne reste compétitive et innovante. Je me réjouis donc de voir la Banque européenne d'investissement et l'université de médecine de Varsovie unir leurs forces, avec le soutien du Plan d'investissement pour l'Europe, afin d'améliorer les installations d'enseignement et d'apprentissage pour les étudiants et le personnel. »

Witold Słowik, le vice-ministre en charge des investissements et du développement, a ajouté : « L'université de médecine de Varsovie est le vingtième établissement ou institution en Pologne à bénéficier d’un prêt dans le cadre du Plan d'investissement pour l'Europe, ou plan Juncker. Nous avons six autres opérations en préparation, assorties d’une décision positive de la BEI, qui attendent d'être signées. Cela portera à 26 le nombre total d’opérations, pour une valeur totale de plus de 10 milliards de PLN, faisant de la Pologne le cinquième bénéficiaire de prêts dans le cadre du plan Juncker. »  

Perspectives d’investissement en Pologne

La signature de l’accord de prêt avec la WUM est d'ailleurs une bonne nouvelle, car elle coïncide avec la présentation des résultats de l’enquête 2017-2018 de la BEI sur les investissements en Pologne, lors d'un événement organisé conjointement par la BEI et la Banque nationale de Pologne (NBP) au siège de cette dernière. Cette enquête révèle que davantage d'investissements sont nécessaires dans l’innovation et les compétences si la Pologne désire consolider sa dynamique de croissance couronnée de succès.

Dans le graphique ci-dessous, pris à titre d'exemple, on a demandé à des entreprises polonaises d'indiquer les secteurs d'investissement public auxquels elles donneraient la priorité, de leur point de vue économique, pour les trois prochaines années. Il convient de noter qu'après les infrastructures de transport (29 %), les entreprises polonaises ont cité la formation professionnelle ou l'enseignement supérieur (18 %). Les infrastructures TIC et les hôpitaux - soins de santé figurent également en bonne place dans les réponses.

L'enquête EIBIS complète