>@EIB
©EIB

ING et la Banque européenne d’investissement (BEI) ont signé ce jour un accord d’une valeur totale de 300 millions d’EUR destiné à soutenir des investissements verts à l’appui du marché européen du transport maritime. ING et la BEI apporteront chacune une contribution de 150 millions d’EUR à ce dispositif. Cet accord permettra aux promoteurs de projets durables et écologiques dans le secteur du transport maritime de bénéficier de conditions financières avantageuses.

Le dispositif est ouvert à des clients bien implantés en Europe et peut être utilisé pour des projets comportant un aspect innovant sur le plan écologique en matière de construction de nouveaux navires ou de modernisation de navires existants. Il s’applique aux opérateurs de navigation tant fluviale que maritime.

Cet accord s’inscrit dans la stratégie globale d’ING en matière de durabilité, qui vise à faciliter et à financer la transition de la société vers un modèle durable sur le plan environnemental, économique et social. Pour ce faire, ING contribue à mettre au point et à promouvoir des modèles économiques durables et examine comment le financement durable peut appuyer la transition énergétique et la lutte contre les changements climatiques.

Afin de créer un portefeuille diversifié, l’enveloppe de 300 millions d’EUR sera investie en coopération avec la BEI de manière progressive au cours des trois prochaines années. C’est l’équipe d’ING spécialisée dans le transport maritime qui sera aux manettes et gèrera les engagements. L’opération bénéficie également de la garantie du Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS), élément central du Plan d’investissement pour l’Europe.

« Ce n’est pas un secret, le transport maritime compte parmi les premiers émetteurs de CO2. L’action en faveur du climat figure parmi les grandes priorités de la BEI et il convient de considérer ce type de financement comme une incitation destinée à convaincre les armateurs de modifier leurs pratiques », a déclaré Werner Hoyer, président de la BEI. « Le dispositif est le fruit de nombreux échanges avec des contreparties néerlandaises des secteurs public et privé. Il vise à aider le secteur du transport maritime à mettre le cap sur un avenir plus écologique. »

Et Isabel Fernandez, responsable des services bancaires de gros chez ING, d’ajouter : « La durabilité est une des grandes priorités stratégiques d’ING et nous sommes très fiers de nous associer à la BEI pour encourager nos clients du secteur de la navigation à penser à des solutions de financement plus écologiques et plus durables. Cet accord nous aidera à encourager nos clients du secteur du transport maritime à modifier leurs modèles économiques pour se préparer à l’avenir en devenant de plus en plus écologiques et à les accompagner tout au long de leur démarche en ce sens. »

Ce dispositif sectoriel de prise en charge du risque est destiné à des projets qui permettront d’améliorer la performance environnementale des navires de transport en réduisant les émissions polluantes ainsi que la consommation de carburant. Les projets devront être soumis à ING et seront évalués au regard de ses critères en matière d’acceptation du risque financier et non financier.